Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. OK
2 min de lecture 3 partages 2 Commentaires

Xiaomi accusé de ne pas sécuriser suffisamment MIUI

Si beaucoup de fabricants se partagent le marché des smartphones, certains arrivent à de bien meilleurs résultats que d'autres. Samsung, bien sûr, est le champion de cette catégorie mais d'autres moins connus tirent également bien leur épingle du jeu. C'est le cas notamment de Xiaomi, la start-up chinoise qui voit aujourd'hui une tempête arriver sur elle : des problèmes de sécurité ont été détectés.

L'entreprise indienne eScan a fait une triste découverte : deux smartphones Xiaomi (peut-être plus ?) montrent des problèmes de sécurité. Il s'agit du Xiaomi Mi Max 2 et du Redmi 4A, deux smartphones utilisés par eScan pour son expérience. 

L'application Mi Over pose problème

L'application Mi Mover de Xiaomi permet de transférer vos applications et vos données d'un smartphone à un autre, chose qui s'avère utile lorsque vous passez vers un smartphone Android pour la première fois car vous pouvez garder vos données. Normalement, un mot de passe est nécessaire afin d'empêcher le transfert d'informations privées/confidentielles entre deux appareils, telles que les informations de paiement.

Le problème, c'est que pour réaliser un transfert entre le Mi Max 2 et le Redmi 4A, aucun mot de passe n'est demandé. Ni lettres, ni chiffres, ni empreintes digitales. Non, rien de rien, comme dirait Edith. Autrement dit, si quelqu'un arrive à accéder à l'un de ces appareils il pourra facilement voler toutes les informations qu'il y a dessus.

AndroidPIT xiaomi mi max 2 1806
Le Xiaomi Mi Max 2 est l'immense phablette de Xiaomi. © AndroidPIT

Des applications peuvent être trop facilement désinstallées

Par défaut, les applications visant à trafiquer l'appareil ont besoin d'un mot de passe administrateur pour pouvoir fonctionner, c'est un gage de sécurité pour éviter les mauvaises surprises en cas de vol. eScan prétend que ce mot de passe n'a jamais été demandé sur son Mi Max 2. 

Xiaomi s'est exprimé et nie en bloc

Sans grande surprise, Xiaomi n'est pas du tout d'accord avec les résultats partagés par eScan. Il "prend toutes les mesures possibles pour s'assurer que ses appareils et ses servicent sont bien en accord avec sa politique de confidentialité". Il se responsabilise également, au cas où les résultats d'eScan soient vrais, en disant "toute personne qui obtient un accès physique à un smartphone déverrouiller est en mesure de l'utiliser à mauvais escient", "un smartphone déverrouillé est toujours soumis au risque de voir ses données volées".

En bref, c'est la parole d'eScan contre celle de Xiaomi. 

3 partages

2 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations

J'ai compris