Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.
Guerre commerciale : les États-Unis inculpent officiellement Huawei
Huawei Mate 20 Pro Hardware Huawei 2 min de lecture 6 Commentaires

Guerre commerciale : les États-Unis inculpent officiellement Huawei

Le conflit entre les Etats-Unis et le géant chinois des télécommunications Huawei s'intensifie. Peu avant le début du prochain cycle de négociations commerciales entre la Chine et les États-Unis, les USA portent officiellement plainte contre Huawei. Les accusations : espionnage et violation des sanctions contre l'Iran.

Dans l'acte d'accusation du ministère américain de la Justice, 13 chefs d'accusation ont été portés contre Huawei, Meng Wanzhou, directrice financière et fille du fondateur de la société, Ren Zhengfei, et deux filiales. Deux autres filiales de Huawei sont accusées de dix autres chefs d'accusation, dont l'espionnage industriel.

Selon les autorités américaines, Huawei aurait fait des affaires avec l'Iran entre 2007 et 2017 en violation des sanctions américaines. Meng aurait "menti à plusieurs reprises" dans le cadre des enquêtes. L'espionnage industriel concerne principalement un robot appelé "Tappy", développé par T-Mobile pour tester les smartphones. Les ingénieurs de Huawei l'auraient photographié, mesuré et volé un composant. Cependant, les deux parties avaient déjà réglé cette affaire il y a des années.

meng wanzhou 1280
Meng Whanzou, la fille du fondateur de Huawei, est toujours en liberté sous caution au Canada. © Huawei

Huawei sous pression

Dans une première déclaration, Huawei est déçu par l'acte d'accusation actuel. La société chinoise est toutefois confiante. Après tout, les points actuels ont déjà fait l'objet d'un procès civil dans lequel le tribunal de Seattle a rendu un verdict positif pour Huawei. Aucune loi américaine n'a été enfreinte et il ne fait aucun doute que les tribunaux finiront par en décider de même.

Aussi détendu et sûr de lui que cela puisse paraître, Huawei est sous pression, et pas seulement aux Etats-Unis. Dans de nombreux pays occidentaux, l'engagement de l'entreprise chinoise dans l'infrastructure réseau est mis à l'épreuve, ce qui pourrait rapidement avoir un effet domino. Jusqu'à présent, cependant, toutes ces considérations et réactions n'ont pas été fondées sur des faits avérés, du moins pas sur ceux mis à la disposition du public.

Huawei a-t-il de sérieux ennuis ou est-ce que tout cela n'est qu'un grand spectacle ?

6 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Les USA veulent atteindre la chine via Huawei probablement.


  • Le lendemain où Trump s'est pris un "râteau" avec son mur au Sénat qui le fait chuter dans les sondages chez ses partisans les plus acharnés, le vilain petit canard Donald 🦆 cherche à faire oublier sa grosse déconvenue en réactivant une vieille histoire.

    Stratagème bien connu des politiques en difficulté.

    Pour autant, le fait de voir que l'innovation technologique dans le domaine de la 5G pourrait échapper à l'Occident n'est pas une mince question que l'on doit prendre à la légère.

    Ceci ne doit pas occulter la possibilité de penser que Huawei puisse vouloir surveiller ou espionner nos communications, sa position d'entreprise d'État (chinois) doit être prise en considération dans l'examen du problème.

    Cet après-midi, un projet de loi sera présenté à l'Assemblée Nationale pour examiner ce type de problème... je vais être obligé de dire du bien de nos députés alors que cela n'est pas dans mes habitudes 😉


  • Il leur faut bien essayer de trouver des prétextes " valables " (selon eux, enfin bon le justice étant aux ordres de Trump, ou plutôt Trump pense avoir la main mise dessus, ayant placé des " hommes de confiance à ses ordres " en son sein, ils vont tout faire pour arriver à leurs fins) à la guerre dans laquelle les Etats Unis (enfin, plutôt l'administration Trump) se sont lancés contre les Etats Unis, guerre, ne nous trompons pas, uniquement commerciale, et uniquement dans le but des mettre des bâtons dans les roues de la Chine et de ses entreprises ultra puissantes que bien peu arrivent réellement à concurrencer, même aux USA.
    Il en va du succès du mandat de Trump, qui sera principalement jugé sur le critère économique, et qui doit bien se dire, que sans cela, ses chances de ré-élection sont quasi nulles tant la contestation et l'opposition sont grandes et fortes.


    • Trump a perdu un peu de sa superbe mais notamment en Europe il y a une vision anti-Trump qui fausse la réalité. Sa ré-élection n'est pas impossible vu leur système de grands électeurs.


  • phil depuis 3 mois Lien du commentaire

    Donald.T aime bien le spectacle, et ces électeurs de l'Amérique profonde suivent en rang par 2 sans même situer la France sur une mappemonde... C'est plutôt le "monopole" de Huawei dans certains domaines qui font peur... à suivre...