Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur.

3 min de lecture 3 Commentaires

Google Pixel 3 : Android P dévoile une fonctionnalité de l'appareil

Nous n'avons pas pu voir les Pixel sur le territoire français mais il ne faut pas désespérer pour autant : le Pixel 3e du nom pourrait bien arriver dans l'Hexagone. Les rumeurs vont bon train et nous ne voulons pas que vous en ratiez une seule, donc nous les listons toutes ci-dessous.

Un nom de poisson, comme toujours

Les noms de code des futurs Pixel ont été leakés par une source inconnue. Jusqu'à présent, Google choisissait toujours des noms de poissons (sailfish, etc), et continue la tradition cette année avec "blueline", "albacore" et "crosshatch". N'étant pas experts en poissons (désolés), nous avons cherché un petit peu sur Internet et pensons qu'il s'agit respectivement de la perche à raie bleue, du germon (ou thon blanc) et du Xanthichthys mento.

AndroidPIT Google Pixel 2 XL 1598
A quoi ressemblera le Google Pixel 3 ? © AndroidPIT

Notez que les noms anglais ont pour initiales a, b et c, ce qui indique peut-être une idée de hiérarchie. La source de droid-life qui relayé l'information estime que deux d'entre eux seront premium, le troisième sera plus haut de gamme encore. Personne ne sait concrètement ce que cela signifie...

Notez qu'un "wahoo" est présent dans un morceau code. Il s'agit d'un "thazard bâtard", donc encore un poisson, mais apparemment il serait un projet avorté de 2017 et ne devrait pas voir le jour en 2018. Une rumeur plus récente sous-entend qu'il s'agirait d'un milieu de gamme pour le marché indien. Quoi qu'il en soit, rien pour nous.

Des changements dans le système

Voilà quelques jours, nous pouvions trouver dans l'APK du Pixel Launcher des lignes montrant que le Pixel 2018 introduirait quelques changements. Malheureusement, rien de bien révolutionnaire, seulement quelques changements au niveau du launcher où le champ de recherche est bien distinct du bouton d'interface vocale.

Les fans de technologie de XDA Developer se sont amusés à fouiller un peu dans AOSP, le code source ouvert qui est utilisé ensuite sur Android avec l'ajout de services Google. Ils y ont découvert un élément de configuration indiquant que HAL, un élément du software qui qui fait office de passerelle entre le framework et le hardware, n'est compatible qu'avec le Pixel 3. 

Plus concrètement, cela permettrait d'avoir un scan de réseaux plus rapide. Ceci dit, ce HAL, couplé à la nouvelle API dédiée à la recherche de réseaux qui est également mentionné ailleurs dans le code, pourrait théoriquement entraîner un drainage de batterie plus faible lors de l'analyse de connexion. XDA précise que le scan de réseau est "l'un des principaux éléments expliquant la baisse de batterie avec l'écran". Si cette dernière hypothèse est de l'ordre du possible, elle n'est malheureusement pas de celui du probable. 

Quelles sont vos attentes sur ce Google Pixel 3 ?

17 partages

3 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • louis hory depuis 2 semaines Lien du commentaire

    Que Google se donne déjà les moyens de sa politique, c'est-à-dire qu'il développe ENFIN un réseau de distribution mondiale à la hauteur des concurrents qu'ils souhaitent affronter car Google se doit d'être en prise directe avec la réalité commerciale pour réussir à convaincre.
    A force de décevoir aussi régulièrement, les clients (français ou autres) se résoudront d'aller voir définitivement ailleurs.
    Sinon, la confrontation avec Huawei et Apple pour la manière d'utiliser l'intelligence artificielle s'annonce captivante mais j'attendrai novembre pour me faire une idée plus précise...

    Je n'aborderai pas le problème du tarif, cet élitisme de façade ne me concerne pas.


    • Gerard M. depuis 2 semaines Lien du commentaire

      C'est ce que j'ai fait. Après avoir conservé un Nexus 6 puis un 6P j'ai probablement définitivement abandonné Google et ses Pixels pour leur design, l'absence de distribution sérieuse, prix de vente boutique mais achat en ligne....etc...


      • louis hory depuis 2 semaines Lien du commentaire

        Je crains que Google ait choisi délibérément de se passer du marché français en se partageant de manière discrète avec Samsung et Apple certains marchés plutôt que de s'opposer partout par une saine concurrence, argument de façade qui convainc d'abord ceux qui souhaitent le croire pour se rassurer.
        En langage économique, on appelle ça un oligopole où il est seulement interdit de se faire prendre pour conserver les avantages injustement acquis comme l'ont fait les FAI en France avant l'arrivée de Free.

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations