Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

Suède : un camion électrique sans chauffeur testé sur les routes

Suède : un camion électrique sans chauffeur testé sur les routes

Voilà longtemps que l'on vous parle de conduite autonome, que l'on vous répète que les constructeurs y travaillent et que les grands noms de la tech se penchent sur le sujet depuis des années. Aujourd'hui, ce n'est pas un grand nom de la tech mais un pays scandinave qui fait parler de lui : la Suède teste actuellement sur ses routes des camions sans chauffeurs.

Ces camions sont appelés "T-Pods" et ont une autonomie de 200 km. Ils sont actuellement testés sur les routes autour de Jönköping, dixième plus grande ville de Suède, car c'est un important axe routier. Einride, entreprise derrière ce projet, serait la première de l'histoire à avoir un permis routier pour tester un camion autonome, c'est à dire sans chauffeur sur place pour superviser quoique ce soit. Ceci dit, un employé garde un œil sur tout cela, à distance, et peut intervenir si besoin. Ceci est une mesure de sécurité bien nécessaire, personne ne le contestera.

Einride et l'entreprise DB Shenker, experte en logistique (que nous avons également en France), travaillent ensemble pour tester le potentiel et les performances de ces camions de 26 tonnes qui, contre toute attente, ont une vocation : ce sont des livreurs qui ont pour "simple" mission de transporter leurs marchandises d'un entrepôt à un autre. Un logiciel se charge donc de la conduite, l'autonomie est de niveau 4 et utilise une Nvidia Drive afin de pouvoir traiter toutes les données visuelles en temps réel. La 5G aurait posé des problèmes (de lags), Telia a dû construire deux nouvelles tours.

Le but des fabricants serait d'avoir 200 véhicules sur les routes d'ici la fin de 2020.

En plus d'être sans chauffeurs, la particularité de ces camions, c'est qu'ils sont aussi électriques. Les fans de Star Wars trouveront que la face avant ressemble à un casque de Stormtrooper, comme le souligne Reuters. Outre l'aspect technique, cette histoire a le mérite de soulever quelques questions alarmantes sur l'avènement de ces technologies et l'impact qu'elles peuvent avoir, car pour les entreprises l'objectif est aussi (pour ne pas dire surtout) de limiter les coûts. 

Via : Reuters

Articles recommandés

5 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Un premier problème apparaît déjà lors des tests de voiture autonome, leur conduite en mode autonome au milieu d'une circulation d'humains est très difficile voir impossible car l'humain à contrario de la machine n'est pas prévisible et ne réagit pas au même stimulus qu'un ordinateur ce qui fait que même si les voitures ou camions autonomes sont parfaits ils ne pourront pas cohabiter dans la même circulation que les humains. Par contre il est fort à prévoir qu'il y aura sans aucun doute des voiries spéciales pour les voitures et les camions totalement autonomes qui pourront communiquer entre eux.
    Un autre point est que la quantité d'énergie nécessaire aux véhicules électriques va augmenter exponentiellement en parallèle avec l'accroissement du nombre de véhicules électriques, il n'est aujourd'hui pas possible de produire suffisamment d'électricité propre et ce ne sera pas le cas avant plusieurs décennies pour satisfaire cette demande, donc la grande question à se poser est, est-ce que le coût en pollution pour produire cette quantité d'électricité est inférieur à celui des voitures à moteur à combustion, sachant que les constructeurs arrivent avec des véhicules consommant de moins en moins. Soit dit en passant par exemple aujourd'hui pour produit l'hydrogène nécessaire aux voitures à pile à combustible est fait à partir de gaz méthane principalement et sa production est énormément polluante donc cette voie est elle aussi à améliorer si on veut un jour pouvoir utiliser ce type de motorisation.


  • Des camions fous sur les routes de montagne... ça fait peur !!!
    Déjà qu'avec chauffeur (voir le drame de Millas), ça craint quand on maîtrise pas le volant.


  • phil depuis 5 mois Lien du commentaire

    C'est bien beau tout ça, manque un détail pour la Suède qui prône l’électrique.

    Il va bien falloir recharger tout ce beau monde avec quoi ? Pas sûr que leur énergie propre suffit... On peut aussi parler des ressources nécessaires pour la fabrication du paquet de batteries nécessaire...

    Les idées sont bonnes, mais un peu trop en avance rapport aux connaissances actuelles.


  • L'imiter les coûts salariaux, bien sûr !


    • Une imitation a éviter sinon pour générer des cortèges de gilets jaunes pointant à Pôle Emploi et/ou des résultats aux prochaines élections catastrophiques.
      Un lapsus intéressant ? Pas trop finalement 😨

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition