Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

Opinion 3 min de lecture 5 Commentaires

Intelligence artificielle : une nouvelle victoire contre les humains

Nous devrions avoir peur des intelligences artificielles, nous avertit Elon Musk. Pour le prouver, il a fait s’affronter des humains contre des IA, qui ont gagné. La prochaine étape : monter une équipe composée de plusieurs intelligences artificielles pour les voir affronter des humains.

L’IA est pour nous un danger bien plus important que la Corée du Nord. Les intelligences artificielles devraient être réglementées par l’Etat, comme les voitures, les avions, les aliments et tout ce qui peut nous être dangereux. C’est ce que demande l’investisseur en technologie Elon Musk, qui démontre avec son association à but non lucratif OpenAI qu’une intelligence artificielle peut facilement venir à bout des humains.

L’évènement a eu lieu sous la forme de parties de Defense of the Ancients (DotA) qui opposaient deux intelligences artificielles l’une contre l’autre. Pendant deux semaines, les IA se sont affrontées afin de comprendre la mécanique du jeu à la perfection (qui est bien plus complexe que les échecs ou le Go, des jeux déjà maîtrisés par des IA d’IBM ou Google).

.

Le joueur professionnel de DotA 2 Danylo Dendi Ishutin est considéré comme une légende par la communauté du jeu. Ce champion a s'est affronté pour obtenir une égalité 1 contre 1 contre l’intelligence artificielle d’OpenAI. Mais l’IA aurait pu le battre avec quelques contraintes supplémentaires spécifiques au gameplay. Comment cela est-il possible ?

C’est le temps d’apprentissage et l’efficacité pour s’améliorer qui font la différence entre la machine et l’homme, nous explique le PDG d'OpenAI Greg Brockman.  L’IA n’a besoin que de deux semaines pour comprendre le système de jeu et anticiper les manœuvres de l’adversaire. Ainsi, la stratégie de l’intelligence artificielle a pu atteindre un niveau avec lequel même le plus expérimenté des joueurs humains peut difficilement rivaliser.

Au lendemain de la seconde défaite, le joueur Dendi nous a expliqué : « l’IA repère chacune de vos petites faiblesses et les utilise pour vous battre ». La façon de jouer du robot rappellerait beaucoup celle des humains !

Pourquoi parler de danger ?

L’IA qui maîtrise le jeu DotA n’a rien à voir avec le jeu lui-même. Il s’agissait, selon Greg Brockman, d’une « IA à usage général ». Ce type d’IA peut être amenée à effectuer des tâches importantes dans l’avenir. Sans oublier que les intelligences artificielles sont amenées à s’unir : au cours de l’année à venir, une équipe de DotA composée de 5 intelligences artificielles différentes est sensée venir à bout d’une équipe composée de 5 joueurs humains.

Une nouvelle ère semble se profiler à l’horizon. Grâce à des capteurs modernes, les ordinateurs sont de plus en plus capables de comprendre notre monde, d’interagir avec des machines en réseau et de comprendre les effets de leurs propres actions. Alors que l’IA derrière le matche de DotA subissait toujours des corrections manuelles, ce n’est plus possible à partir d’un certain niveau de perfectionnement : les humains ne sont plus capables de comprendre comment pense l’IA.

La régulation de l’intelligence artificielle exigée par l’investisseur d’OpenAi Elon Musk doit donc imposer des mécanismes de contrôle, et déterminer les fonctions pour lesquelles une IA polyvalente peut être utilisée. Si les intelligences artificielles sont capables de gagner des batailles, nul doute qu’elles devraient susciter l’intérêt de plus d’une personne !

5 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Skynet va arriver bientôt ...


  • Non non et non. L'IA ne comprend pas le monde extérieur ou autre, il repère ceci ou cela, dans sa mémoire il a perdu ou fait match nulle en utilisant telle ou telle option, il en utilise donc d'autre.
    Il n'y a pas de compréhension ici, il n'y a que des stats et du calcul. Réfléchir implique une réflexion, l'ia ne réfléchi pas, elle calcul.
    Pas du tout la même chose.


    • Tu la sous-estime…


    • A mon avis tu es très mal renseigné. Et tu n'as pas lu l'article citant la communication qu'ont établi deux IA différentes, alors qu'on ne leur avait pas demandé. Et elles ont même crée leur propre langage pour éviter qu'on comprenne trop facilement ce qu'elles se disaient. Flippant, non ?. Alors, tu maintiens ce que tu dis (erroné pour moi, vrai au début de l'intelligence articielle mais déjà plus maintenant, ça évolue très très vite) ?


  • Effectivement, c'est bien flippant. Il est urgent de mettre des garde-fous et définir des limites pour ne pas avoir, à l'avenir, de très désagréables " surprises " (usage guerrier par des dictateurs fous et incontrôlables , des terroristes..). Terminator pourrait être une bluette à côté de ce qui nous attend si on n'y prend pas garde.

Articles recommandés