Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

10 milliards de dollars investis par Jeff Bezos contre le réchauffement climatique

10 milliards de dollars investis par Jeff Bezos contre le réchauffement climatique

Le célèbre fondateur d’Amazon et homme le plus riche du monde, a prévu d’investir une partie de ses fonds personnels dans des travaux scientifiques et pour aider des ONG dès l’été 2020.

C’est à travers un post sur son compte Instagram que Bezos a annoncé la nouvelle. Il y annonce notamment le nom du fond qu’il vient de créer : Bezos Earth Fund. Tel un homme public pour qui la communication et l’image sont très importants, il n’a pas choisi la photo illustrant son post par hasard. C’est bien la planète Terre que l’on voit sur ce cliché, avec un zoom sur le continent Nord-Américain. On comprend bien à travers ce zoom que sa priorité reste les Etats-Unis, peut être pas d’un point du vue environnemental, mais du moins à travers sa communication. On découvre également dans ce post le montant qui sera investi : 10 milliards de dollars. Rappelons que la fortune de Jeff Bezos est estimée à 130 milliards de dollars.

screenshot bezos
Jeff Bezos va investir $ 10 milliards dans des travaux scientifiques et pour aider des ONG / © Capture d'écran AndroidPit

Un projet présenté comme philanthropique sans impliquer Amazon

Cette grosse enveloppe budgétaire servira pour le financement de projets de recherche. Elle sera également destinée à compter de cet été à venir en aide aux activistes et aux ONG impliqués dans la défense de l’environnement. Les conditions pour soumettre un projet et recevoir des subventions ou tout autre information n’ont pas encore été rendues publique.

Amazon prenant déjà part dans les problématiques environnementales par le biais de son programme The Climate Pledge, le Bezos Earth Fund serait donc bien un projet personnel. Ce programme mené par Amazon vise à réduire les émissions de carbone liées à ses activités que ce soit ses livraisons de colis ou l’alimentation électrique de ses fermes de serveurs.

Evidemment cette implication écologiste du fondateur d’Amazon nous rappelle cette actualité d’il y a environ deux semaines. L’indignation de centaines de salariés du groupe, alertant sur le manque d’implication de leur entreprise face à l’urgence climatique, avait alors résonné dans le monde entier mais surtout aux Etats-Unis. Rappelons que même le candidat démocrate aux présidentielles américaines, Bernie Sanders, avait apporté son soutien aux salariés impliqués dans cette lutte. Forcément, après cet épisode, on peut facilement penser que les efforts de nombreux “amazoniens” ont payé. Leur CEO a entendu leur message et a décidé d’investir des milliards dans la lutte contre le réchauffement climatique, mais à titre personnel et non pas via la société Amazon.

Source : The Verge

Articles recommandés

3 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Ou comment s'acheter un bonne conscience...
    Quelle mascarade !


  • Quand je pense que l'ex-madame Bezos a encaissé 13 milliards de Dollars lors de son divorce, son mari l'ayant trompé. 13 milliards pour son ex-femme, 10 milliards pour la planète, ça va pour lui, on ne va pas pleurer tout de suite. N'oublions pas non plus qu'il a tous ces milliards en grande partie parce qu'il se débrouille, comme la quasi-totalité (pour ne pas dire tous) de ses copains patrons de multinationales, pour ne pas payer d'impôts, ou alors juste des miettes. Ces gens utilisent des lois, certes légales, mais souvent conçues par leur amis au pouvoir, amis qu'ils n'oublient évidemment pas de rétribuer. Bref, j'admire les artisans et petits patrons, mais en ce qui concerne les grands patrons, c'est tout autre chose. Quand on pense que rien que les 40 plus grandes sociétés de France, celles du CAC40, ont la bagatelle de 1500 filiales dans les paradis fiscaux (source France Info il y a quelques mois), y compris les banques... Et quand on pense qu'on ne nous ratera pas si on oublie de payer quelques dizaines d'Euros de PV... Bref, dormez braves gens, tout va bien.

    Quant à ces 10 milliards donnés à titre personnel par Bezos pour sauver la planète, ça m'en touche une sans faire bouger l'autre. Ces bienfaiteurs n'ont pas de conscience, ils baisent tous les pays dans lesquels ils font du business et mettent leur fric dans les paradis fiscaux. Et l'on voudrait me faire croire ensuite qu'ils ont soudain une conscience et que l'avenir de la planète les intéresse ? Bullshit. Je parie que cet argent passera en bonne partie d'une de ses poches à une autre, par un énième tour de passe-passe. Chat échaudé craint l'eau froide...et on a été trop souvent échaudés.


  • Les fondations vertueuses des pires réussites économiques étasuniennes sont une constance fidèle à l'esprit de ce pays et en ce sens il ne fait qu'imiter Bill Gates et bien d'autres...
    La liste a commencé au XIXè siècle et n'est pas prête à se tarir, l'esprit de rédemption religieuse y a toute sa part.

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition