Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

Cloud, smartphones et IA : découvrez l'étrange projet de Qualcomm

Cloud, smartphones et IA : découvrez l'étrange projet de Qualcomm

Lors de sa journée IA à San Francisco, Qualcomm a donné plus de détails sur un projet autour du cloud, des smartphones et de l'Intelligence Artificielle. Le géant américain des puces a en effet annoncé l'introduction de l'intelligence artificielle dans le cloud avec le Cloud AI 100, un accélérateur AI pour les data centers.

Le Cloud AI 100 a été conçu pour répondre à une demande croissante dans la gestion des processus d'inférence de l'IA dans le cloud, c'est-à-dire pour accélérer la prise de décision de l'Intelligence Artificielle. Sur scène, Cristiano Amon, président de Qualcomm, et Keith Kressin, vice-président principal de la gestion des produits, étaient réticents à donner trop d'informations sur le Cloud AI 100, mais les chiffres présentés étaient audacieux : 50 fois plus de performances et 10 fois plus de performances par watt que ce qui existe actuellement. Nous avons obtenu une seule statistique : 350 TOPS (Tera Operations Per Second) de performance pour l'IA.

L'accélérateur, fabriqué en 7 nm, pourrait élever considérablement la barre du processus d'inférence IA par rapport à toute combinaison de CPU, GPU et/ou FPGA utilisés dans les centres de données actuels. Ce n'est pas un Snapdragon 855 modifié ou rétréci, d'après ce qu'on nous a dit. Les tests ont lieu cette année et les échantillons pour les clients seront envoyés au cours du second semestre 2019. La production devrait démarrer en 2020.

Qualcomm Cloud AI 100 Image
Qualcomm ne dispose pas encore d'une puce Cloud AI 100 fonctionnelle, mais.... © Qualcomm

À quoi sert l'intelligence artificielle dans le cloud ?

L'idée est qu'en créant une IA plus puissante dans le cloud, Qualcomm tente de combler l'écart entre votre appareil et le serveur. Cette espace de temps est ce que l'on appelle "cloud edge", et Amon pense qu'il rendra "le dispositif et le cloud inséparables". Une grande partie de cela, bien sûr, est rendue possible grâce à la 5G.

Qualcomm soutient les développeurs avec une pile complète d'outils et de frameworks pour chacune de ses solutions d'intelligence artificielle cloud-to-edge. La société estime qu'en facilitant le développement de l'écosystème dans ce mode d'IA distribué, elle contribuera à améliorer une myriade d'expériences potentielles pour l'utilisateur final, y compris des assistants personnels pour le traitement du langage naturel et les traductions, la recherche avancée d'images et des contenus et recommandations personnalisés.

qualcomm ai day 2019 cristiano 1
Le président de Qualcomm, Cristiano Amon, sur scène à San Fransisco. © AndroidPIT

Des représentants de Microsoft et de Facebook se trouvaient également sur la scène de Qualcomm à San Francisco, mais au cours d'une session de questions-réponses, Kressin n'a pas voulu parlé des potentiels clients du Cloud AI 100.

Kressin ne s'inquiète pas non plus de la concurrence de NVIDIA, Google Edge TPU et de toute autre société de cloud computing qui souhaite développer son propre matériel d'IA, en particulier quand il s'agit d'attirer des talents. "Si vous êtes un ingénieur en silicium et que vous voulez travailler sur une nouvelle technologie innovante, vous allez dans une entreprise centrée sur le silicium. Nous connaissons le silicium."

Qualcomm prévoit que d'ici 2025, le marché de l'inférence de l'IA dans les data centers atteindra 17 milliards de dollars.

Révolutions pour le jeu, l'automobile et l'IdO

Avec le 5G réglé pour fusionner les appareils et le cloud, les cas d'utilisation de cette connectivité croissante se sont largement répandus. Un monde où pratiquement tout le monde et tout est intelligemment connecté : jeu, automobile, maison intelligente, réalité étendue (XR), drones, robotique, audio, caméras IP et plus encore. La plate-forme Hololens de Microsoft en est un premier exemple. 

qualcomm ai day 2019 mobility 1
Nakul Duggal sur l'évolution des transports urbains connectés. © AndroidPIT

En termes de transport, la 5G et le cloud permettront une plus grande autonomie, une meilleure surveillance de la conscience du conducteur et des réglages personnalisés. Le cockpit AI automobile du futur sera dimensionné en fonction de la classe de véhicules, et les voitures équipées des puces 8155P de Qualcomm, basées sur le Snapdragon 855, arriveront d'ici 2021. Nakul Duggal, vice-président de la gestion des produits automobiles chez Qualcomm, a déclaré que quiconque dépense 50 000 euros pour une voiture d'ici là s'attend à ce qu'elle ait quatre SoC.

En ce qui concerne les jeux, Cristiano Amon a été très clair : "Le cloud est la nouvelle console, ce n'est qu'une question de temps."

Qualcomm a également présenté ses trois nouveaux processeurs de milieu de gamme, les Snapdragon 665, 730 et 730G. Nous avons couvert le lancement de ces processeurs dans un article séparé, mais il était intéressant d'entendre que le cloud de Qualcomm permettra également à son moteur d'IA et à ses capacités d'IA d'être disponibles sur des appareils milieu de gamme.

Que pensez-vous du projet de Qualcomm ?

Articles recommandés

2 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • C'est une tentative de s'arroger seul un nouveau marché en devenir mais dont les tenants et les aboutissants nous échappent suffisamment pour espérer pouvoir en dire autre chose que des bêtises ou des banalités.

    Mais si quelqu'un peut me contredire... qu'il ne se gêne pas !


  • Luna depuis 8 mois Lien du commentaire

    Que ça finira au main de l'armée comme Microsoft avec HoloLens.