Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

Apple réfléchit à baisser le prix de ses iPhone

Apple réfléchit à baisser le prix de ses iPhone

Après la publication du dernier rapport trimestriel d'Apple, Tim Cook, le CEO d'Apple, a annoncé que la société prévoit des changements de prix pour les iPhone. L'objectif est de stimuler les ventes en Chine et dans d'autres régions, qui ont jusqu'à présent été plutôt moroses.

Dans une interview accordée à l'agence de presse Reuters et lors de la conférence téléphonique habituelle sur les bénéfices, Tim Cook a admis que les prix élevés actuels sont certainement une des raisons des mauvaises ventes de l'iPhone dans certains marchés. Jusqu'à présent, la structure des prix était basée sur le dollar américain. 

A l'avenir, cependant, Apple aimerait examiner de plus près les différents marchés et leur macroéconomie afin d'ajuster les prix de l'iPhone en conséquence. Cook cite l'exemple de la Turquie, où la monnaie a perdu 33 % de sa valeur. En conséquence, le chiffre d'affaires a diminué de près de 700 millions de dollars par rapport à l'année précédente. 

AndroidPIT apple iphone xs max vs iphone x
L'iPhone XS Max coûte jusqu'à 1657 euros en France. © AndroidPIT

Les prix en France devraient rester stables

Cependant, il est peu probable que les prix baissent dans notre pays. Après tout, selon le Wealth Report, la France se classe au 6e rang mondial en termes de capital de production par habitant. Apple se concentre davantage sur les marchés émergents, où il existe un écart entre le revenu moyen et le prix de l'iPhone.

"En janvier, lorsque nous avons évalué la situation macroéconomique de certains de ces marchés, nous avons décidé de revenir à la tarification aux prix locaux. "Tim Cook

Bien sûr, comme d'habitude, Apple n'a pas communiqué sur le nombre de smartphones vendus au quatrième trimestre 2018, mais selon Strategy Analytics, il pourrait s'agir de 66 millions d'unités, contre 77,3 millions au même trimestre en 2017.

Tim Cook ne mentionne pas les prix comme la principale raison de cette baisse, mais le différend commercial entre les États-Unis et la Chine. Mais les tensions sont déjà plus faibles que l'année dernière, ce qui donne à Apple l'espoir d'un bon début d'année.

Les prix des smartphones d'Apple est-elle la cause de la baisse des ventes ou avez-vous une autre explication ? 

Via : Mobiflip Source : Apple, Reuters

Articles recommandés

22 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Même la meilleure recette technique et pratique quand elle oublie de se réinventer régulièrement tout en proposant une addition toujours plus salée finit par lasser, les meilleurs chefs le savent, eux !

    Le "cuisinier" Tim semble ou voudrait l'ignorer. Sa tambouille sent de plus en plus le réchauffé 🤔

    Il finira par lasser à force de répéter le même menu, saison après saison, année après année.

    Et toque, une étoile en moins sur le petit livre rouge...enfin le Michelin 😂


  • Ouf ! Je suis rassuré, la France, ce grand pays riche (en réalité juste sur-sur-sur-sur-endetté) qui s'enfonce chaque jour un peu plus et ne survit que par le creusement abyssal de la Dette publique, ne sera pas concernée par la baisse des prix des iPhones. Yes ! ✌️


    • Il est vrai que la France est endettée mais beaucoup de pays au mode de vie similaire sont à peu près dans ce cas :
      Japon 2016 : 235% du PIB (Champion du monde)
      USA 2015 : 74%
      France 2015 : 98% (Le pays qui, par exemple, a suivi le modèle voulu par Serge Tchuruk, le PDG d'Alcatel qui déclarait en 2001 : « Nous souhaitons être très bientôt une entreprise sans usine ». : son vœu a été exaucé !)
      Irlande 2015 : 101% (Fait des ponts d'or à Apple qui ne paie que 1% d'impôts)
      Royaume Uni 2015 : 91%
      Italie 2016 : 133%
      Espagne 2015 : 101%
      Allemagne 2015 : 72% (Le pays qui s'en tire le mieux dans ce créneau)
      puis...
      Chine 2016 20%
      Arabie Saoudite 2015 8% (On se demande bien pourquoi les migrants musulmans ne s'y rendent pas... un pays aussi riche)


      • @mimile53

        Bien d'accord avec toi 👍
        Les pays endettés à bloc sont ceux qui ont choisi de devenir esclaves des banques privées, choix fait par la France en 1973 grâce au "génie" Pompidou (ex-Rotschild, comme Macron) qui nous a alors aliéné aux vampires banquiers privés, ce qui a été le début de l'endettement abbyssal et irremboursable de la France.


      • Zzz depuis 7 mois Lien du commentaire

        Malheureusement la plupart des gens ignorent les faits dont tu parles, assimilable à une forme de privatisation de ce que l'on appelait autrefois la "planche à billets"


    • Pour moi, le problème provient de plus loin et est plus profond encore.

      Il y a trop longtemps que les dettes des États sont impossibles à rendre, leurs volumes au total représente plus de 10 fois les richesses réelles existantes et ne cessent de continuer d'augmenter.

      Imaginer résoudre le problème en rendant aux créanciers tuerait le système dans son entier et très très vite.
      Beaucoup de banquiers centraux le comprennent mais ne l'avouent que de manière détournée pour ne pas entraîner une crise de crédit supplémentaire.

      Les autres possibilités de créer des crises financières globales sont toujours aussi présentes mais pour les mêmes raisons il ne faut pas inquiéter le consommateur sinon la machine s'enrayera aussi vite.

      La réalité est plus triviale, ce système économique est dépendant comme un junkie d'une croissance aussi artificielle qu'infernale et aucun traitement connu ne peut soigner le malade sans le tuer.

      Michel Jorion, ancien banquier central et économiste hors pair l'explique mieux que moi dans ses bouquins.

      Même France-Culture n'ose plus l'inviter malgré la clarté de son propos.

      D'ailleurs, j'attends son dernier livre à ma librairie préférée...


      • En gros, aucun état ne remboursera sa dette qui a d'ailleurs été largement gonflée lors de la crise de 2007-2008 dite des subprimes puisque les états ont dû renflouer les banques privées minées par des actifs pourris et ce, par centaines de milliards afin d'éviter une catastrophe pire encore. Ces mêmes banques qui maintenant se gavent en prêtant aux états, les citoyens devant régler la "note" par l'impôt (la boucle est bouclée) 😭


      • Là, on n'est d'accord sans problème et cela montre au passage l'impasse dans laquelle le monde entier se trouve.

        Le pouvoir des puissances d'argent sont devenues plus fortes que les États qui eux-mêmes sont du coup à la merci de ses nouveaux souverains.

        La passation de pouvoir s'est effectuée quand les états ont acceptés de se défaire de la création de monnaie auparavant effectués par les banques centrales dépendantes directement et complétement des États.

        La justification était de mieux réguler le crédit par des spécialistes qui ne tenaient à être pas trop interventionniste (supprimer les dévaluations en série) par faciliter et créer des opportunités de développement économique plus conforme aux standards libéraux, c'était l'époque des années Reagan-Thatcher où l'État était devenu le problème et non
        détenait les solutions.

        Résultat, les gouvernements jouaient le jeu des créateurs d'argent mais ne pouvaient plus satisfaire les citoyens par leurs politiques, ils avaient les mains liées et essayaient plus ou moins en fonction de leurs orientations et de l'hostilité qu'il rencontrait vis-à-vis des peuples de faire "comme si", d'où l'augmentation du chômage de masse, du développement des regroupements industriels et financiers, l'époque Tapie en France et l'incompréhension engendrée qui a permis aux extrémismes divers de prendre de l'ampleur (quand il n'était pas utilisé pour contrer l'adversaire habituel sous Mitterrand par exemple) pour conserver le pouvoir politique apparent.

        La première mondialisation s'est achevée avec la crise financière de 1929 et la Seconde Guerre Mondiale et la deuxième mondialisation a pris "un coup dans l'aile" avec la crise de 2007-2008, la suite risque de ne pas être merveilleuse...

        Même si les financiers n'ont pas fait les mêmes sonneries 😉 que dans les années 30, ils en ont inventés d'autres qui détruisent les quelques avancées démocratiques qui subsistaient et affament les peuples (comme en Grèce)

        Le mieux pour moi finalement, c'est de prendre le temps de lire, compléter par Internet et France-Culture et de se faire sa propre idée... j'ai les miennes 😉 mais je continue à vouloir améliorer ma compréhension des mécanismes qui opèrent dans les sociétés.

        J'ai du temps, je suis avide de connaissances et je suis curieux, c'est ma recette 😀
        Bon, je ne découvre pas que des joyeusetés non plus 😚


  • HFE depuis 7 mois Lien du commentaire

    Même avec une baisse des prix de 50%, le mal est fait. La stratégie du "hors de prix" a des conséquences, les consommateurs ont de la mémoire. Que cela ne vous empêche pas de rester vous même...


  • C'est pour ça que des analystes prédisent que le coup de moins bien d'Apple est temporaire, et qu'ils prévoient un rebond pour dès le premier trimestre. Manu va encore pleurer !


  • L'iPhone n'a pas la côte à tes yeux, aux yeux de bien d'autres personnes c'est LE smartphone par excellence...


    • Tu parles des victimes de la secte à la pomme croquée ?


      • Comme tous les politiques, les stars, les chefs d'entreprise, les émirs, les chirurgiens, les francs-maçons, enfin bref tous ceux qui sont intelligents quoi !


      • Non mais sérieux, c’est quoi cette réponse à la mords-moi- le-noeud ?
        Les stars, tu sais très bien qu’on leur offre, leur iPhone, car ce sont des influenceurs, les fabricants savent très bien que ce sont des personnes qui ont des centaines de milliers voire millions de fans dont beaucoup, parce qu’ils ont telles baskets, tel smartphone... vont vouloir acheter le même modèle pour faire comme leur star chérie. Ou alors ils sont sous contrat avec la marquie,n pour faire de lapub, et en plus le smartphone leur est offert (ce qui ne les empêche pas, parfois, d’en acheter parfois un autre (car insatifsfait de leur iPhone offert) et de l’utiliser en lieu et place de leur smartphone offert, on a déhjà vu le cas:).
        Et depuis quand les chefs d’entreprise, les émirs, les politiques, les franc-maçons sont ils systmatiquement des gens intelligents ? Donc, pour toi, quand on a de l’argent, on est intelligents ? Lamentable....
        Des chefs d’entreprises (et ce sera bientôt mon cas, je crée ma boîte dans quelques mois...), des entrepreneurs, j’en connais, et très peu ont un iPhone, comme c’est étonnant ça (en fait, non) … les émirs sont très peu à avoir un iPhone, c’est trop vu pour eux, trop gros public, pas assez luxueus, ils ont un smartphone beaucooup plus exclusif, en or, setrti de pierres et matières précieuses, un Vertu, un Tonino Lamborghini.... que seuls une poignée de personnes peuvent s’offrir, alors, pour les obsédés de sécurité, un modèle spécial ultra sécurisé, souvent sous Android tiens donc....
        Et puis bon, regarde, ici sur ce site, Louis Hory, Pacalou, Jerome69 Paris et moi, plus quelques autres que j'oublie, désolé pour eux, (mais désolé, pas toi, tu ne fais pas partie du club, tu es disqualifié d’office, trop teubé :), nous sommes tous des gens très sensés, très intelligents, instruits... et pourtant on a en horreur Apple et l’iPhone, comme quoi c’est bien une preuve d’intelligence, et qu'adorer à l'extrême une marque, au delà de la raison, comme toi, c'est une preuve de grande imbécillité :)
        Tu peux aller pleurer dans les jupons de ta mère, je ne te retiens pas :)


    • Pour certains c'est le smartphone par excellence parce qu'ils ne connaissent rien d'autres.


  • Cela fait maintenant plusieurs années que j'ai switché vers Android à cause de la politique tarifaire d'Apple même si les HDG Android (Samsung, Huawei...) ont tendance à suivre le même mouvement à la différence près qu'on peut trouver chez certaines marques d'excellents produits, même HDG, à des prix plus raisonnables (OnePlus, Xiaomi...)... mais la tendance haussière est bien présente.

    De plus, Android permet l'accès à de bons produits dits de moyens de gamme voire d'entrée de gamme (Exemple : Xiaomi Redmi Note 6 pro).


  • a la recherche de nouveaux moutons dans les pays émergents ?? 🤣🤣


    • Ben ouais, il faut croire que chez nous l'iPhone n'ait plus trop la côte (tu m'étonnes...) vu la chute des ventes... mais je doute que ce soit dans les pays émergents, à faible pouvoir d'achat, que soit la solution... quand on voit l'état de notre économie, je n'ose même pas imaginer celle de pays comme la Turquie, l'Inde... (même si leur PIB augmente fortement, heureusement pour eux [mais il part de tellement bas aussi... ]), il n'y a qu'à voir le revenu moyen là-bas... on comprend mieux le succès des feature phones et smartphones d'entrée de gamme et de marques à l'excellent rapport qualité / prix comme Xiaomi ou Realme (la filiale low-cost d'Oppo), à mille lieues d'Apple...
      De mon côté, j'avais lu un article rapportant qu'Apple avait demandé à ses fournisseurs de baisser leurs prix, pour mieux préserver sa marge voire l'augmenter encore, pas pour baisser les prix... et je crois plutôt à cela qu'à la baisse de prix, qui ne ressemble pas du tout à Apple ni à ses dirigeants qui ont tous la melonite aiguë (et je parle même pas de l'aveu d'échec que ça représente et des conséquences sur le cours de la bourse, ça voudrait simplement dire que rien ne va plus et qu'il faut sauver les meubles...)

Montrer tous les commentaires
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition