Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

Guerre du streaming : pourquoi nous allons devoir payer plus

Guerre du streaming : pourquoi nous allons devoir payer plus

Oui, la guerre du streaming a commencé. Avec l'arrivée de nouveaux acteurs sur le marché, le marché est devenu ultra-concurrentiel. Cependant, Netflix, le service le plus populaire à l'heure actuelle, ne semble pas s'en inquiéter. Il n'y a rien d'étonnant à cela.

Quand vous parlez de streaming, beaucoup de gens pensent directement à Netflix. Après tout, l'entreprise existe depuis 1997, bien qu'il n'y ait pas eu de streaming à l'époque. En 1997, il n’existait que des modems à 56 kbps sur le marché. Seulement deux ans plus tard, j'ai pu profiter de ma propre connexion Internet (coûteuse). Au lieu de cela, Netflix était une société de location de DVD en ligne. Les premiers DVD ont pu être commandés chez Netflix aux Etats-Unis en 1998. Ça fait un bail.

Netflix n'a démarré son activité de streaming qu'en 2007. 2014, 17 ans après la fondation, l'offre de streaming de Netflix est également arrivée en France. Cinq ans plus tard, la concurrence se fait plus féroce. En novembre, Apple lancera AppleTV+ comme autre fournisseur de streaming. L'année prochaine Disney suivra avec Disney+.

netflix 04
Vers la fin de Netflix ? © AndroidPIT

C'est ce qui a déjà amené certains à annoncer la mort de Netflix. La guerre du streaming, bien sûr. Mais la fin de Netflix ? Je ne le crois pas. Du moins pas si vite. Cependant, la concurrence va certainement augmenter et, en plus des fournisseurs, cela aura un impact sur nous, les utilisateurs. Et sur nos portefeuilles.

Netflix n'est pas inquiet

Curieusement, Netflix vient de commenter ce sujet lui-même. Dans une lettre aux actionnaires, l'entreprise explique

"Beaucoup se concentrent sur la guerre du streaming, mais nous sommes en compétition avec d'autres services (Amazon, YouTube, Hulu) et la télévision linéaire depuis plus d'une décennie."

C'est exactement ce dont vous devez vous souvenir. Netflix n'a jamais été seul. Aux Etats-Unis, NBC et d'autres ont lancé Hulu en 2007. Le fournisseur, dont Disney détient aujourd'hui le plus grand nombre d'actions, a également commencé à proposer un modèle de souscription quelques années plus tard. Et puis il y a le service d'Amazon, Prime Video. L'offre existe aussi en Europe. YouTube offre également aussi du contenu de qualité supérieure. Et n'oublions pas les fournisseurs locaux, comme Salto qui se prépare.

Désormais, il y aura encore plus de concurrents. Netflix voit cela de la même façon, mais reste confiant :

"Le lancement prochain de services tels que Disney+, Apple TV+, HBO Max et Peacock signifie une concurrence accrue, mais par rapport à la télévision, nous sommes tous petits. Alors que certains des nouveaux concurrents offrent de grands titres, aucun n'offre le choix, la variété et la qualité des nouveaux titres originaux que nous produisons dans le monde entier."

L'année prochaine, nous aurons tous plus d'un abonnement

Il ne fait aucun doute que le marché du streaming sera plus concurrentiel et que les fournisseurs de contenus joueront sur leurs forces. Disney va retirer son contenu de Netflix. Cela signifie également que les films Marvel ou Star Wars ne seront disponibles que sur Disney+. Disney vient de sortir leur première bande-annonce de trois heures !  

Certes, si vous voulez regarder des films Disney, vous devrez probablement vous inscrire sur Disney+. Et pourtant, je ne crois pas que cela se fera aux dépens de Netflix. Netflix s'attend à un vent contraire, comme l'indique la lettre. Pour l'instant, la croissance devrait être plus lente, ce qui a été pris en compte dans les objectifs de l'entreprise.

Netflix cite le Canada comme exemple. Il n'y a pas Hulu là-bas. Et pourtant, la croissance est la même qu'aux Etats-Unis, où Hulu compte environ 30 millions de clients payants. Le Canada est en effet un excellent exemple. J'y vivais et beaucoup de mes amis avaient un abonnement Netflix. Ou plutôt, deux abonnements Netflix. Enfin, Netflix concède des licences de contenu sur une base nationale. Comme il y avait d'autres séries et films aux USA, certains de mes amis avaient un abonnement chez Netflix Canada puis un autre chez Netflix USA, et utilisait alors un VPN.

Vous en gagnez, vous en perdez

C'est précisément dans cette direction que la situation va maintenant évoluer. Peu de gens annuleront leur abonnement Netflix, mais il est certain que certains clients vont simplement souscrire un deuxième abonnement. Les fans de Marvel s'abonneront sans doute à Disney. Les clients Apple sont séduits par le fait qu'ils obtiennent un abonnement annuel pour l'achat d'un produit. Il faut aussi savoir qu'au départ AppleTV+ ne proposera que des productions originales, de quoi ne pas trop inquiéter Netflix.

netflix
Abandonnerez-vous Netflix en faveur d'un autre service ? © Netflix.

Netflix a compris depuis longtemps que les titres sous licence ne sont pas les seuls importants. Bien sûr, vous ne pouvez pas vous passer des superproductions. Mais Netflix produit son propre contenu depuis un bon moment déjà. Pendant ce temps, ils participent même à des festivals de cinéma comme la Berlinale ! Ce que, à leur tour, les exploitants de cinéma n'aiment pas du tout.

La concurrence est donc également bonne pour nous, utilisateurs. Netflix investira encore plus d'argent dans ses propres productions à l'avenir - ce qui, à long terme, conduira certainement à une augmentation des prix. Et le service a déjà travaillé avec des cinéastes et acteurs renommés dans le passé. Il y a encore de grands films et séries à venir. Beaucoup ne veulent certainement pas s'en passer, mais ils veulent aussi profiter des nouvelles offres. C'est pourquoi nous dépenserons tous plus d'argent pour le streaming vidéo l'année prochaine.

D'ici 2024, Disney veut gagner 60 à 90 millions d'abonnés. Je suis sûr qu'il y aura beaucoup d'abonnés Netflix là-bas. Je serai certainement l'un d'eux. Pourquoi ? Je veux voir les Simpson !

Articles recommandés

Les commentaires préférés des lecteurs

  • Jerome69Paris depuis 3 semaines

    Je ne sais pas ce que feront les abonnés à Netflix, dont je fais partie (15,99 €/mois), mais il est exclu que je m'abonne à d'autres services équivalents. Déjà que je ne regarde pas beaucoup Netflix, ce n'est pas pour multiplier les abonnements. Par ailleurs, j'avoue aimer certains films que l'on ne trouve pas ou très peu sur Netflix, comme les Woody Allen et les "Audiard" notamment. Je continue donc à utiliser ma bonne vieille Mule qui fonctionne toujours aussi bien. Et je pense qu'à force de trop cumuler les handicaps, les services de vidéo à la demande pourraient finir par dégoûter certains clients qui pourraient se rabattre sur le téléchargement illégal. Ces services ont donc intérêt à bien cogiter leurs stratégies.

53 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Netflix a un avantage sur tous ceux qui s'installent sur la toile 🕸
    Grâce à des centaines de séries qui conservent en haleine les abonnés qui veulent connaître la suite de leurs séries préférés.


  • Quasar depuis 3 semaines Lien du commentaire

    "L'année prochaine, nous aurons tous plus d'un abonnement" FAUX ET ARCHI FAUX, moi et bien d'autres n'ont pas la nécessité d'avoir un abonnement à ça ou autre chose, la TNT suffit


  • Je ne sais pas ce que feront les abonnés à Netflix, dont je fais partie (15,99 €/mois), mais il est exclu que je m'abonne à d'autres services équivalents. Déjà que je ne regarde pas beaucoup Netflix, ce n'est pas pour multiplier les abonnements. Par ailleurs, j'avoue aimer certains films que l'on ne trouve pas ou très peu sur Netflix, comme les Woody Allen et les "Audiard" notamment. Je continue donc à utiliser ma bonne vieille Mule qui fonctionne toujours aussi bien. Et je pense qu'à force de trop cumuler les handicaps, les services de vidéo à la demande pourraient finir par dégoûter certains clients qui pourraient se rabattre sur le téléchargement illégal. Ces services ont donc intérêt à bien cogiter leurs stratégies.


    • Pardayec depuis 3 semaines Lien du commentaire

      Les clients n'ont pas attendu les services de VOD pour se rabattre sur le téléchargement illégal, ils le font depuis longtemps. Et dans mon cas, ce n'est pas tant par pingrerie que parce que certains sites proposent une diversité culturelle bien supérieure à ce qu'on trouve sur Netflix. J'ai d'ailleurs eu l'occasion de visionner quelques films produits par Netflix pour leur plateforme, c'est affligeant. La plupart sont au niveau zéro de la culture cinématographique. Et il faudrait payer pour ça ? Non merci.


      • @Pardayec

        D'accord sur ton constat qualitatif concernant Netflix, ça ne vole pas très haut, même si certaines choses détendent parfois et sortent du lot, mais ce sont ces exceptions qui confirment la règle. J'avoue ne jamais avoir arrêté le téléchargement (depuis une quinzaine d'années), même en étant abonné à Netflix. Je me rends compte que je trouve les mêmes programmes et bien d'autres sur la Mule. Le problème sur ces services de VOD, c'est qu'il faudrait être abonné à je ne sais combien d'entre eux pour réussir à ne trouver qu'une petite partie de ce que l'on recherche. Mais il est évident que ces services doivent tenir compte des droits, ce qui limite fatalement leurs catalogues, ce dont le téléchargement s'affranchit évidemment. Mais pour celui qui recherche à la fois des Audiard, des Belmondo, des Delon, des Gabin, des Ventura, des James Bond, des Woody Allen, etc... Comment faire sans se ruiner et sans y passer sa vie ? En quelques clics, on lance le chargement et on patiente, même si cela prend parfois des jours, voire des semaines, peu m'importe, puisque ces films sont ensuite stockés définitivement et disponibles en permanence chez soi.


      • Pardayec depuis 3 semaines Lien du commentaire

        @Jerome
        Bah tu vois tu m'as appris aujourd'hui que la Mule est encore en service, je l'ignorais. Pour ma part, je fréquentais assidûment t411 et aujourd'hui Ygg. Ces sites regorgent aussi de films de toutes époques, avec de vrais cinéphiles qui mettent en partage leur vidéothèque. Sans compter qu'à Casablanca, il y a une caverne d'Ali baba tenue par un vieux marocain féru de cinéma qui te vend des milliers de DVD gravés de toutes sortes de films, dont un bon nombre sont introuvables dans le commerce.
        De mon côté, j'ai aucun scrupule à faire du téléchargement illégal, je vais souvent au cinéma, je paye mes tickets d'entree, j'ai aussi acheté pas mal de DVD, et je suis persuadé que les blockbusters n'ont pas besoin de moi pour faire tourner la machine à cash 😉. On dira ce qu'on voudra, mais la culture (la vraie), c'est mieux quand on en fait un bien commun qui se partage qu'une vulgaire marchandise qui se vend au plus offrant. Après, qu'on vienne pas m'emmerder avec les droits d'auteur, je paye ce qu'il faut à ceux qui, pour moi, méritent d'être rétribués.


      • @Pardayec

        Nous sommes sur la même longueur d'ondes concernant le téléchargement. 😉👌


      • wincro$oft depuis 3 semaines Lien du commentaire

        @Pardayec (de la comédie française ?)
        @Jerome
        Mule n’existe pas, c’est Emule ;-)

        Pour moi, les téléchargements illégaux n’existent plus depuis qu’on paye (tous) pour ces téléchargements.
        Si je paye (comme tous les français) une taxe pour consoler les pauvres producteurs des téléchargements illégaux j’estime avoir le droit de télécharger ensuite.

        J’ai payé ? C’est à moi !!!

        La justice ne l’entendra pas comme ça mais pour tant cette loi est illégale : C’est comme si on devait payer une amande pour ceux qui dépasse les limitations.


      • @wincro$oft

        Tu as à la fois raison et tort 😊 Sur PC, l'application s'appelle "Emule", mais il existe des variantes portant d'autres noms, Emule est considéré comme la version originelle. Sur Mac OS (mon cas), l'application s'appelle "Amule". Dans les forums, on a l'habitude depuis longtemps de parler de "la Mule", parce que l'icône représente un âne ou une mule, au choix. 😉
        Pour le reste, je partage ton avis. Je paye par exemple une taxe audiovisuelle alors que je regarde jamais la télé. Et pour la partie internet, je paye un abonnement fixe et un autre mobile, sur lesquels il y a déjà des taxes qui vont à l'Etat. Si seulement l'Etat était capable de gérer nos gigantesques impôts et taxes, mais ça se saurait depuis le temps, il ne sait que les dilapider.


      • Luna depuis 3 semaines Lien du commentaire

        Tu payes une taxe audiovisuelle parce que tu es le propriétaire d'un téléviseur, pas parce que tu regardes la TV.


      • J'avais compris, mais en 2019 ça n'a plus de sens, puisque je ne regarde jamais la télévision, elle me sert juste d'écran pour regarder des séries et films via une clé usb connectée à la télé, et à regarder YouTube et Netflix (rarement). Je n'utilise donc pas le service public (France 2 etc...). Je ne trouve pas ça normal.


      • Yenam depuis 2 semaines Lien du commentaire

        @ Jérôme:
        Si ça peut te consoler dis toi que c'est pire encore en Suisse. Tu as un autoradio? Tu paies parce que tu as la possibilité d'écouter la radio si tu le veux. Tu as un téléviseur? Tu paies parce que tu as la possibilité de regarder la télévision si tu le veux (auparavant on pouvait faire plomber la prise télé pour éviter de payer la taxe (en présentant la facture du plombage, à tes frais)) mais vu que tout passe par la fibre optique maintenant c'est fini. Tu as un smartphone? Idem...
        Limite si tu as des voisins ils te font payer parce que, si tu as des jumelles, tu peux la regarder comme ça.
        En résumé: tu ne regardes pas mais tu as le matos pour potentiellement regarder la télé / écouter la ratio: tu paies (et c'est quand-même ~400 euros par an).


      • @Yenam

        C'est effectivement impressionnant, mais je sens que tout ce que tu décris sera repris tôt ou tard en France. 😤 Cela dit, les salaires sont également nettement plus élevés en Suisse. 😉


    • louis hory depuis 3 semaines Lien du commentaire

      De toute façon, personne ne peut consacrer un temps toujours plus important pour s'hypnotiser encore davantage sur des productions qui ne peuvent convenir à tous... ou qui sont navrantes de stupidité ou de simplisme affligeant.


  • Yenam depuis 3 semaines Lien du commentaire

    Le marché du streaming vidéo est bien un des rares secteurs d'activité pour lequel je vois d'un mauvais œil la multiplication des acteurs...
    Là où plus il y a de constructeurs de smartphones, plus le consommateur a le choix entre des produits qui n'ont pas le choix de donner le meilleur d'eux-mêmes pour se démarquer de la concurrence, sur le marché du streaming vidéo chaque acteur / concurrent propose un abonnement différent et tient en otage les usagers à l'aide d'exclusivités etc...

    Mis à part le catalogue tous ces services sont (plus ou moins) équivalents et si on ne veut pas être limité il faudra souscrire à 2, 3, 4 ou plus de ces abonnements. Je ne regarde plus la télévision depuis pas mal de temps mais payer X nombre d'abonnements pour avoir accès à un catalogue décent et varié me paraît être une nette régression par rapport à ce qu'on avait avant.... D'autant que ces catalogues ne sont pas fixés dans le marbre, le jour où la Fox lancera son service de VOD au revoir les Simpson sur Netflix et bonjour l'abonnement supplémentaire!


    • Le pire (pour les plateformes de streaming et les ayant-droit), et c'est le diagnostique de nombreux spécialistes et experts, c'est qu'en agissant ainsi, en morcelant (de manière excessive) le catalogue entre différentes plateformes concurrentes, ils ne vont faire que renforcer le piratage... Tous ceux qui n'ont pas les moyens de souscrire à plusieurs plateformes, ne le veulent pas, ou n'y trouvent aucun intérêt (catalogue non séduisant pour eux), vont faire quoi pour accéder aux films / séries / documentaires... qui ne sont pas disponibles dans leur abonnement ? Les pirater, évidemment...
      Quelle bande de " couillons " ! Ils se disent : " tiens, Netflix cartonne, moi aussi je veux ma (très grosse, évidement) part du gâteau, Netflix se fait beaucoup de fric avec mon catalogue (qui n'y sera donc plus disponible...), moi aussi je vais proposer ma plateforme et mes propres contenus, et je vais me faire des " couilles en or " :) "
      Ben, non, désolé, ça ne marche pas comme ça, et, c'est certain, nombreux vont être ceux à s'en mordre les doigts.... et ce n'est pas le catalogue d'exclusivités de chacun, de qualité très inégale forcément, qui y changera quoi que ce soit...


  • Luna depuis 3 semaines Lien du commentaire

    Disney c'est une niche pour bobo, réservé à quelques régions géographiques de privilégiés, pas Netflix qui est disponible partout et surtout dans les pays qui n'ont accès qu'à des programmes censurés.
    Ce n'est pas comparable.


    • " Disney c'est une niche pour bobo " ? J'hallucine, tu ne te rends même pas compte de l'énormité de tes propos (d'un ridicule, laisse moi dire, qui me laisse pantois). Que tu es pathétique ! Je ne suis pas pro Disney+, ni pro Netflix (ou autre) non plus, ce n'est pas les films de Marvel ni les Star Wars qui suffiront à me faire m'abonner (ou à le rigueur, 1 mois par an, histoire de voir ce qui m'intéresse, et puis basta, je me désabonne le reste de l'année, n'ayant aucun attrait pour le reste du catalogue), mais là, quand même... J'ai déjà un service SVOD d'inclus dans mon abonnement internet, que je regarde déjà en plus que très peu en fait, Netflix ne m'intéresse déjà pas, alors les autres...
      C'est dingue ça quand même, plus tu commentes, quelque soir le sujet, plus tu te ridiculises, plus tu passes pour une nana complètement givrée et n'ayant pas toutes ses capacités intellectuelles, et le pire c'est que tu ne t'en rends même pas compte...


      • Yenam depuis 3 semaines Lien du commentaire

        @ Emmanuel:
        Pas bête l'idée de s'abonner un mois le temps de regarder seulement ce qui nous plaît!

Montrer tous les commentaires
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition