Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.
ARM rompt également ses relations avec Huawei
Hardware 2 min de lecture 4 Commentaires

ARM rompt également ses relations avec Huawei

Huawei a eu une semaine difficile. Cible des sanctions imposées par le gouvernement américain, l'entreprise est ababdonnée cette semaine par ses fournisseurs : Google, Intel, Qualcomm et Microsoft, compromettant ainsi son avenir. Une autre société a été contrainte au boycott : ARM, qui fournit la technologie clé utilisée dans les processeurs produits par Huawei et sa filiale, HiSilicon.

Pour ceux qui ne le savent pas, ARM est une société britannique qui développe et licencie l'architecture ARM, utilisée dans les processeurs de pratiquement tous les smartphones sur le marché. Oui, tous : Qualcomm, Broadcomm, Apple, Samsung, MediaTek, Unisoc, Nvidia et Huawei utilisent eux-mêmes l'architecture ARM comme base pour leurs processeurs.

Bien qu'ARM soit une société anglaise depuis sa création, l'architecture ARM contient une "technologie d'origine américaine", qui est couverte par les termes des sanctions imposées par le gouvernement américain. En conséquence, la société a été contrainte d'interrompre "le support, la livraison de technologie (code, logiciel ou autres mises à jour) et les discussions techniques" avec Huawei, HiSilicon et toute autre société liée.

Kirin 980 3
Le processeur Kirin 980 contient la technologie ARM. © Huawei

Lorsque Qualcomm a rompu sa relation avec Huawei, beaucoup ont souligné le fait que Huawei ne serait pas un fournisseur aussi essentiel, car Huawei produit ses propres puces (la famille Kirin) et modems (la famille Balong). Mais sans le soutien d'ARM, l'avenir de ces produits est menacé.

Huawei possède une "licence d'architecture" d'ARM, ce qui signifie qu'elle peut modifier et étendre l'architecture pour continuer à développer ses propres processeurs, mais sans le soutien technique de la société britannique et les licences pour les futures versions de l'architecture, tout devient beaucoup plus difficile.

Huawei est actuellement le deuxième plus grand fabricant de smartphones sur la planète, derrière Samsung et devant Apple. Mais sans système d'exploitation (Android) et sans processeurs (ARM), ce secteur d'activité est sérieusement menacé.

Source : BBC

4 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • C'est Samsung qui doit se frotter les mains :)


  • Pirlo01 depuis 3 semaines Lien du commentaire

    Y en a encore d'autres de mauvaise nouvelles ? Plus d'accès au service Google et pour êtres sûr de les exterminer fini les puces hier silicone !! Alors celui là je ne m'attendais pas et ça risque de faire très mal , autant interdire Huawei de tous marché ça aurait été plus simple et plus net vue que ça va avoir le même effet . A moins que ... Non là c'est mort .


  • Quasar depuis 3 semaines Lien du commentaire

    Super !


  • Luna depuis 3 semaines Lien du commentaire

    🙄Et vive versa ...