Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

Amazon veut que vous aidiez Alexa à combler ses lacunes en matière de connaissances

Amazon veut que vous aidiez Alexa à combler ses lacunes en matière de connaissances

Amazon a maintenant ouvert son programme de crowdsourcing pour combler les lacunes dans les connaissances d'Alexa. L'objectif est de réduire, et éventuellement d'éliminer, les moments décevants où la seule réponse que l'assistant vocal numérique peut offrir est : "Hmm, je ne sais pas".

Amazon a fait du bruit pour la première fois à ce sujet en décembre 2018. Un billet de blog expliquait que la vision de l'entreprise a toujours été qu'Alexa soit en mesure de répondre à toutes les questions sous toutes leurs formes, n'importe où dans le monde. Désormais, en plus de l'apprentissage automatique, Amazon fait appel au public pour éduquer Alexa, avec le lancement d'Alex Answers à tous.

Le processus est très simple. Tout d'abord, vous trouvez une question à laquelle Alexa se débat actuellement et vous répondez. Alexa partagera cette réponse avec d'autres utilisateurs qui utilisent leur enceinte connectée pour poser la question correspondante. Pour vous inciter à offrir gratuitement vos connaissances à l'une des entreprises les plus riches du monde, Amazon a mis le système à l'épreuve. Les utilisateurs qui aidenet gagnent des points pour les réponses qu'ils apportent et débloquent des badges au fur et à mesure qu'ils avancent.

amazin alexa help
Vous pouvez accumuler des points pour les réponses avec Alexa Answers. © Amazon (capture d'écran)

Alexa Answers n'était auparavant disponible que sur invitation, mais maintenant Amazon l'ouvre à tous. Vous devrez créer un compte Amazon avant de pouvoir commencer à répondre.

Un risque aux abus ?

Peu d'informations sont disponibles sur la façon dont Amazon examine ces réponses. Le seul indice, c'est qu'Amazon précise qu'une fois qu'un client a soumis la réponse, celle-ci peut être donnée aux clients Alexa. Le système filtre les réponses qui comprennent les réponses "obscènes, menaçantes, diffamatoires, attentatoires à la vie privée ou portant atteinte aux droits de propriété intellectuelle (y compris les droits de publicité)" et les utilisateurs peuvent signaler les réponses qui sont fausses ou offensantes. Mais comment le système sait-il si une réponse est correcte ou incorrecte ?

Les trolls ont tendance à être inventifs et il sera intéressant de voir si la désinformation commence à glisser entre les mailles du filet. Le système de notation, où les utilisateurs d'Alexa peuvent voter si une réponse est utile ou non, pourrait également être utilisé à mauvais escient pour pousser des réponses fausses ou malicieuses pour gagner en crédibilité.

Allez-vous aider à éduquer Alexa ?

Articles recommandés

3 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Yenam depuis une semaine Lien du commentaire

    Personnellement je vois ça d'un très mauvais œil pour plusieurs raisons, dont certaines que vous évoquez:
    - "Offrir gratuitement vos connaissances à l'une des entreprises les plus riches du monde"
    >> C'est quelque chose qui me dérange beaucoup, c'est la même chose que les marques qui offrent une récompense au client qui trouvera le slogan de leur nouvelle campagne marketing. C'est malhonnête, les gens sont tout contents de participer mais ne se rendent pas compte de l'argent économisé sur leur dos...
    - "Il sera intéressant de voir si la désinformation commence à glisser entre les mailles du filet"
    >> Syndrome Wikipédia, pas tellement besoin d'épiloguer sur le sujet pour comprendre où se situe le problème...
    - "vous trouvez une question à laquelle Alexa se débat actuellement et vous répondez"
    >> Les questions posées aux assistants ne sons pas censées être anonymes, chiffrées, en local, etc, etc? Suite au scandale des écoutes ne serait-ce pas un moyen déguisé de faire la même chose?

    J'ai aussi une question, vous parlez du système de récompenses à base de badges....que peut-on faire de ces badges?


    • Pardayec depuis une semaine Lien du commentaire

      Je suis d'accord avec toi, les exemples que tu cites au début de ton message, et bien sûr la démarche d'Amazon évoquée dans l'article, sont l'illustration de la servitude volontaire. On pourrait parler aussi de Microsoft, qui fait travailler gratos des "insiders", des utilisateurs lambda qui se chargent de repérer gratuitement les bugs des preversions des différentes builds de Windows 10, des betatesteurs bénévoles, quoi. Sans parler des méthodes de management sournoises de Google dans son Googleplex, ce truc a l'ambiance cool dont tout le monde rêve, mais oü t'as intérêt à partir en vacances avec les collegues, parce qu'il faut que Google soit ta vraie "famille" et que tu lui donnes le meilleur sans compter
      " Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux", écrivait Étienne de la Boétie en parlant des tyrans. On peut sans problème appliquer ça aux GAFAM !


      • louis hory depuis une semaine Lien du commentaire

        Citer La Boétie et son "Discours de la servitude volontaire", voilà bien la preuve que l'on a rien inventé depuis bien longtemps concernant l'âme humaine.

        Nos nouveaux tyrans choisis n'ont donc que bien peu à redouter, je le crains.

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition