Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

4 min de lecture 17 Commentaires

La découverte d’applications sur Google Play devient compliquée

Avec plus de 2,7 millions d’applications disponibles sur le magasin Google Play, vous pouvez trouver tout ce que vous désirez (ou presque), mais intrinsèquement cela créé un problème : dénicher des nouvelles applications de qualité est un véritable parcours du combattant. Et cela affecte aussi le nombre d’applications téléchargées par les clients d’Android.

C’était quand, la dernière fois où vous avez eu 15 minutes de libres pour chercher une nouvelle application intéressante ? Et est-ce que ça vous a servi ? Permettez-moi de prendre un exemple pour illustrer ce que je dis. Chaque mois, nous mettons à jour les listes des meilleurs nouveaux jeux et des meilleures nouvelles applications pour rendre service à nos lecteurs. Une manière de séparer le bon grain de l’ivraie pour vous.

Maintenant, étant donné que c’est notre travail, ce n’est pas trop dur, mais lorsqu’un utilisateur lambda ouvre son Play Store (les captures d’écran viennent de la version bureau, pour une illustration plus pertinente) et va dans la section “nouveautés”, ils sont accueillis avec une liste de “top des nouveautés” qui a quasiment le même aspect que la liste des “nouveaux jeux”.

comparison
Euh… Alors, à quoi ça sert d’inclure des jeux parmi la liste des applications ? © AndroidPIT

Mais après tout, ce n’est pas étonnant vu le top 10 et tout, n’est-ce pas ? Effectivement, on peut le penser, mais en regardant le top 40 dans la galerie ci-dessous, vous verrez que ce n’est pas une simple anomalie qui s’applique aux plus populaires.

En réalité, seulement cinq des 40 applications du top au total (à l’heure où nous écrivons ces lignes !) ne sont pas des jeux. Et parmi ces cinq, seulement une vaut le téléchargement.

En plus d’être agaçant pour les utilisateurs et de faire perdre de la valeur au magasin d’applications, avoir une section aussi mal faite (qui est pourtant la manière la plus simple de découvrir des nouveautés) est une mauvaise chose pour les développeurs. Les développeurs indépendants qui voudraient voir leur application de productivité (ou une autre) se démarquer des grands noms et d’une marée de nouveaux jeux qui trouvent toujours leur public, voient disparaître leurs espoirs d'influencer le Play Store.

Peut-être est-ce trop pessimiste, mais sans affluence de nouveaux utilisateurs ou en l’absence de budgets marketing, difficile d’avoir ne serait-ce qu’une chance quand on est développeur indépendant. L’an dernier, le rapport InMobi State of Mobile App Developers a conclu que les revenus moyens par application mise à disposition sur le Play Store se situaient autour des 5000 dollars par mois. Ce n’est peut-être pas trop mal pour un indé, mais cela veut aussi dire qu’un nombre non négligeable d’entre eux gagnent beaucoup moins avec leurs créations.

Les revenus moyens par application mise à disposition sur le Play Store se situaient autour des 5000 dollars par mois

Et cela devient un cercle vicieux – si les développeurs indés savent que leurs jeux ne seront pas sur le Play Store et qu’ils n’ont pas les moyens d’acquérir d’autres utilisateurs par d’autres biais, alors pourquoi développer pour Android tout court? Résultat : moins de bonnes applications pour Android ; en outre, il est déjà de notoriété publique que des applications pour iOs ont des revenus moyens bien supérieurs.

La difficulté pour trouver des applications dignes d’intérêt se ressent aussi dans le nombre d’applications téléchargées par les clients – en fin d’année dernière, ComScore a révélé qu’en moyenne, les possesseurs américains de smartphone (pas uniquement Android) téléchargent en moyenne zéro applications par mois. Zéro. Nada. Que pouic. Difficile d’imaginer la raison, en tout cas en partie au vu de la difficulté pour les trouver.

Bien sûr, on peut toujours naviguer jusqu’à l’Indie Corner, mais est-ce que vous pensez que l’utilisateur Android lambda est au courant de son existence ? Cela me semble peu probable.

Encore une fois, cela pourrait renforcer le cercle vicieux : ne rien trouver d’intéressant à télécharger > chercher des nouvelles applications moins souvent > moins d’applications téléchargées > les revenus moyens des applications baissent > et les développeurs se demandent à nouveau pourquoi concevoir pour Android.

Et même s’il serait pertinent de laisser les utilisateurs trier les applications comme ils le veulent, plutôt qu’à travers des catégories “nouvelles” prédéterminées, au lieu de ça on doit naviguer à travers un océan de jeux dans de multiples catégories. On est en 2017, Google. Débrouillez-vous pour régler ça.

AndroidPIT google play tips tricks 8188
Les développeurs indés font confiance aux utilisateurs pour retrouver et savoir que cette section existe. © AndroidPIT

Est-ce que vous pensez qu’il y a du travail pour les sections nouveautés des magasins d’applications? Faites-le nous savoir en commentaires!

17 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • J'ai créé un petit jeu de calcul mental pour Google Play (Battle Calcul), et effectivement, je compte mes joueurs sur les doigts d'une main... (bon ok je n'ai pas vraiment la fibre commerciale non plus).
    Google à prévu de faire un grand ménage pour le 15 mars (soit hier hum), j'espère que cela va permettre de rendre de la visibilité dans le store.


  •   41
    Compte désactivé 25 févr. 2017 Lien du commentaire

    Pour ma part je ne fouine pas trop dans le PlayStore mais j'attends de sites comme AndroidPit qu'ils nous proposent les perles rares et pourquoi pas les bonnes affaires du moment en réduction.


  • Vince 24 févr. 2017 Lien du commentaire

    Je penqe que tout est dans le titre


  • En fait j'ai une démarche inverse, je ne pars pas chercher "une application" mais l'application qui va me permettre de faire ce que j'ai besoin, je tape mon besoin et j'ai en général une liste je lis les commentaires de la premiere si elle fait son boulot je cherche pas plus loin sinon au suivant.... et en fait fait on découvreur ou remplissons nous juste un besoin ?

    N'est-ce pas plutot un problème de journaliste en fait que de devoir trouver une application nouvelle a tout prix ?


    • bien vu Mr. Kenny.
      De toutes façons, on va en essayer plusieurs jusqu'à trouver celle qui a à peu près toutes les fonctions qu'on cherche et qui marche bien.
      On trouvera, on installera, on critiquera, puis on désinstallera et on en cherchera une autre qui fera pareil. Mais entre temps, les nouvelles versions beuglent et nos besoins évoluent.
      Alors on cherche encore autre chose ou on revient à une appli qu'on a pas aimé ou retenu.
      Le tout est de ne pas passer trop de temps à trouver ce qui va bien.


  • Luna 24 févr. 2017 Lien du commentaire

    J'aime bien partir à la chasse à l'application, quand j'en trouve enfin une, je la télécharge, je l'inspecte de fond en comble et soit je la désinstalle avec dégout ou alors elle devient ma super application de la semaine et j'en parle à tout le monde.
    D'ailleurs j'ai toute une liste de supers applications !


    • bjr Luna , pourrais tu nous donner ta liste d'applis...c aussi une façon d'en trouver 😉


    • j'ai banni Clean Master. Et je me demande si DU battery saver ne va pas aussi en prendre le chemin. Il faudrait faire une cure sans optimiseur pour voir si c'est mieux, dans le temps.
      Parce qu'on a toujours besoin d'un programme qui vide la mémoire en urgence, sans délai et sans avoir à rebooter l'appareil, pour débloquer une situation de surcharge.
      On a besoin aussi d'un programme qui évite de perdre trop vite la charge quand l'appareil est en veille.
      Avoir un truc qui permette d'automatiser une série de tâches sans réfléchir, c'est bien pratique.
      Je peux le faire à la main, sans ces outils, mais c'est trop long et j'en oublie selon que telle ou telle appli à été utilisée.


  • De manière pas très diplomatique, il faudrait que Google prenne conscience que son désintérêt pour le Play Store dessert ses propres intérêts.
    En négligeant ainsi la capacité d'effectuer une recherche rapide et pertinente, ils se coupent de ses "clients" assidus (ou pas) qui sont ses meilleurs ambassadeurs et les meilleurs défenseurs du système.
    Ce n'est pas seulement dommageable, cela révèle un certain désintérêt pour eux, la position hégémonique de celui-ci expliquant mais n'excusant pas cela.
    La frustration engendrée par ce fait détourne les volontés les moins affirmées. Regrettable.


  • Ce qui faudrait serait une section gérée par des humains et non un algorithme qui ne se base que sur les notes, le nombre de téléchargements. Un classement, qui serait mis à jour fréquemment, où des spécialistes qui travaillent pour Google ajoutent de nouvelles applications à leur sortie après avoir pu les tester eux-mêmes ☺️


    • Google va introduire de l'intelligence artificielle dans la modération de commentaires sur les forums.
      On pourrait imaginer le même genre de service pour une aide au choix des applis.
      Autant, je n'aime pas cette méthode qui veut que Facebook propose avant tout des posts sur des sujets qui nous intéressent le plus nous ou notre entourage. Là ce serait un vrai plus.
      Et en plus ça boosterait les dev pour proposer de choses plus abouties qui nous retiennent vraiment. Car pour le moment, on cherche (longtemps), on trie (toujours les mêmes choses, et mal décrites ou insuffisamment dans le play store), on teste une tripotée d'applis et on jette beaucoup. Puis on recommence...


      • C'est pas pareil. Un commentaire sera modéré s'il contient des insultes, des mots-clés et expressions prédéfinis. Pas comparable avec une application.


      • je me balade sur twitter et instagram. J'y poste aussi en plaçant des hashtags.
        Et je vois bien que le système me propose d'abord des tweets et des photos en rapport avec mes récentes visites, mais likes. C'est une peu pareil sur youtube,sans les hashtags. il me recommande des vidéos similaires (même genre cinéatographique ou même auteur, même label) à ce que j'ai le plus regardé.
        Quoiqu'il doit utilisé des hashtags en interne (contenues dans les métas de la vidéo)


      • Youtube juge les vidéos qu'il recommande à la moyenne d'âge et des centres d'intérêt de ceux qui la regardent, du temps de visionnage, de nombre de commentaires, pouces bleus/gris, de la description… il ne peut pas juger la qualité de ces vidéos, et peut encore moins juger celle d'une application.


  • Je ne me suis JAMAIS intéressé aux suggestions du Play Store pour la même raison que vous évoquez. Si c'est pour avoir du Clash Of Clans, Pokémon GO, Candy Crush, et j'en passe, qui sont de notoriété mondiale dans les suggestions, ce service n'a aucun intérêt.

    C'est ainsi que pour trouver les quelques perles rares cachées dans les méandres du Play Store, je regarde avec intérêt vos articles concernant VOS suggestions de nouvelles applications. Ou alors celles qui sont connues mais qui valent le détour !

    Alors évidemment, pour moi, certaines grandes applications sont indispensables, comme Waze. Mais je suis aussi alarmé que vous sur cette pollution imposée par Google qui tue à petit les développeurs indépendants, souvent beaucoup plus soucieux de la qualité perçue de leurs applications et de la satisfaction de leurs usagers. Et comme vous le précisez dans l'article, la place nette est faite uniquement pour les jeux à gros budget. Au zef les applications de productivité utiles, ou d'informations.


    • très peu pour moi les suggestions. C'est là où AP et d'autres sites de vulgarisation, qui suivent l'évolution des applis, est intéressant.
      Il y a un tri qualitatif. On peut ensuite chercher sur le nom de l'appli dans le play store ou dans un moteur de recherche, des applications similaires.

Articles recommandés