La sécurité routière

  • Réponses :23
  • OuverteNon stickyNon répondu
  • Posts de Forum 23 488

3 févr. 2019 à 20:34:10 via site

image

Smartphone au volant

Nos habitudes ne sont pas bonnes, des chiffres pour la mesurer

Le smartphone nous suit partout y compris au volant. Le besoin d'immédiateté induit l'envie irrépressible de répondre à toutes les sollicitations : appels, sms, réseaux sociaux. Et certains n'hésitent pas à prendre un petit selfie sur la route.

◾Sur les 2843 conducteurs interrogés en ligne pour l’étude (représentatifs de la population française) 38 % utilisent le smartphone au volant.

Il leur sert toujours avant tout à téléphoner. Et, juste après, à lire ou envoyer des SMS. Viennent ensuite les fonctions GPS (plébiscitées car gratuites, fiables et mises à jour automatiquement) et l’écoute de musique. Enfin la navigation sur internet, la prise de photo et la consultation des réseaux sociaux. Autant de fonctions qui nécessitent une manipulation du clavier, donc constituent une source de déconcentration et, potentiellement, d’accident.

◾Un effet de génération

L’effet pro est net. Quand on passe sa vie au volant, on a tendance à y utiliser le téléphone comme à la maison, notamment pour envoyer des e-mails et prendre des photos. L’effet âge, en revanche, est moins marqué. Certes les jeunes (18-34 ans) se déclarent plus à l’aise dans la manipulation du clavier, ce qui les conduit à l’utiliser dans toutes les circonstances. Mais la tranche des 35-44 ans n’a pas grand-chose à leur envier pour l’envoi de SMS, la prise de photos et la pratique des réseaux sociaux. Une fois initiés, les nouveaux usages du téléphone perdurent malgré l’âge.

🍃Des chiffres pour un bilan, notre smartphone est devenu notre meilleur ennemi en voiture.

— Modifié le 3 févr. 2019 à 21:07:51

Keep Calm and Love Android.

Répondre
  • Posts de Forum 23 488

4 avr. 2019 à 17:37:25 via site

image

Frapper les esprits , on se doit

Une campagne qui fait mal , une campagne, c'est une de plus qui fait peur de la part la sécurité routière pour rappeler que téléphoner au volant multiplie par 3 le risque d’accident.

Une conversation téléphonique au volant est responsable d’1 accident corporel sur 10.
◾Téléphoner au volant multiplie par 3 le risque d’accident.
◾Un conducteur qui téléphone en conduisant enregistre entre 30 et 50 % d’informations en moins sur la route.
◾Lire un message au volant nécessite de quitter la route des yeux pendant 5 secondes. À 50 km/h, 5 secondes correspondent à 70 mètres parcourus.
Lire un message en conduisant multiplie par au moins 23 le risque d’accident.

Pour l'occasion, la sécurité routière rappelle aussi qu'il est interdit de porter à l'oreille tout dispositif susceptible d'émettre du son (conversations téléphoniques, musique, radio).

🍃Plus de vigilance encore, oui mais pour sauver des vies !!

Keep Calm and Love Android.

Répondre
  • Posts de Forum 23 488

27 avr. 2019 à 18:01:38 via site

image

Certimoov

Certimoov est un nouveau protocole de test mené par la Fondation Maif en collaboration avec la Mutuelle des motards et développé par les biomécaniciens de l'Université de Strasbourg.

Il vise à tester la capacité de protection de casques destinés aux motards et aux cyclistes. Le but étant d'informer les utilisateurs mais aussi les constructeurs et les autorités sur le niveau de protection d’équipements grâce à un système de notation des casques de 0 à 5 accessible en ligne sur le site certimoov.com. La méthode Certimoov a été créée pour évaluer les casques dans des conditions plus réalistes, que celles des normes européennes, en prenant en compte de nouveaux types de choc et des critères de blessure du cerveau. Les normes européennes testent en effet les casques en situation de choc rectiligne, c’est-à-dire perpendiculaire à la surface impactée. Certimoov recrée des chocs plus réalistes (chocs obliques) et intègre le nouveau modèle d’analyse pour mesurer l’impact d’un choc sur le cerveau.

◾Un test véritablement scientifique

Les tests de Certimoov permettent une estimation réaliste du risque de lésion au cerveau et classent les casques moto et vélo en fonction de leur niveau de sécurité avec des notes allant de 0 à 5.

◾Une objectivité dans les évaluations

Grâce à l’indépendance de Certimoov, ses résultats clairs et détaillés sont objectifs et permettent aux utilisateurs d’intégrer un nouveau critère de sécurité dans leur choix de casque.

◾Un test en conditions réelles

Des biomécaniciens se sont appuyés sur plus de 120 cas de traumatismes crâniens pour estimer la limite de tolérance du cerveau et d’évaluer, de façon pertinente, le niveau de protection apporté par le casque.

🍃De quoi se protéger de façon encore plus éclairée !!

Keep Calm and Love Android.

Répondre
  • Posts de Forum 23 488

11 mai 2019 à 15:15:13 via site

image

Un simulateur en ligne pour connaître les sanctions

Alcool au volant, conduite après avoir fumé du cannabis, excès de vitesse, conduite sans assurance ou sans permis, refus de priorité, dépassement dangereux, téléphone à la main en conduisant, stationnement gênant, deux roues motorisés sans casque, trottinettes sur les trottoirs... Pour en savoir plus sur les sanctions existantes, un simulateur a été mis en ligne récemment sur Service-public.fr.

image

◾On commance par sélectionner sa catégorie parmis les trois qui sont proposées.
Une fois sélectionnée les infractions les plus courantes sont affichées.

image

◾ On obtient un "Pour cette infraction vous risquez " avec à chaque point d'intégration des précisions, les articles du code de la route en lien avec les sanctions concernées.

:PEt trois ans de suspension du permis , bon weekend !!

— Modifié le 11 mai 2019 à 15:16:47

Keep Calm and Love Android.

Répondre