Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

Airbnb face au défi du coronavirus

Airbnb face au défi du coronavirus

Le secteur du tourisme est particulièrement frappé par la vague d'annulation des voyageurs due à l'épidémie du coronavirus ou Covid-19. A l'instar des compagnies aériennes qui redoutent des pertes abyssales (on parle de plus de 100 milliards de dollars), les hôtels et services de réservation traversent une période dramatique. Cette crise n'épargne pas non plus Airbnb dont les clients annulent leur séjour à tour de bras. Par ailleurs comme l'a révélé hier le New York Times, il existe plusieurs cas de voyageurs ayant loués des appartements à travers la plateforme qui sont malades et en quarantaine sur leur lieu de vacances. Face à la crise, Airbnb a décidé de revoir sa politique de réservation et d'annulation.

Les témoignages affluent sur les réseaux sociaux pour témoigner de la frustation de devoir annuler ses vacances ou ses petites escapades en amoureux. A cette période de l'année, les destinations européennes les plus prisés ont toujours été l'Italie, l'Espagne et la France (Source : Booking). Pour les voyageurs européens,  il s'agit la plupart du temps de tourisme urbain le temps d'un weekend ou de quelques jours. A l'échelle mondiale, les pertes du secteur aérien s'expliquent par la suspension des liaisons avec la Chine, à quoi il faut rajouter la progression de l'épidémie aux Etats-Unis qui risquent d'attiser la peur de voyageurs potentiels ou ayant déjà acheté leur billet.   

arnb
Airbnb / © ANDROIDPIT

En ce qui concerne Airbnb, il y a des perdants de deux côtés : d'un côté, les voyageurs qui doivent annuler et de l'autre, les particuliers ou les entreprises qui utilisent ce service de location saisonnière. On distingue bien évidemment les particuliers des compagnies qui ont investi et utilisent la plateforme comme un service d'hôtellerie. Il existe à ce titre des personnes qui ont acheté des appartements dans les centres-villes de plusieurs communes françaises (je pense à Lyon, Marseille et Montpellier tout particulièrement) et qui ont misé une grande partie de leurs économies afin de profiter de l'essor de l'entreprise de San Francisco fondée en 2008. Si la crise sanitaire se poursuit jusqu'à l'été, elles seront les victimes économiques cachées du coronavirus.

Face à la crise, Airbnb a modifié ses politiques de réservation pour aider les hôtes et les clients à annuler sans frais leurs réservations. Jusqu'au 1 er juin, Airbnb renoncera aux 3% des frais d'hébergement qu'elle perçoit dans le cadre de sa politique d'annulation.  Si vous devez annuler une réservation jusqu'au 1er juin, Airbnb ne vous facturera pas les 14 % de commission de frais de service. Les hôtes pourront surtout déterminer leurs propres politiques d'annulation.  Voici ce que Airbnb annonce sur son site en ce qui concerne les personnes éligibles à cette politique :

  • Les réservations de voyageurs en provenance ou à destination de régions gravement touchées peuvent être éligibes à cette nouvelle politique d'annulation
  • Les hôtes situés dans l'une des régions gravement touchées peuvent être éligibes à cette nouvelle politique d'annulation
  • Toute personne qui est malade ou qui ne peut pas effectuer son voyage, en raison de restrictions de voyage officielles, d'une annulation de vol ou de transport terrestre initiée par la compagnie de transport en raison de COVID-19, ou de cas suspects ou confirmés de COVID-19.
Airbnb screenshoot de
Airbnb / © ANDROIDPIT

En cas d'annulation en cas de force majeure, Airbnb a prévu la politique suivante en matière d'annulation :

  • Le voyageur recevra un remboursement intégral (frais y compris).
  • Les hôtes n'encourront aucun frais d'annulation.
  • Airbnb remboursera tous les frais.
  • Les hôtes peuvent accepter de nouvelles réservations pour ces dates.
  • Le statut de Superhôte ne sera pas affecté.

Airbnb joue gros face à l'épidémie du coronavirus. "Née durant une crise financière globale" selon les mots de son chef exécutif, Brian Chesky, l'entreprise a beaucoup misé sur l'année 2020. Elle a à ce titre sponsorisé les Jeux Olympiques de Tokyo qui devraient se dérouler du 24 juillet au 9 août, mais sur lesquels planent à présent une menace d'annulation. Bien que le Comité International Olympique a déclaré qu'il était déterminé à maintenir cet évènement planétaire, les rumeurs vont bon train. L'organisme a tenu à assurer qu'il s'en tiendrait aux conseils de l'Organisation Mondiale de la Santé. Pour Airbnb, les pertes seraient considérables, surtout que d'ici le mois de juillet, la compagnie sera fixée sur les baisses réelles de ses revenus.

Source : The Verge

Articles recommandés

2 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • locupus depuis 3 semaines Lien du commentaire

    et bien si ce n'était que RBNB ! tout le secteur de l'aviation, de l'hotellerie, de la location, du tourisme est en berne et le sera encore de long mois. Les annulations de voyage et la morosité des réservations va plomber l'économie de beaucoup de pays et de secteur. Avec un peu de chance les last minutes en été vaudront la peine, pas mal de gens vont avoir des fins de mois difficiles.


  • nas depuis 3 semaines Lien du commentaire

    Airbnb face au défi des impôts ! saison 2