Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

Trump permet aux entreprises américaines de commercer avec Huawei (pour l'instant)

Trump permet aux entreprises américaines de commercer avec Huawei (pour l'instant)

L'histoire n'est pas encore terminée, mais le gouvernement américain pourrait assouplir ses sanctions commerciales contre Huawei. Bien que la décision finale n'ait pas encore été prise, il y a déjà de bonnes nouvelles pour le fabricant chinois.

Lors de la réunion du G20 au Japon, la Chine insiste pour que l'interdiction de Huawei fasse l'objet de discussions sur un accord commercial avec les Etats-Unis, rapporte le Wall Street Journal. En conséquence, elle insiste pour que les États-Unis lèvent les sanctions contre Huawei, ainsi que tous les tarifs punitifs.

Mais nous n'en sommes pas encore là. Le président américain Donald Trump a déclaré lors d'une conférence de presse que le cas de Huawei ne serait discuté qu'à la fin des négociations, si l'on en croit Forbes. Il n'est pas encore clair si les sanctions seront levées. Et pourtant, il y a de bonnes nouvelles pour le fabricant chinois et ses partenaires américains parce que Trump a aussi dit qu'il avait autorisé le commerce avec Huawei dans certains cas.

La raison en était que les entreprises américaines avaient souffert de l'interdiction du commerce. Cependant, afin de soutenir la "Silicon Valley", il a approuvé les ventes à Huawei.

Même si une décision officielle n'a pas encore été communiquée, un accord est en train de voir le jour. 

Les fabricants de puces travaillent déjà de nouveau avec Huawei

Grâce à cette décision concernant les sanctions, les sociétés d'ingénierie américaines pourront continuer à commercer avec Huawei sans aucun problème. Certains fabricants américains de puces avaient réussi à contourner les liens commerciaux de toute façon. Après l'inscription de Huawei sur la "liste des entités", il a été interdit aux entreprises américaines de commercer avec le fabricant chinois. Bien qu'il y ait maintenant une période de transition jusqu'au mois d'août, cela ne s'applique qu'aux composants des produits actuels, pas à ceux des produits futurs. Certains fabricants de puces comme Intel ou Micron peuvent commercer avec Huawei si les produits sont fabriqués en dehors des États-Unis et ne contiennent pas de "technologie qui menace la sécurité nationale".

Articles recommandés

7 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Force est de constater que chaque blocus américain, les premières victimes sont américaines.. On l'a déjà vu avec celui de la Russie et l'Iran. Que tout s'arrange pour le bien de tous.. Y compris nous les fans oiaoué (en premier ! 😄) Luna pourra retirer sa plainte pour viol contre Trump. Elle aura son mate 30pro en Septembre 😀. À moins qu'elle ne craque pour le note 10 ou un des nouveaux IPhone 😂


  • Trump veut faire voir qui est le patron, et il a raison.


  • Quasar depuis 2 semaines Lien du commentaire

    C'était tellement évident que ça allait arriver, y'a toujours des arrangements possibles quand un G20 et des élections arrivent ! Champagne pour tout le monde !


    • louis hory depuis 2 semaines Lien du commentaire

      Oui sinon c'est Apple qui trinquerait...


    • Pardayec depuis 2 semaines Lien du commentaire

      " C'était tellement évident que ça allait arriver"

      La bonne blague...Toi qui enjoignais il y a encore 15 jours les possesseurs de smartphones Huawei à se débarrasser de leur appareil, maintenant tu fais le mec qui avait anticipé le truc....


  • Et voilà, les choses vont revenir quasiment à la normale. Tellement évident. Encore un camouflet pour Quasar :)
    Et Lune qui paniquait comme pas 2... je le disais bien, pourtant...
    Et Luna


    • louis hory depuis 2 semaines Lien du commentaire

      Oui, mais pour combien de temps ?

      Si Trump avait pris cette décision, c'était pour suivre les demandes des agences de renseignements. Ce qui est en jeu revient à dire que la suprématie étasunienne ne serait plus remise en cause par la Chine au niveau du commerce international.
      Une blague en fait, qui le croirait ou ferait semblant ?

      Certes, la décision de Trump aurait pénalisé autant les deux protagonistes d'où la nécessité de revenir en arrière mais l'idée d'empêcher la Chine de "damer le pion" au commerce US est toujours la préoccupation majeure de l'administration.

      Cette recommandation des services étasuniens n'est pas nouvelle, elle date de 2017, et n'est pas prêt de s'éteindre.
      En clair, j'attends le prochain épisode. En attendant la guerre économique continue.
      Quant à la réaction de Luna, qui surprend-telle ?
      Elle a la qualité d'être franche quand d'autres préfèrent se taire...

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition