Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

Game of Thrones : une IA a calculé les chances de survie de votre personnage favori

Game of Thrones : une IA a calculé les chances de survie de votre personnage favori

La dernière saison de Game of Thrones est à nos portes, et cela signifie que des têtes vont tomber. Au sens propre comme au sens figuré, puisque la série est connue pour être cruel avec ses personnages. La série fantastique est célèbre pour sa soif de sang et sa volonté d'éliminer les personnages aimés au moment même où vous pensez qu'ils sont intouchables. Alors qui est le prochain qui va succomber ?

Préparez-vous : des spoilers pour les saisons précédentes de Game of Thrones arrivent.

Une équipe de l'Université de Munich (TUM) a un projet en cours pour répondre à cette question en utilisant la magie de machine learning pour croiser les données disponibles et prédire la mort des caractères de GoT avec une précision alarmante jusqu'ici. Les meilleures chances de survie n'appartiennent qu'à Daenerys Targaryen, la mère des dragons elle-même, avec une légère probabilité de 0,9 % de décès. À l'autre extrême, les présages sont sombres pour Sir Bronn : 93,5 % de chances de décès.

La méthode à la base de ces calculs est similaire à celle utilisée pour les prévisions en médecine et en assurance-vie. Mais plutôt que de regarder des choses comme le régime alimentaire, les maladies héréditaires ou les habitudes d'exercice, les scientifiques ont fouillé les wikis faits par les fans (dont beaucoup sont obsessivement détaillés) pour rassembler tous les morceaux d'informations disponibles qui semblaient affecter la durée de vie d'un personnage. Ce monde étant un monde déterminé, bien sûr, les points de données pertinents incluent à quelle maison appartient un personnage, ses alliés et ses ennemis, son état civil, son sexe et sa localisation, s'il s'agit d'un personnage majeur ou mineur et combien de fois il est cité dans les wikis de fans.

Après avoir analysé ces données et en avoir extrait les caractéristiques saillantes, les scientifiques les ont introduites dans un réseau neuronal profond, qui a rendu ses conclusions sur les risques de mort. Tyrion Lannister, par exemple, a 3% de chances de mourir ; être un Lannister et un personnage important augmente sa longévité, mais être un homme compte contre lui : 22% des personnages masculins ont déjà mordu la poussière, contre 11% des femmes. Être un personnage principal améliore le taux de survie de 16%, ce qui est moins que ce à quoi vous pouvez vous attendre, mais une partie de l'attrait de Game of Thrones réside dans le fait que les personnages principaux ne sont pas intouchables.

Cersei Lannister Lena Headey e Jaime Lannister Nikolaj Coster Waldau GoT S7
Les Lannisters ont généralement de bonnes chances de survivre dans Games oif Thrones. HBO

La TUM a un bon historique de précision, puisqu'en 2016, l'algorithme a réussi à prédire la mort de (spoiler alert) Tommen Baratheon, Peter Baelish et Stannis Baratheon. Il a même prédit la résurrection de Jon Snow. Cependant, c'était faux dans le cas de Daenerys, à qui l'on a donné 95% de chances de mourir il y a trois ans. Tout cela à l'aide des données des romans Song of Ice et Fire. S'adressant à Wired, Christian Dallago, chercheur à la TUM, a mentionné que le fait de s'éloigner des livres de George R.R. Martin et d'être façonné par d'autres auteurs a vraiment gâché les données.

Dès que nous avons entendu cette information, notre rédaction a immédiatement réagi avec des cris d'allégeance à un personnage ou à une maison pour triompher.

Pour accéder à toutes les prédictions et voir les données pour chaque personnage, vous pouvez visiter le site dédié, A Song of Ice and Data. Et ne soyez pas trop arrogant non plus. C'est la fin de la saison et les scénaristes auront des révélations dramatiques dans leur manche. Valar Morghulis.

Source : Wired

IA

Articles recommandés

1 commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Quand les chercheurs de l'université de Munich auront un peu de temps de disponible 😉 ils pourront peut-être nous dire avec quel pourcentage les monuments historique en période de restauration ont des chances d'éviter un incendie... peut-être que cela améliorera les primes d'assurance censés les protéger !

    (et cela n'est pas valable qu'en France même si le Parlement de Bretagne, l'opéra du Château de Versailles, la Bibliothèque Richelieu, l'hôtel Matignon ont eu des sueurs "chaudes" dues aussi à des incendies, il n'y a pas si longtemps !)