Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

Opinion 3 min de lecture 3 Commentaires

Oui, cette édition 2018 du CES va nous enthousiasmer

Les fêtes de fin d'année sont terminées et le CES pointe donc le bout de son nez. Si certains reprochent au salon d'être moins intéressant pour le grand public ces dernières années, la donne pourrait être différente cette année avec de nombreuses surprises dans la téléphonie mobile, le monde de la télévision mais surtout dans les objets connectés et l'intelligence artificielle.

L'hiver semble bel et bien arrivé et les températures ont déjà chuté. Heureusement, le plus grand salon de l'électronique, le Consumer Electronic Show, arrive pour nous réchauffer. Se tenant à Las Vegas du 9 au 12 janvier 2018, il rassemble les plus grandes marques du secteur qui viennent présenter leurs nouveaux produits. Si l'intérêt du grand public a un peu diminué ces dernières années en raison du peu d'annonces phares, 2018 pourrait être l'occasion de changer d'avis. 

Toutes les marques (ou presque) seront en effet présentes et plusieurs innovations technologiques pourraient être annoncées. La France sera notamment à l'honneur avec plus de 270 startups représentées au salon se plaçant ainsi derrière les Etats-Unis en tant que délégation exposante, loin devant les Pays-Bas (60) et la Chine (55).

Un monde et des objets de plus en plus connectés et intelligents

Oui, il faut s'enthousiasmer pour le CES 2018, car si aucune révolution majeure ne devrait créer la surprise, de nombreuses innovations verront le jour en dehors du monde des smartphones et des tablettes et ce sont celles-ci qui marqueront le futur du monde de la high-tech. Le CES 2018 devrait mettre plus que jamais l’accent sur l’Internet des objets et le monde de l'intelligence artificielle. 

Certes, ce sont des avancées dures à comprendre et qualifier puisqu'on ne peut pas les toucher, les avoir dans la paume de la main ou les tester de la même manière qu’un téléphone, mais elles sont tout aussi importantes puisque leur portée dépasse de loin le monde des nouvelles technologies. 

Le CES 2018 devrait mettre plus que jamais l’accent sur l’Internet des objets et le monde de l'intelligence artificielle

L'enjeu est primordial pour les géants de la technologie puisqu'il est question de s'imposer dans les foyers des consommateurs afin de placer leur plateforme d'intelligence artificielle à commande vocale dans le plus d'appareils possibles. Alexa et Google Assistant seront donc de la partie dans de nouveaux appareils, et des marques comme LG  feront notamment leur apparition sur le marché avec des enceintes connectées. La domotique et la commande vocale seront ainsi fortement présentes au salon de Las Vegas. L'utilisation d'IA dans des objets connectés marquera ainsi l'avènement de solutions intuitives.

AndroidPIT apps train brain 0338 1
Les appareils seront aussi des cerveaux. © ANDROIDPIT

Un nouveau salon de l'automobile

Qui dit assistant vocal dit également forcément voiture connectée. La voiture autonome, étape finale de la voiture connectée, constitue une vitrine parfaite des avancées en matière d'intelligence artificielle et offre tout pour relancer l’attractivité d’un secteur automobile en perte d'amour depuis plusieurs années. La tendance aperçue les années précédentes va donc s'accentuer avec cette édition 2018 du CES qui prendre encore plus des allures de salon automobile. La plupart des constructeurs (Renault-Nissan, Toyota, Hyundai, Ford..) et équipementiers feront le déplacement outre-atlantique. De quoi s'intéresser encore plus aux innovations qui transforment la manière de se déplacer.

Et vous, qu’attendez-vous le plus du CES 2018 ? Faites-le nous savoir dans les commentaires ci-dessous.

3 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • "L'enjeu est primordial pour les géants de la technologie puisqu'il est question de s'imposer dans les foyers des consommateurs afin de placer leur plateforme d'intelligence artificielle à commande vocale dans le plus d'appareils possibles."

    "- Oui, il faut s'enthousiasmer pour le CES 2018 ?"

    Je comprends bien l'enthousiasme des rois du business pour proposer (et imposer) leurs lignes de produits innovants. Personnellement, j'ai plus de mal.
    Les consommateurs seront comme à l'accoutumée sommés de choisir ce qu'on leur proposent et non ce qu'ils pourraient avoir envie. C'est logique : business as usual !
    La passivité consumériste devant la technologie de dépendance proposée dans ces spectacles très scénarisés n'entraîne chez moi qu'un enthousiasme très mesuré...


    • Je n'aurai pas dit mieux. Franchement, tous ces objets connectés, cela me laisse bien " froid ", il y en a 1 sur 10 de vraiment intéressant et utile, et encore... et beaucoup de bullshit marketing (tiens aujourd'hui sur Blog-nouvelles-technologies il a été annoncé la cessation d'activité d'Otto, une start up qui proposait une serrure connectée design à 700 euros [oui, vous avez bien lu, 700 euros] et se croyait l'Apple de la serrure. Il y avait une proposition de rachat, les créateurs se sont basés uniquement dessus, pas de plan B, le rachat a échoué, game over. Et les investisseurs, qui veulent y flairer une aubaine et de gros bénéfices, y injectent des centaines de millions, voire des milliards... Quoi de plus étonnant ? Et des start-ups comme celle-là, qui mettront la clé sous la porte, il va y en avoir beaucoup... quand la bulle artificielle va éclater, ça va faire mal, très mal, ça va mal se finir...
      Quand est ce qu'ils arrêteront de nous prendre pour des " cons " avec leur objets connectés inutiles et hors de prix ? Non, mais sérieux, on prend un objet banal, pas toujours de qualité d'ailleurs, on le re-design un peu pour faire joli, on lui ajoute une connectivité internet, plus ou moins bien pensée, et hop on le vend le double ou le triple. Ben voyons ? Il faudrait peut être cesser de nous prendre pour des " jambons " prêts à tout gober et à raquer pour des gadgets inutiles, non ?


      • Je craignais de recevoir des réponses outragées mais je me rassure qu'ici (AP) le temps de cerveau disponible sert (au moins un peu...) à autre chose que choisir une marque de coca.

        Et je suis tout à fait d'accord pour dire que la stupidité est nécessaire (indispensable dans leur schéma de pensée) pour faire acheter n'importe quoi dans notre monde tel qu'il est devenu aujourd'hui.

        Pour répondre à ta question sur la valeur accordée aux consommateurs pour leur faire avaler n'importe quoi, il faudra attendre que le business pense au-delà du résultat mensuel qu'il leur sert de tableau de bord et qu'il veuille considérer le long terme comme quelque chose de primordial... autrement dit, ce n'est pas encore gagné ! (dois-je ajouter que c'est un euphémisme ?)

Articles recommandés