Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

Test 10 min de lecture 2 Commentaires

Samsung Galaxy A6 (2018) : ce que vaut vraiment ce milieu de gamme !

Samsung a décidé d'améliorer son offre de milieu de gamme en proposant un nouvel appareil dans sa gamme A : le A6 (2018). Ses compatriotes de la série A démontrent que le milieu de gamme a évolué et est en mesure de satisfaire la majorité des utilisateurs, mais qu'est-ce que le Galaxy A6 (2018) a réellement à proposer ?

Note

Plus

  • Son Dolby Atmos
  • Bonne autonomie
  • Présence d'une reconnaissance faciale

Moins

  • Absence d'étanchéité
  • Pas d'USB type-C
  • Chargement lent

Samsung Galaxy A6 – Date de sortie et prix

L'appareil a été présenté en mai et est d'ores et déjà disponible sur le site de Samsung au prix de 309 euros. De l'eau a coulé sous les points depuis sa présentation, vous pouvez déjà le trouver pour moins cher auprès de revendeurs sur Amazon par exemple. 

3 couleurs sont proposés : noir, bleu argenté et or. 

 

Un vilain petit canard qui ne sera jamais un cygne

Visuellement, les habitués de Samsung trouveront vite leurs marques car cet appareil reprend les lignes bien connues de la gamme A de 2018. Son porte-étendard est sans nul doute le Galaxy A8 et force est de reconnaître que les appareils se ressemblent beaucoup, malgré leur grosse différence de prix. Au premier abord, tout au moins, car le A6 est loin d'être aussi bien équipé que son grand frère.

A l'avant nous retrouvons plus ou moins le même topo. Avec sa taille de 149,9 x 70,8 mm le A6 a presque les mêmes dimensions (les tailles des bordures semblent être les mêmes) mais il est plus fin avec ses 7,7 mm. Il est également plus léger (159 grammes). Ceci s'explique notamment par l'utilisation d'aluminium à l'arrière de l'appareil au lieu du verre. Au dessus de l'écran, nous pouvons également constater une différence dans la disposition des capteurs ainsi qu'une plus grande profondeur au niveau de la grille de sortie du son, elle est située bien plus loin de la surface. 

AndroidPIT Samsung Galaxy A6 8756
Les extrêmités supérieures et inférieures ne plairont pas à tout le monde. © AndroidPIT by Irina Efremova

A l'arrière nous pouvons voir en haut et en bas une marque permettant de déterminer la zone dédiée aux antennes. Petit effet visuel et tactile qui donne au smartphone un côté un peu "pas mal mais non merci", mais on aime ou pas. Quant à la disposition du lecteur d'empreintes et de l'appareil photo, c'est exactement la même chose que sur le A8 (2018) : unique appareil photo avec scanner d'empreintes dessous, le tout dans un module rectangulaire aux bordures un peu arrondies. D'ailleurs, à ce sujet, le lecteur d'empreintes est beaucoup plus rapide que la reconnaissance faciale.

La prise mini-jack est bien sûr présente, des écouteurs sont fournis dans la boîte (nous y reviendrons). Malheureusement quelques éléments sont manquants : Samsung fait l'impasse sur l'USB de Type-C et sur l'étanchéité, ce qui fait de ce A6 le vilain petit canard de cette gamme A. Est-ce que le reste peut le transformer en joli cygne ? Il est évident que Samsung ne peut pas proposer un niveau aussi élevé qu'avec son A8, mais créer un paria de toute la gamme A où même des modèles de l'an dernier présentent de meilleurs avantages paraît assez étrange. 

AndroidPIT Samsung Galaxy A6 8773
Un joli smartphone. © AndroidPIT by Irina Efremova

5,6 pouces de faible satisfaction

Sans surprise, nous retrouvons un écran Super AMOLED (un grand classique chez Samsung). Le A6 utilise la même taille de diagonale que le A8 (2018), c'est à dire 5,6 pouces, et  opte lui aussi pour le format 18,5:9. En revanche, différence de niveau oblige, les caractéristiques techniques de l'écran de ce A6 sont bien en-deça de celles du A8. La définition est en HD+ (720 x 1480 pixels), ce qui semble être faible mais au final n'est qu'une évolution de la HD que nous trouvions l'an dernier sur le A3. La densité de pixels est elle de 294 ppp.

En pratique, l'oeil non initié sera satisfait de cet écran, il reste lisible dans la plupart des situations (même au soleil). Les utilisateurs qui sont familiers avec les technologies d'écran sauront toutefois voir qu'il y a de meilleurs écrans AMOLED sur le marché. Quoiqu'il en soit, vous pouvez le configurer selon vos choix en optant pour l'un des différents modes (qui contrôlent la gamme de couleurs, la saturation et la netteté). Si vous choisissez l'affichage adaptatif (présent par défaut) vous pouvez déterminer si les couleurs doivent pointer vers des teintes plus chaudes ou plus froides. En bref, un écran qui fait une prestation satisfaisante  mais qui pourrait être mieux.

