Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

Huawei dans la tourmente : une semaine sans vainqueurs

Huawei dans la tourmente : une semaine sans vainqueurs

Chaque lundi nous vous présentons les gagnants et les perdants de la semaine. Pour la première fois, cette semaine il n'y a que des perdants. 

Cette histoire a fait beaucoup de bruit dans la nuit entre dimanche et lundi. C'est Google qui a ouvert les hostilités en mettant fin à sa coopération avec Huawei à la suite d'une mesure prise par de Donald Trump. Le géant de la téléphonie mobile de l'Empire du Milieu n'est plus autorisé à utiliser les services de Google ou à fournir des mises à jour. La situation s'est aggravée pour Huawei par la suite, car de plus en plus d'entreprises : ARM ne fournit plus de puces, Panasonic ne fournit plus de composants, Microsoft plus de licences Windows et même les cartes micro SD ne peuvent plus être utilisées par Huawei si la situation ne change pas.

Bien sûr, les clients souffrent aussi de cette affaire. Les smartphones Huawei et Honor déjà sur le marché recevront toujours des mises à jour et pourront continuer à utiliser les services de Google, mais ils ne passeront pas sous Android Q. Pour les nouveaux modèles comme le Mate X, le Mate 20 X ou le Honor 20 Pro, l'avenir semble très sombre. Android fonctionne aussi sans Google, mais c'est plutôt une option théorique. Si le blocus persiste, Huawei, le deuxième plus grand fabricant de smartphones au monde, finira par disparaître ou rétrécir considérablement, et avec lui le choix des clients.

Du côté américain aussi, il n'y a que des perdants

Attendez une minute. Si Google Qualcomm, Intel, Microsoft et Co. ne sont plus autorisés à faire des affaires avec Huawei, le géant chinois perdra certes ses fournisseurs, mais ils perdront eux l'un de leurs principaux clients. Tant que le gouvernement américain continuera d'interdire Huawei, ces entreprises perdront d'énormes sommes d'argent, sans parler des autres difficultés qu'elles peuvent rencontrer.

Donald Trump est lui aussi aussi l'un des perdants de l'histoire, même s'il ne semble toujours pas le réaliser. Le président américain, qui n'a toujours pas fourni de preuves à l'appui des accusations portées contre Huawei, nuit non seulement à Huawei mais aussi à l'industrie de son propre pays. Sa manière de faire nuit à la confiance portée dans les Etats-Unis et ses entreprises, ainsi qu'à leur image de partenaires fiables. Cela conduira tôt ou tard de grandes entreprises du monde entier à chercher de nouvelles coopérations ailleurs. Et tout ça à cause d'un ordre de Donald Trump.

Avez-vous, contrairement à moi, été en mesure de trouver un autre gagnant cette semaine ?

Articles recommandés

5 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • En y regardant de plus près c est sûrement une bonne chose
    Huawei sera le premier à se passer de Google et de son écrasante majorité dans les systèmes d exloitation pour mobile
    Demain qui va être très proche des grands fabricants internationaux pourront commercialiser les smartphones tout aussi performants sans les services de Google
    Et Huawei sera le premier
    D autres suivront et c est Google qui aura perdu des parts de marché
    Merci Donald Trump 👍😊


  • Il y a quelque chose qui m'agace un peu dans ce genre d'article, un gagnant ou un perdant, c'est un peu simpliste quand on ne précise pas l'échéance.
    Ce qui peut paraître évident aujourd'hui, bon ou mauvais, peut avec le temps se renverser complètement et du coup ce type de constat n'est pas forcément très éclairant.

    Si la méthode Trump pour dénoncer les craintes qu'il croit percevoir dans le comportement de Huawei est dans un premier temps une perte pour tout le monde, il se peut tout aussi bien à moyen terme révéler un danger bien plus évident qu'un consensus facile voudrait le croire aujourd'hui.

    A force de ne regarder pas plus loin que "le bout de son nez" dans ce monde vivant toujours au jour le jour on refuse de regarder un peu plus loin (que celui-ci...), à tort à mon idée.

    Quand on connait les consignes que donnent l’État chinois à leurs grandes entreprises exportatrices, on est en droit de se poser des questions sur la sincérité de Huawei.


    • Et que penses-tu d'un gouvernement qui se croit autorisé à imposer au reste du monde le droit d'acheter du pétrole iranien ou pas ?


      • De n'importe quel gouvernement qui outrepasse ses droits en forçant les plus faibles de l'enjoindre à lui obéir sans respecter les droits internationaux : du mal !

        L'hégémonie de quelques pays que ce soit est insupportable à mon goût et quel que soit le sujet. C'est autant valable pour les États-Unis que pour la Chine.

        Je crois savoir que l'on ne vit pas dans un monde de bisounours...


      • Luna depuis 5 mois Lien du commentaire

        😱 Quoi pas un monde de Bisounours, on nous aurait menti, Père Noël n'existe et fée des dents non plus !!

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition