Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

CES 2019 6 min de lecture 1 commentaire

On est monté à bord de la Vision iNEXT, la voiture du futur selon BMW

Le CES de Las Vegas serait-il devenu le salon de l'auto connectée ? Si les constructeurs automobiles désertent de plus en plus les salons traditionnels de l'automobile, ils sont, à l'inverse, de plus en plus présents sur les événements tech. A cette occasion, le constructeur allemand BMW a présenté sa vision de l'automobile sur les prochaines années, et celle-ci passe forcément par plus de connectivité et de conduite autonome. 

La nouvelle révolution automobile est en marche

Les constructeurs automobiles sont situés à un tournant décisif. La nouvelle révolution automobile a commencé et ceux qui en manqueront le début risquent de vite disparaître. Heureusement, la plupart des acteurs du monde de l'automobile l'ont compris et ont déjà des projets pour l'avenir.

Si la situation n'est pas parfaite pour les fabricants historiques (dieselgate, arrestation de Carlos Ghosn, monkeygate...), elle n'est pas pour autant catastrophique. La situation financière de la plupart des fabricants automobiles n'est pas inquiétante, bien au contraire. Cette sérénité permet notamment aux constructeurs de pouvoir envisager le futur avec calme, et le CES de 2019 est là pour le prouver.

Avec un stand difficile à rater, BMW a profité de l'événement pour confirmer que l'on va pouvoir compter sur lui à l'avenir. Le salon tech de ce début d'année a donc permis à la marque de présenter sa vision de l'automobile du futur, notamment avec sa BMW Vision iNEXT et le développement de son assistant personnel intelligent baptisé BMW Intelligent Personal Assistant.

Déjà aperçu en septembre dernier lors de sa présentation, le concept Vision iNEXT était donc présent à Vegas. Mais cette fois-ci, il était possible de pénétrer à l'intérieur pour découvrir véritablement à quoi ressemblera l'expérience de conduite future des BMW. Une expérience forcément nouvelle puisque le concept est une voiture autonome et électrique.

Sur le stand, j'ai pu ainsi entreprendre un voyage virtuel à l'aide d'une simulation complexe mélangeant réalité augmentée et réalité virtuelle. Une journée de l'année 2025 est ainsi simulée, le paysage formant une mégalopole futuriste.

androidpit ces 2019 bmw inext vision
La BMW Vision iNEXT a fait le déplacement à Las Vegas aussi. © AndroidPIT

La voiture de demain sera un espace de détente

Ce modèle Vision offre un design extérieur assez classique. BMW a bien ici et là donné quelques aspects modernes au véhicule, avec par exemple des portes s'ouvrant de manière antagoniste, de grandes surfaces vitrées ou l'absence de montant, mais BMW a surtout voulu rassurer les fans de la marque. Une évolution esthétique plus qu'une révolution.

Tout le contraire de l'habitacle qui, lui, est en totale rupture avec ce que l'on connaissait de la marque jusqu'à présent. Son intérieur peut être, selon les besoins, un lieu de détente, de rencontre, de divertissement ou encore de travail. "Nous avons eu une approche différente sur ce modèle. Nous avons voulu augmenter la communication à l'intérieur de la voiture." nous a expliqué Olivier Pitrat, responsable du design d'UX chez BMW. "C'est une approche qui nous a permis d'avoir la possibilité de redessiner complètement les règles automobiles pour faire de la voiture un espace privilégié."

Il s'agit tout simplement d'une sorte de salon qui roule. BMW a utilisé un nouveau principe de design connu sous le nom de "Shy Tech" pour donner cet effet cocooning. Un généreux et continu coin salon à l'arrière crée une atmosphère de détente, et afin de préserver la convivialité, toutes les technologies embarquées sont intégrées de manière invisible. Ce n'est que lorsque le conducteur ou le passager le souhaite qu'elles sont mises en avant et deviennent utilisables.

androidpit ces vegas
Olivier Pitrat (à droite), responsable du design d'UX chez BMW, a participé au projet BMW Vision iNEXT. © BMW (Enes Kucevic)

Deux manières de conduire

Voiture autonome oblige, l'espace réservé au conducteur évolue selon votre mode de conduite. Avec BMW Vision iNEXT, le conducteur peut conduire en mode "Boost" ou en mode "Ease". Le mode "Boost" est très dynamique, pratiquement silencieux et sans émission grâce à électrique. En mode "Ease", le véhicule offre aux occupants de l'espace pour une variété d'activités.

Le premier mode dédié au plaisir se veut plutôt conventionnel, et ravira les fans de la marque dont le slogan reste toujours "Le plaisir de conduire". Dans le second, le tableau de bord évolue avec un volant et des pédales qui se rétractent créant ainsi une sensation d'espace et offrant un affichage spécifique sur l’écran tactile.

Mon voyage virtuel m'a ainsi donné un aperçu de la mobilité du futur. Mieux, on comprend l'importance que les assistants vocaux vont jouer dans le monde de l'automobile. Après les smartphones et les maisons, c'est au tour des voitures de véritablement vivre cette révolution.

bmw inside
Quand la voiture devient un bureau. © BMW

BMW Intelligent Personal Assistant : l'âme du véhicule

Ainsi, tout au long de mon voyage virtuel, on est guidé par BMW Intelligent Personal Assistant, l'assistant personnel intelligent de BMW.  Les possibilités du véhicule et de l'assistant personnel intelligent BMW veulent créer une expérience de mobilité sans stress et adaptée à chaque situation avec prévoyance.

Par exemple, l'assistant personnel planifie votre routine quotidienne pour être plus rapide. BMW Intelligent Personal Assistant vous propose à certains moments (comme sur une autoroute) que le véhicule prenne en chargela conduite. Peu de temps après, une visioconférence est programmée et afin d'aménager parfaitement l'intérieur, BMW Intelligent Personal Assistant propose un mode baptisé "Executive Mode" qui transforme le cockpit en bureau mobile. Le pare-brise devient l'écran sur lequel les participants de la vidéoconférence sont affichés, tandis que les documents partagés peuvent être visualisés sur l'écran de contrôle.

Même chose si vous souhaitez faire du shopping. L'assistant personnel vous guide pas à pas et il est possible de suivre votre livraison en temps réel via drone à votre arrivée. L'écran BMW Vision iNext affiche alors la progression de la livraison. L'assistant peut aussi communiquer avec votre domicile pour ouvrir votre garage de manière automatique à votre arrivée ou encore vous suggérer de regarder le début d'un match de football que vous ne vouliez pas rater. 

androidpit ces 2019 bmw inext vision inside
L'intérieur fait appel à des matériaux classiques que l'on peut trouver dans son salon. © AndroidPIT

Un avenir pas si lointain

Si ce voyage fut virtuel, il n'en demeure pas moins que la réalité approche à grands pas.  Le concept Vision iNEXT inspirera la première iNEXT en 2021 qui constituera le premier véhicule d'une nouvelle famille de véhicules dotés d'une motorisation purement électrique. Toutes les technologies présentées au sein du véhicule existent bel et bien et ne sont pas le fruit de l'imagination.

Bien entendu, BMW a aussi l'assise financière nécessaire pour développer de telles voitures. Le premier fabricant mondial d'automobiles et de motos haut de gamme a rencontré un joli succès ces dernières années. En 2017, le groupe a notamment vendu plus de 2 463 500 voitures et plus de 164 000 motos dans le monde. De quoi envisager le futur avec sérénité et ne pas craindre la montée des jeunes constructeurs comme Tesla ou Byton.

Comment imaginez-vous la voiture du futur ?

1 commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • louis hory depuis une semaine Lien du commentaire

    Avant de pouvoir imaginer la voiture du futur, j'aimerais comprendre quelle transition les constructeurs veulent effectuer demain.

    Au vu des nombreuses incertitudes concernant l'avenir proche de l'humanité me faire envisager une vision réaliste de ce futur me semble bien délicat...

    Si, en plus, je me remémore les prévisions faites pour l'an 2000 et annoncées avec fracas au milieu des années 70 (une période encore euphorique) je me marre doucement : les voitures volantes et autres joyeusetés du même tonneau ne font pas encore partie du paysage !

    Alors je peux souhaiter que la destruction finale de la civilisation soit remise à plus tard mais l'avenir des véhicules automobiles me semble un peu futile, du coup 😉

    Tant pis si je passe encore une fois pour un affreux décliniste radoteur (aujourd'hui ne pas être progressiste libéral est une tare insupportable et on parle plus de social-démcratie, c'est devenu vulgaire, aller comprendre pourquoi 😉). J'assume tout en souhaitant me tromper complétement.