AndroidPIT Samsung Galaxy A6 8770
La HD+ n'est pas si mauvaise. © AndroidPIT by Irina Efremova

L'interface du Galaxy S9 sur un Galaxy J dans le corps d'un Galaxy A

Samsung propose Android 8.0 Oreo et la dernière version de son interface : Samsung Experience 9.0. Elle arrive avec son (petit) lot de bloatware, c'est à dire quelques unes de ses propres applications (qui ne peuvent pas être supprimées, évidemment), les applications classiques de Google ainsi que quelques applications de Microsoft (Word, Excel, Powerpoint), et la vilaine application de Facebook qui ne peut pas être désinstallée non plus. 

Visuellement, nous avons une Experience très réussie, qui est j olie et intuitive . Que demander de plus ? Un patch de sécurité récent car au moment où nous écrivons ce texte le dernier correctif en date est celui du 1er avril. Point positif (qui n'intéressera pas tout le monde) : un lecteur radio FM est intégré, les écouteurs font office d'antenne. 

AndroidPIT Samsung Galaxy A6 8776
Ô Rê, l'auréole d'Oreo. © AndroidPIT by Irina Efremova

Samsung Galaxy A6 – Performances

La frontière entre la gamme A et J n'était pas très claire puisque les Galaxy J7 (2017), J5 (2017) et A3 (2017) utilisent le même SoC : l'Exynos 7870. Ce SoC a été créé spécifiquement pour le milieu de gamme afin de vérifier avec le Snapdragon 625, il doit se montrer à la hauteur du nouveau milieu de gamme premium qui devient si populaire. Sa gravure en 14 nm est censé assurer une autonomie correcte, une amélioration par rapport au modèle précédent (7580) qui était lui gravé en 28 nm, et ses 8 coeurs Cortex A53 sont censés assurer une vitesse maximale de 1,6 GHz. Sa puce GPU est elle aussi déjà connue, nous la trouvons sur le Galaxy J7 mais aussi sur le Honor 9 Lite. Qu'est-ce que cela donne en pratique ?

Au quotidien nous pouvons voir un smartphone fluide  dans la plupart des situations mais il est évident qu'il fatigue un petit peu lorsqu'il est soumis à des situations trop stressantes. Les 3 Go de RAM permettent d'avoir un multitâche plutôt rapide et ses 32 Go eMMC ne posent aucun problème. En revanche, n'espérez pas faire tourner de jeux trop gourmands en ressources car le smartphone fatiguera vite, donc aucun problème pour Ping Pong King mais PUBG deviendra vite un souci. 

Sur les benchmarks, ce SoC a vite montré ses limites.

Samsung Galaxy A6 (2018) : résultats du benchmark et comparatif

  Samsung Galaxy A6
(Exynos) 
3D Mark
Sling Shot ES 3.1
257
3D Mark
Sling Shot Extreme - Vulkan
315
3D Mark
Sling Shot ES 3.0
318
3D Mark
Ice Storm Unlimited ES 2.0
8498
Geekbench CPU
Single core
711
Geekbench CPU
Multicore
2588
   

SAR : 0,487 W/kg (tête) 1,386 W/kg (corps)

Samsung Galaxy A6 – Qualité sonore

L'unique haut-parleur est situé au dessus de l'écran, sur la tranche de l'appareil (juste au dessus du bouton d'alimentation). Il fait une performance très correcte , le son est bien puissant et s'il manque clairement de basse il arrivera sans problème à satisfaire les utilisateurs. Malheureusement nous ne pouvons pas en dire autant des écouteurs intégrés dans la boîte, si vous êtes dans un environnement calme ils sauront vous satisfaire mais dans un endroit tel que le métro il vous faudra mettre la musique bien forte pour pouvoir entendre quelque chose. Notez qu'un son Dolby Atmos est disponible lorsque vous utilisez des écouteurs.

Aucun problème particulier avec les conversations téléphoniques bien qu'une meilleure gestion du bruit ambiant aurait été appréciée. Un petit mot sur le microphone qui, parfois, n'arrivait pas bien à entendre ma voix.

Samsung Galaxy A6 – Appareil photo

Samsung a placé à l'intérieur la même configuration que sur son A8 (2018). Nous retrouvons un capteur de 16 mégapixels à l'avant comme à l'arrière, et dans les deux cas avec une flash LED. L'ouverture est toutefois meilleure à l'arrière puisqu'elle est de f/1.7, à l'avant elle est de f/1.9. 

Lorsque la luminosité est correcte l'appareil fait des clichés réussis mais a parfois une légère tendance à modifier les couleurs, ce qui peut être parfois assez embêtant si l'on veut capturer la beauté d'un objet/d'une scène justement pour ses couleurs. L'absence de mode HDR automatique est regrettable mais ce n'est qu'un tap à faire sur le téléphone, on s'y habitue très vite, mais il est dans tous les cas certain que si vous voulez éviter de voir certaines couleurs empiéter sur d'autres il faudra passer par le HDR. Surprenamment, la reproduction des détails est bonne. Les conditions de mauvaise luminosité sont généralement un problème pour les smartphones et le A6 (2018) n'est pas différent des autres, ceci dit il ne se débrouille pas trop mal au final. En bref, une prestation correcte , sans plus.

Samsung a placé ce qu'il appelle des "Autocollants", c'est à dire de l'Intelligence Artificielle pour rajouter des oreilles de lapins, pour montrer des pâtes qui rentrent dans la bouche lorsqu'elle est ouverte, ou toute autre invention révolutionnaire qui fait avancer le schmilblick. Ces filtres fonctionnent aussi bien au niveau de l'appareil photo avant qu'arrière. C'est amusant mais est-ce qu'ils méritent d'être utilisés plus d'une fois ? C'est à chacun de faire sa réponse..

L'appareil photo avant fait également des selfies raisonnables. Il dispose d'un mode portrait qui fait un bon travail lorsqu'il fonctionne mais il faut parfois s'y reprendre à plusieurs fois, ce qui peut être pénible si vous désirez faire des selfies lorsque l'instantanéité est importante.

Si vous désirez avoir un peu plus de contrôle vous pouvez utiliser le mode Pro, il vous permet de régler la balance des blancs, l'ISO et l'exposition. 

Rien ne sert d'espérer la charge rapide, il faut charger à point

Avec une batterie de 3000 mAh pour une diagonale de 5,6 pouces, cet appareil a un bel atout en main s'il arrive à optimiser le logiciel. Il s'en sort plutôt bien, sa consommation en énergie est plutôt modérée dans la mesure où vous ne lui demandez pas de faire des choses trop exigeantes, comme lancer un jeu un peu gourmand au niveau de la carte graphique.

En pratique, vous atteindrez sans problème la journée et si vous évitez de trop le fatiguer avec des jeux et des vidéos vous pourrez arriver jusqu'à deux jours d'autonomie .

AndroidPIT Samsung Galaxy A6 8785
L'avantage d'un écran HD+D, c'est qu'il ne consomme pas beaucoup. © AndroidPIT by Irina Efremova

La mauvaise nouvelle, en revanche, c'est que l'appareil charge moins vite qu'une tortue à contre-vent dans une tempête. A une époque où nous nous sommes habitués à voir du chargement rapide partout, notamment dans cette gamme de prix voire moins, comme l'illustre plutôt bien le Moto G6 et son chargement TurboPower. Certes, le A3 n'avait pas de chargement rapide mais le A5 en avait un, donc on pouvait s'attendre à en trouver un également sur le A6.

Samsung Galaxy A6 – Caractéristiques techniques

Dimensions : 149,9 x 70,8 x 7,7 mm
Poids : 162 g
Capacité de la batterie : 3000 mAh
Taille d'écran : 5,6 pouces
Technologie d'écran : AMOLED
Ecran : 1480 x 720 pixels (294 ppp)
Appareil photo avant : 16 Mégapixels
Appareil photo arrière : 16 Mégapixels
Flash : LED
Version Android : 8.0 - Oreo
RAM : 3 Go
Mémoire interne : 32 Go
Mémoire amovible : microSD
Chipset : Samsung Exynos 7870
Nombre de coeurs : 8
Fréquence d'horloge maximale : 1,6 GHz
Connectivité : HSPA, LTE, NFC, Bluetooth 4.2

Verdict final

Samsung nous a proposé ici le vilain petit canard de sa gamme A : il s'agit en réalité d'un cygne de la gamme J. Technologiquement il est très similaire au top de la gamme J, il ne possède pas les caractéristiques que l'on retrouvait dans la gamme A (étanchéité, notamment)... C'est pourtant loin d'être un incompétent, il fait tout ce que vous voulez (ou presque) sans rechigner, et il arrive même à surprendre avec les photos. Il possède un son Dolby Atmos, une bonne autonomie, en bref il a certains atouts.

Mais malheureusement la concurrence ne dort pas et pour ce prix (voire moins) vous pouvez obtenir un Moto G6 ou un Honor 7X qui sauront tout aussi bien vous convaincre.

2 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

Articles recommandés