Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. OK
4 min de lecture 35 partages 13 Commentaires

Prendre des photos avec son smartphone au format RAW : est-ce que ça en vaut la peine ?

Les photographes professionnels et aficionados peuvent difficilement s’en passer. La majorité des fans de smartphone en ont sûrement entendu parler au cours des derniers mois : il s'agit du format RAW. Cet article va mettre au clair la différence de ce format avec les images JPEG normales et montrer que, dans certains cas, cela vaut la peine de l'utiliser.

Les photos au format JPEG accumulent les valeurs de trois composantes couleur en 8 bits. Cela équivaut à 256 couleurs. Si on élève les trois composantes couleur RVB au cube, on obtient un total de 16,78 millions de couleurs possibles. Étant donné que (selon l’Université de Mannheim) l’œil humain peut percevoir environ 20 millions de couleurs, il semblerait que 8 bits soient suffisants pour une bonne restitution des photos. Paraît-il.

Les avantages du format RAW

Souvent, on peut vouloir éditer nos photos, par exemple pour rendre plus nette une zone d’image restée floue. Et quand on augmente le spectre de luminosité d’une zone déterminée grâce aux fonctions d’édition de l’image, il peut apparaître des « lacunes » sur l’image. Elles se manifestent sous forme d’effets de bandes de couleur en dégradé, comme on peut en trouver sur des photos de ciel, par exemple.

Les photos RAW sont stockées avec 10, 12, voire 14 bits par composante couleur, ce qui correspond à 1024, 4096 ou même 16384 couleurs (au lieu de 256). Au cube, cela donne une quantité comprise entre un milliard et quatre milliards de couleurs différentes, et beaucoup plus de possibilités pour l’édition a posteriori. Les zones les plus obscures ou les plus claires de l’images jouent un rôle important, alors que souvent, dans le cas du format JPEG, il est impossible d’obtenir plus de détails.

raw jpeg banding
Ci-dessus se trouve la même photo, à gauche au format JPEG et à droite en RAW. Dans les deux cas, nous avons appliqué le même effet de correction de la teinte du cluché. Alors qu’avec l’image JPEG on discerne des effets significatifs de bandes de couleur dans le ciel, la version RAW produit des résultats bien plus convaincants, avec une transition bien plus harmonieuse dans les couleurs. © AndroidPIT

Un autre grand avantage du format RAW c’est que lorsque l’on conserve l’information de l’image, celle-ci n’a subi aucune retouche (amélioration de la netteté, réduction du bruit, balances des blancs ou du contraste, entre autres). Avec les images JPEG, toutes ces modifications sont sauvegardées à même l’image et par exemple, lorsque l’appareil photo a mal fait sa balance des blancs avant de prendre la photo, l’éditer postérieurement devient plutôt compliqué.

raw jpeg histogram
L’histogramme montre la distribution des pixels, du plus obscur au plus clair. Dans le cliché au format JPEG, la photo de droite, il y a de vrais trous dans la courbe de luminosité. C’est à cause de la perte d’information de l’image, ce qui engendre des effets de bande de couleur. © AndroidPIT

Inconvénients du format RAW

Mais la liberté permise par les photos au format RAW peut, en même temps, s’avérer un handicap : le format ne permet pas de prise rapide de cliché et de partage direct vers Instagram, ou même une impression rapide. En réalité, elles doivent être passées à la moulinette d’un convertisseur RAW. Dans ce contexte, on peut parler de « transformer » les photos, et souvent on surnomme les photos au format RAW des « négatifs numériques », pour faire l’analogie avec la photo argentique.

raw jpeg noise
Avec ISO 1600 on voit très vite jusqu’où on peut réduire le bruit sur les photos JPEG (à gauche). Sans effet de réduction de bruit, la photo RAW semble être couverte de grains de sucre (au centre). Pour éviter cela, il faut activer l’effet de réduction de bruit (à droite). © AndroidPIT

Corriger le bruit de l’image ou les défauts de la lentille comme la distorsion ou les anomalies chromatiques peut s’avérer être une tâche lourde. Et c’est quelque chose à prendre en compte. Ceci dit il est toujours possible de prendre la photo et l’enregistrer aux deux formats simultanément : RAW et JPEG. Ceux qui ne veulent pas effectuer de retouches (ou bien des retouches minimes) peuvent simplement utiliser les photos en JPEG. Et pour les retouches plus extensive, la photo au format RAW peut servir de copie de sauvegarde.

raw jpeg cas
Si on y regarde de plus près, on peut découvrir sur l’image RAW à gauche un léger halo violet dans la transition entre le clair et l’obscur. C’est ce que l’on appelle des anomalies chromatiques, habituellement corrigées automatiquement par l’algorithme de compression JPEG des appareils photo. © AndroidPIT

Le seul problème à régler reste la mémoire interne. Alors que des photos JPEG prises avec l’Huawei Mate 9 prennent habituellement entre 2 et 6 MB sur la mémoire de l'appareil, les archives RAW sont plus proches des 24 Mo. Par conséquent, 1000 photos occuperaient 30 gigaoctets au modo RAW+JPEG au lieu de 4 Go. Un autre point à aborder : la vitesse de stockage. Le format RAW ne permet pas l’utilisation de tous les modes rafale, en d’autres termes, les fréquences de prise de vue ne peuvent pas être les mêmes qu’au format JPEG.

Conclusion

En bref, c’est à vous de voir si vous voulez tenter le coup ou pas. De ma propre expérience, je peux dire que le format RAW en vaut la peine, à condition que l’espace de stockage ne soit pas un problème et que la vitesse n'ait pas grande importance. Car adopter ce format, c’est s’ouvrir à des possibilités d’édition vraiment meilleures.

Ainsi, dans n’importe quelle situation, le format RAW peut rattraper une photo magnifique, ratée à cause d’une erreur technique quelconque dans l’exposition. Et par là même, valider le choix de l’espace de stockage supplémentaire que j’ai dû utiliser.

Utilisez-vous le format RAW ? 

35 partages

13 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
  • Je trouve ça assez cool d'avoir cette option, j'ai pas de reflex et ça pourrai m'entrainer à la retouche tout en faisant des trucs un peut plus sympa que d'habitude :)

  • J'utilise le format RAW sur mon Nikon D810.... mais sur un smartphone ça reste une plaisanterie de marketing !

  • jpeg/raw, vinyle/mp3 même combat.
    Mais si vous êtes pressés de partager une photo prise sur le vif, optez pour jpeg.

  • Rideau depuis 5 mois Lien du commentaire

    Je trouve ça inutile. Un photographe professionnel utilisera un vrai appareil photo, pas un smartphone. Un téléphone est fait pour prendre des photos rapidement, de bonne qualité sans avoir à passer dix minutes à les retoucher, il ne pourra jamais remplacer un équipement pro.

    • Et cela demande des capacités de calcul pour le processeur d'image bien plus importantes donc un haut de gamme quasi obligatoire.
      On ne peut pas tout mélanger : d'un côté les souvenirs instantanés que procure le smartphone se suffisent quasi totalement d'images JPEG.
      A la rigueur, les personnes qui ne possèdent pas un compact expert ou un bridge du même calibre, c'est-à-dire avec un capteur de 1 pouce ou un hybride et un reflex peuvent tenter de "jouer" avec les images enregistrées en RAW.
      Pour autant, il ne faut pas croire que le format RAW peut rattraper toutes les erreurs commises à la prise de vue, ce serait un leurre et une incohérence.
      En résumé, chaque type d'appareil a sa propre fonction, c'est un peu brutal mais cela résume assez bien mon opinion.

  • Luna depuis 5 mois Lien du commentaire

    Non, pour partager une photo c'est soit en Jpg soit PNG .

    • Tiguan depuis 5 mois Lien du commentaire

      et encore , par whatsApp mais pas par sms avec 300 ko maximum .

    • PNG ?
      Tu pourrais m'expliquer ce que tu entends par là ? Je connais DNG qui est un format RAW développé par Adobe mais PNG reste inconnu pour moi.

    • Ah bon ? Tu crois vraiment que tout tourne autour de ces deux formats ?
      Faut sortir de ton trou parce que des formats d'images il y en a plein et pour différents usages. JPEG et PNG sont massivement utilisés sur le net, mais ça n'en ait pas pour autant les seuls pour partager des photos.
      D'autant plus que tous les deux utilisent des compressions avec perte ; c'est comme si Van Gogh utilisait les 4 crayons de couleur de ma fille pour faire ses toiles...

  • Tiguan depuis 5 mois Lien du commentaire

    Pour du Raw c'est même pas la peine de tenter l'expérience avec un smartphone , passez à autre chose c'est à dire un bon Canon /Nikon pourvu d'un bon et vrai objectif et pas en pack supermarché . Total de l'addition = 1500 Euros . Après c'est une passion ou alors on reste avec son smartphone.

    • Marco depuis 2 mois Lien du commentaire

      En toute honnêteté, depuis quelques semaines je prends des photos au format Raw avec mon iPhone et j'suis pas déçu du résultat, malgré une ouverture f2.2. Il suffit à mon sens d'avoir un objectif bien optimisé logiciellement pour obtenir de très bons clichés

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations

J'ai compris