Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. OK
5 min de lecture 27 partages 3 Commentaires

Les Google Glass sont mortes, longue vie aux lentilles connectées

Le grand navire de la technologie semble vouloir accoster sur des terres encore inconnues. Les smartphones deviennent trop classiques, l'heure est à la diversification. D'après ce que l'on peut lire ci et là sur la toile, l'univers des lentilles de contact semble attirer de plus en plus l'attention sur lui. Est-ce que ces lentilles ont leur avenir devant elle ou est-ce juste une chimère suivie par des constructeurs à la recherche d'alternatives ?

L'essor des lentilles de contact

Cela fait déjà un moment que les lentilles sont sujettes à l'étude. Laissons un moment de côté l'aspect "connectivité" qui fait l'objet de cet article et concentrons-nous sur le potentiel qu'ont les lentilles de contact. Leur fonction primaire est ni plus ni moins de remplacer les lunettes en fournissant divers avantages, particulièrement les lentilles rigides. Elles ont également un effet bénéfique sur les yeux et sur la vue, et c'est d'ailleurs sur ce point que des chercheurs travaillent. Le concept de lentilles télescopiques a été développé, ce qui permet de zoomer/dézoomer et donc de s'adapter à des maladies comme la DMLA

Google contact lens
Google est très actif dans le domaine de la santé. © Google

L'utilisation de lentilles dans le domaine médical ne se résume pas à l'oeil. Voilà quelques temps, Google a déposé un brevet sur un système de lentilles pouvant détecter le taux de glucose dans les larmes, utilisant des capteurs minuscules. Ces mêmes lentilles peuvent analyser le taux de diabète et prévenir l'utilisateur lorsque le seuil atteint un niveau supérieur à la normale. 

Des lentilles intelligentes ?

Des rumeurs récentes font état d'un brevet déposé par Samsung sur des lentilles intelligentes, c'est à dire des lentilles de contact qui, d'une manière ou d'une autre, peuvent communiquer avec le smartphone. Il y a fort à parier qu'une application Android sera développée afin de faire la passerelle entre la lentille et l'utilisateur, si ce projet voit le jour. Ces lentilles permettront d'afficher les images du smartphone directement sur la rétine, et l'on parle même d'appareil photo situé sur la lentille. C'est à se demander si l'on arrivera à fermer la paupière une fois l'object placé dans l'oeil.

Il y a fort à parier qu'une application Android sera dévelopée afin de faire la passerelle entre la lentille et l'utilisateur

Cette nouvelle est à prendre avec des pincettes, déposer un brevet ne veut pas forcément dire que Samsung travaille dès maintenant sur le projet, seulement qu'il se réserve juridiquement le droit de créer ce produit. Il est même possible qu'il ne voit jamais le jour, ce ne serait pas le premier brevet à être créé et à ne pas aboutir sur quelque chose de concret.

ANDROIDPIT VR glasses 11
Si vous êtes déjà perdu avec des lunettes VR, qu'en serait-il avec des lentilles ? © ANDROIDPIT

La véritable question est de savoir quel doit être l'usage de ces lentilles connectées. Est-ce à des fins médicales ? Il n'est pas impossible qu'un constructeur de smartphones se penche sur le sujet, après tout Apple le fait également. Il n'est pas impossible non plus que ces lentilles aient plus une optique orientée réalité augmentée ou réalité virtuelle, mais cela soulève d'autres problèmes qui me semblent être considérables.

Il est également possible que ces lentilles permettent "simplement" de visualiser le contenu de votre smartphone à distance, par exemple visualiser un film. Nous sommes là bien entendu dans un scénario de science-fiction qui, en plus de paraître un peu fou, pourrait s'avérer être particulièrement dangereux, par exemple si vous vous endormez avec 

Les limites des lentilles connectées

Le premier problème est le plus évident : comment faire communiquer la lentille avec le smartphone en temps réel ? Cela impliquerait une mini puce sur la lentille afin de permettre une transmission sans-fil, du style Bluetooth. Est-il possible de faire ceci à une échelle tellement infime que l'oeil ne sentirait pas la présence de ces puces ?

Le deuxième problème est également assez logique : qui aurait envie de porter des lentilles ? Ceux qui portent des lentilles le savent, au début il n'est pas facile de les mettre, encore moins de les enlever. Avec le temps et la pratique, les choses deviennent plus simples, bien entendu, mais pourquoi porter des lentilles VR si des lunettes permettent de faire la même chose de manière beaucoup plus simple ?

festa
Connecter un smartphone à un haut-parleur est une chose, le connecter à une lentille en est une autre. © Sony

Le troisième problème est purement pratique : comment font ceux qui portent déjà des lentilles ? Il est évident que l'univers de la lentille VR n'est pas un marché pour eux, à moins de pouvoir avoir des lentilles VR spécialement adaptées à leur vue. Le prix ne serait déjà pas donné, alors si en plus il faut les adapter à la vue de chacun...

En théorie, il est désormais possible de créer ses propres lentilles (non connectées) grâce à une imprimante 3D. Ceci dit, peu de gens en ont une chez eux... Que pensez-vous de ce brevet déposé par Samsung ? Va-t-il plutôt se pencher sur le secteur médical ou sur de la VR en matériel miniature ?

3 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
  • lol j'ai des lentilles depuis 29 ans, donc ton affirmation ne tiens pas.

  • L'inconvénient certain est bien entendu la tolérance de l'oeil à la lentille. L'oeil en moyenne supporte la lentille durant 20 ans après il faut repasser aux lunettes

  • Rideau depuis 8 mois Lien du commentaire

    Les Google Glass ne sont pas mortes et un projet de Google Glass for Work (ainsi qu'une version pour particuliers) est à l'étude. Certains employés de la SNCF en auront pour scanner des billets et des ingénieurs de Tesla en ont pour faciliter la réparation de leurs voitures.

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations

J'ai compris