Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

8 min de lecture 32 Commentaires

Non, l'iPhone n'est pas le premier smartphone de l'histoire

C’était le premier mois de l’année 2007. L’économie avait le vent en poupe et les innovations étaient quotidiennes. Mais à la fin de ce mois, une nouveauté allait changer radicalement l’aspect et les expériences assimilées aux technologies mobiles. L’iPhone, l’originel, le tout premier, le smartphone qui a tout changé. Et avant, comment étaient-ils ?

Rien n’a changé depuis 2007

Si nous retraçons tout l’historique des téléphones mobiles de l’histoire, l’année 2007 a clairement été une année charnière qui a changé l’apparence de ces appareils. Au mois de septembre, nous avons vu deux terminaux très similaires. Le premier a été présenté le 9 janvier par Steve Jobs grâce au fameux « golden path ». Depuis 2004, Apple avait développé cet appareil à l’aide de 1000 employés dédiés, et il ne fut pas mis en vente aux Etats-Unis avant le 29 juin de la même année. Le  second appareil de l'année a été présenté le 18 janvier, le LG (KE 850) Prada, bien que son design ait filtré presque deux mois plus tôt en décembre 2006, et gagné l’IF Design Award 2007. Il y a bien sûr une polémique pour savoir qui fut le premier constructeur a proposer ce design, LG ayant même demandé des comptes à Apple.

En 2007, les smartphones ont pris une forme qui n’a que peu changé aujourd’hui

Depuis ce moment, tous les smartphones se sont beaucoup ressemblé. Un grand écran tactile recouvert de verre, avec les boutons de volume sur le côté et parfois un bouton de navigation en dessous de l’écran. Vous trouverez ci-dessous un panel des meilleurs smartphones de 2017. Ne se ressemblent-ils pas tous ?

AndroidPIT BEST SMARTPHONES 2017 2717
Le haut de gamme de cette année. © AndroidPIT

Mais alors… y avait-il un smartphone avant l’iPhone ?

Un an avant l’an zéro

En 2006, le monde des téléphones mobiles était très diversifié, le connecteur mini USB était roi, parfois avec des câbles ou adaptateurs étranges pour les connecter à l’ordinateur ou même à de simples écouteurs. Il n’y avait pas beaucoup d’écran tactiles, et les mobiles de type BlackBerry (dotés d’un clavier complet) étaient légion. Je pense à des dispositifs comme le BlackBerry Pearl  8100, le Motorola Q ou le Palm Treo 680.

A l’autre extrémité, nous avions Nokia qui, avec son fantastique N93, avait changé son téléphone en une sorte de caméra vidéo. Nokia a toujours été maître dans l’art de fournir des produits de qualité et innovants, mais n’a pas su voir ce qui venait par la suite.

Certains mobiles de l’époque prenaient des risques, comme le HTC TyTN qui ressemblait déjà aux futurs smartphones de seconde génération. Il avait un écran tactile, quelques boutons sous l’écran, WiFi, 3G, un écran 2,8 pouces avec une résolution de 240x320, un clavier complet dépliable, le tout sous Windows Mobile. Et oui, personne n’est parfait... Mais au moins, avec la WiFi et la 3G, le téléphone ne ferait pas pâle figure aujourd’hui.

Un autre mobile innovant s’incarnait dans le T-Mobile Sidekick 3 et son Danger OS, qui offrait son propre espace cloud pour stocker les photos et son magasin d’applications en ligne. Finalement, Microsoft décida de racheter la compagnie et tout s’arrêta, comme pour Nokia.

Le plus curieux, c’est que tous les dispositifs de 2007 avaient de nombreuses touches physiques, comme c’était la norme à l’époque. Mais, attendez, personne n’avait donc eu l’idée de mettre un clavier virtuel ? L’idée était pourtant dans l’air du temps, mais les écrans de l’époque n’étaient pas franchement adaptés. Les seuls écrans qui répondaient bien à l’époque étaient les écrans capacitifs, mais ils étaient trop chers pour être intégrés aux mobiles par les constructeurs. Ils utilisaient presque tous un stylet de type PDA.

Les mérites de l’iPhone seraient discutables sur bien des points, mais il est certain qu’il a su profiter d’un certain nombre de technologies sous-utilisées à l’époque, et les combiner au service des utilisateurs afin d’améliorer leur expérience.

AndroidPIT retro smartphones 6532
Toute la journée avec un stylet. © AndroidPIT

Il est vrai qu’il y avait des smartphones avant l’iPhone, mais où se trouve l’origine ?

Une évolution avec des pieds de plomb

Les smartphones antérieurs à 2007 n’étaient pas comme ceux que nous avons aujourd’hui mais ils pouvaient déjà effectuer un grand nombre de tâches. Pour commencer, cela faisait déjà longtemps que les mobiles étaient pourvus d’appareils photos. La grande majorité des téléphones commercialisés entre 2003 et 2007 pouvaient se connecter à internet, la plupart à travers les réseaux de données mobiles, certains avec le WiFi.

De plus, il existait des dizaines de pages web sur lesquelles trouver des applications. Mais à l’époque, il était difficile de trouver des applications compatibles avec son téléphone, la plupart des applis étant réservées au haut de gamme et aux dernières versions des systèmes d’exploitations. De plus, chaque fabricant proposait son propre système, qui pouvait même changer selon les modèles de la marque. Les mises à jour n’étaient pas unifiées et chaque modèle avait sa propre version, qui présageait déjà de la fragmentation du marché Android d’aujourd’hui.

AndroidPIT retro smartphones 6463
Des smartphones étranges. © AndroidPIT

Dans les premières années de la décennie 2000, nous avons vu beaucoup de téléphones intelligents, même s’ils étaient parfois très différents de ce à quoi nous étions habitués.

Les premiers smartphones du millénaire

En 2004, Nokia présentait le Nokia 7710, premier smartphone à être équipé d’un système opératif Symbian OS v7.0 Série 90. Il disposait du WiFi, d’un écran tactile, d’un appareil photo, d’un stylet et supportait même Adobe Flash Player, ce que même Android et iOS ne font pas. Il s’agissait d’un dispositif très intelligent pour l’époque, très pratique, mais il avait un grand inconvénient. Son design était diamétralement opposé à ce que proposait habituellement Sony, et aux habitudes des utilisateurs (à des années lumières de nos conceptions actuelles).

AndroidPIT retro smartphones 6524
Le Nokia 7710, avec appareil photo et tout ce qu’il faut. © AndroidPIT

Ce smartphone a également marqué de son empreinte l’évolution des smartphones, mais le fabricant n’a pas souhaité insister sur son modèle qui subissait les foudres des utilisateurs. L’un de nos chefs de rédaction, Shu On Kwok, est l’heureux possesseur de l’un de ces mobiles, pour vous donner une idée de la qualité du terminal au moment de sa sortie.

Cette même année 2004 avait également vu la commercialisation du Sony Ericsson P910. De cette alliance entre les 2 constructeurs était né le téléphone au clavier coulissant. Il était également doté d’un système de reconnaissance d’écriture manuscrite, et pouvait contrôler à distance les téléviseurs Sony grâce à son port infrarouge.

Une année plus tôt, en 2003, Nokia commercialisait la première console portable à également être un téléphone mobile : le Nokia N-GAGE. Le design avait déjà été présenté avec quelques un des mobiles de la firme, mais c’est avec ce modèle et le suivant, le N-GAGE QD, qu’il atteint la maturité.

AndroidPIT retro smartphones 6569
Mon premier Nokia N-GAGE, acheté au rabais à 120€ même si le prix de sortie atteignait presque 300€ ! © AndroidPIT

Il n’avait pas d’écran tactile, mais grâce au pad directionnel et au clavier numérique il faisait du bon travail. Le terminal faisait tout : radio, MP3, applications java, vidéos, port mini-jack, mini-USB, carte mémoire et jeux. Alors que mes camarades de l’époque utilisaient un lecteur MP3, un téléphone et une console de jeux portable, je n’avais que mon N-GAGE. Son seul défaut était la batterie, qui ne durait qu’une journée. Ce qui aujourd’hui semble tout à fait normal… Ah, oui, il fallait également mettre le téléphone sur le côté pour passer des appels, mais personnellement je ne trouvais pas ça gênant.

Comme je ne suis pas une référence comme Shu, je vous dirai que j’ai utilisé ce téléphone jusqu’à la fin 2008. Il était tout ce dont j’avais besoin et sa technologie était à la pointe du moment, malgré son aspect.

AndroidPIT retro smartphones 6484
Tant d’heures passées à jouer à Asphalt, le premier du nom. © AndroidPIT

En 2003, Palm (achetée en 2010 par HP) connaissait son apogée avec le Palm Treo 600, une gamme lancée en 2001 et basée sur le système d’exploitation Palm OS. Le fabricant fit le saut des PDA aux smartphones avec écran complet, avec l’objectif de pouvoir écrire un bon email. Le dispositif était plutôt complet, mais aussi très grand, avec une antenne proéminente.

En 2002, le célèbre fabricant canadien lançait son BlackBerry 5810, le premier dispositif mobile à embarquer une technologie GSM/GPRS, qui faisait de ce PDA un téléphone mobile, même si il fallait pour cela utiliser des écouteurs.

Les meilleurs téléphones du XXe siècle

Avant le changement de siècle, il y eut déjà quelques smartphones. Ils n’étaient peut-être pas aussi intelligents que ceux du XXIe siècle, mais ils ne se limitaient pas pour autant aux appels et au jeu Snake. Certains téléphones comme le Ericsson R380 (2000), le Nokia Connect 9110 (1998) ou le Ericsson GS88 (1998) en sont de bons exemples. Ces deux derniers étaient presque des mini ordinateurs portables transformés en téléphones mobiles.

Mais le premier smartphone de l’histoire, qui proposait un écran tactile, fut conçu en 1994 par IBM et construit par Mitsubishi Electric : l'IBM Simon. Un énorme boîtier noir avec écran tactile qui ne répondait qu’au stylet mais resta le modèle le plus avancé pendant des années.

J’ai certainement oublié de très nombreux smartphones antérieurs à 2007, mais il me semble que c’est à votre tour. Vous souvenez-vous de votre premier smartphone ? Racontez-nous votre histoire.

Les commentaires préférés des lecteurs

  • Google 6 août 2017

    Apple n'a été précurseur en rien. Sa grande force a été de savoir rendre la révolution attractive et simple pour le grand public. Sa seconde grande force a été de savoir la vendre avec un marketing très bien pensé. En effet, la marque s'est toujours faite passée pour celle qui est à l'origine de l'innovation. On se souvient tous du célèbre "ceci est une révolution".

32 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • La technologie éxistait avant l'Iphone comme l'Airis t480 tactile, mais malheureusement sous Windows mobile 5 ou 6, l'astuce a été d'adapter un système d'exploitation Apple léger puissant et efficace (normal c'est un unix comme linux et Sun).
    Si je n'ai pas acheté l'Airis c'est que j'avais déjà fait venir mon Blackberry série 7000 des US .
    Et la même Androïd n'a pas rattrappé la pomme, l'iphone avec des puissances plus faibles, donc conso idem fait plus.


  • J'avais un Palm Pilot (1990) puis un Psion 5 puis les bons vieux Nokia (dont le 1er "smartphone" 7710) et surtout le Palm Tréo 650. J'avais (et ai toujours) l'Apple Newton MassagePad130. S'en sont suivi les 1ers PDA WindowsCE (iPaq aux dimensions de dinosaures), FujiTsu PocketLoox, Psion NetBook Pro, etc.. j'ai conservé la plupart de ces outils dont tous fonctionnent (mais sans les réseaux data actuels car ils fonctionnaient en GSM Data puis Gprs puis Edge etc).


  • Je fonctionne toujours avec un Palm Treo 680 (vraiment dommage que Palm n'ait pas développé le WIFI sur ce modèle).
    Je me fais traiter de dinosaure ... LOL
    De tout temps il y a eu des précurseurs et des exploitants.
    Les grecs avaient tout inventé ou presque, Les romains ont tout développé en plus grand mais n'ont pratiquement rien inventé.
    Apple n'a pas inventé la souris. (Ni le smartphone)
    Les américains n'ont pas inventé les fusées.
    Les américains raffolent des péplums mais s’intéressent peu au reste de la culture européenne de l'époque hors Rome.
    Question de mentalité ...
    Le plus gros, le plus fort, le plus vendu... Quand sortira-t-on de cette logique ?
    Les dinosaures aussi étaient les plus gros, les plus forts... Que sont-ils devenus ?
    Alors qui sont les dinosaures d'aujourd'hui ?

    Myk


  • Moi j'avais un PDA de chez HP. J'aurais pu brancher un modem avec un adaptateur au format SD à la place de la carte SD. Il existait aussi les cartes eyefi dans ce format pour accéder à internet en wifi. Mais c'était trop cher, ça n'a pas décollé. Déjà se profilait le futur iphone.


  • Apple c'est un homme Steve Jobs et cet homme est mort.
    ==> Apple est ???


    • Raccourcis un peu simple mais c'est pas faux


      • @ Myk

        Et oui, la réalité est toujours plus complexe que l'on voudrait le croire, les choses ne sont ni toutes blanches ni toutes noires.

        @ Luna

        J'ai déjà vu des morts moins gaillard qu'Apple ! Tellement peu mort que beaucoup copié par certains constructeurs Android et dont la réussite est jalousée par encore plus d'entreprises et avec moins de réussite.
        Maintenant, je ne dis pas qu'Apple est un exemple parfait...


      • Je dis que Apple est devenu le fantôme de son maître.
        Les morts ne me font pas rêver, un peu de nostalgie peut être.


      • @ Luna

        C'est bien de le préciser. Ce besoin de nostalgie et d'innovation réuni est un symbole d'aujourd'hui comme si l'une pouvait équilibrer l'autre.

        La mort est un sujet qui n'existe plus aujourd'hui, trop ennuyeux, trop opposé à l'individualisme triomphant qui ne peut la supporter ni en parler : tabou parfait.


    • lol Luna qui se prend pour Aristote :)


  • 2002, le Treo 180, tout 1er smartphone... Écran tactile, magasin d'applications palm, GSM, stylet et clavier.... Génial...


  • Le mien était un SPV M600 d'Orange sous Windows Mobile 5, un très bon souvenir


  • Apple n'a été précurseur en rien. Sa grande force a été de savoir rendre la révolution attractive et simple pour le grand public. Sa seconde grande force a été de savoir la vendre avec un marketing très bien pensé. En effet, la marque s'est toujours faite passée pour celle qui est à l'origine de l'innovation. On se souvient tous du célèbre "ceci est une révolution".


    •   41
      Compte désactivé 6 août 2017 Lien du commentaire

      Juste précurseur d'applications abouties .


      • Juste : dans le sens de seulement ou celui de précurseur qui a vu juste (correctement) ?


      • oui il faut le voir comme ça, celui qui voit juste 😉. Apple est précurseur dans le fait de rendre un produit fait par des ingénieurs accessible au grand public, beau et bien pensé. Il est précurseur dans la popularisation des grandes évolutions.

        iPhone, iPad et iPod surtout, de ce que j'ai vécu de ma jeune vie 😊.


      • @Tiguan Absolument ! Ils ont compris que tout l'intérêt du smartphone moderne était dans l'utilisation d'applications pour des tâches précises.

        Je préfère les applications Android globalement car j'y suis habitué mais il fait reconnaître qu'elles sont très simples sur iOS.


      • très juste

Montrer tous les commentaires

Articles recommandés