Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. OK
9 partages 4 Commentaires

Android et l'innovation : quelle confusion

Les fabricants de smartphones font preuve d'innovation mais sont réticents pour les partager. Nous en observons les conséquences avec la fragmentation d'Android et l'indignation des utilisateurs. Par conséquent, le développement parallèle de technologies similaires, mais incompatibles les uns avec les autres, rend la collaboration difficile et nuit à l'écosystème. En voici quelques exemples.

La recharge rapide

Qui n'a jamais rêvé d'un chargeur rapide qui soit compatible avec les technologies de tous les fabricants ? Le nouveau standard USB, c'est à dire le Type-C, pourrait permettre d'arriver à ces fins. Ainsi, le Quick Charge de Qualcomm, Adaptive Fast Charge de Samsung, Supercharge de Huawei ou encore Dash Charge de OnePlus ne seraient alors plus de véritables atouts pour vendre les téléphones.

Avez-vous déjà essayé de recharger un smartphone de Huawei avec le chargeur de Samsung ? Ou de charger un LG avec le chargeur de Honor ? Les appareils peuvent vraiment chauffer beaucoup lors du chargement et le processus de charge dure souvent des heures. Le "USB Implementers Forum" (IF) promet une amélioration et concède des licences gratuitement, par contre il exige un standard universel pour ce qui est du chargement rapide. Certains analystes prétendent que Apple veut créer sur son prochain iPhone un port Lightning compatible pour supporter la vitesse de chargement USB de Type-C. Avec 34 sièges à l'USB-IF, Apple a eu l'occasion de travailler sur ce standard.

Ce n'est qu'une question de temps avant que Google n'y mette son grain de sel. Actuellement, dans la catégorie "Compatibility Definition" pour Android 7.1, Power Delivery est "fortement recommandé". La prochaine étape pourrait donc être que Power Delivery devienne "obligatoire". Cela vaut également pour les chargements propriétaires.  En clair, il est écrit ceci :

"Bien que cela soit considéré comme ABSOLUMENT RECOMMANDÉ, dans les versions futures d'Android il  pourrait être exigé demander à tous les appareils de Type-C de supporter l'interopérabilité complète avec les chargeurs standards de Type-C."

Autrement dit, ceux qui ne suivront pas ces directives pourraient avoir à se passer du Play Store.

Google va-t-il intervenir ? Les chargeurs propriétaires vont certainement en voir de toutes les couleurs. Ceci est bien surtout au niveau de l'environnement car le nombre de chargeurs de mauvaise qualité peut être drastiquement diminué.

Double appareil photo

Il est facile de comprendre l'intérêt de cette technologie. Les gros appareils photos capturent davantage de lumière que les petits, mais il n'y a pas suffisamment de place dans les smartphones, donc la solution est d'associer deux appareils photo et d'utiliser leurs données pour faire une seule image. Comment cela fonctionne exactement ? C'est un secret ! Huawei et Qualcomm sont actuellement les experts de cette technologie, tout au moins en terme de développement et d'accord de licence.

Google a du entrer en scène pour mettre un terme à ce problème. Si vous désirez créer un double appareil photo, il vous faut différencier chaque capteur à l'aide d'un identifiant hardware. Ainsi, les applications tierces peuvent en théorie les manipuler très précisément, mais ce n'est pas encore le cas si l'on en croit les discussions sur Open Camera ainsi que dans ce paragraphe sur les critères de compatibilité.

iphone 7 dual camera third party
SILKYPIX Shot peut accéder aux deux lentilles de l'iPhone 7 Plus. © AndroidPIT

Nous avons pu voir sur un iPhone 7 Plus que ceci est possible. L'application tierce SILKYPIX Shot propose des boutons pour passer d'un objectif de l'appareil photo principal à un autre. Ce n'est pas une surprise que cela soit compatible puisqu'Apple produit à la fois iOS 11 mais également ses smartphones. Toujours est-il que depuis le HTC One M8, ce système à double caméra est présent sur Android et je me demande pourquoi Google n'a pas encore pris de mesures, tout comme pour les technologies de recharge rapide.

Google va t-il faire quelque chose ? Cela dépend de nombreux facteurs. Le nombre de smartphones avec deux caméras est en croissance constante, bien que chaque fabricant met en œuvre des solutions différentes. Donner l'accès aux applications tierces aurait du sens si l'utilisateur souhaite utiliser complètement et indépendamment une des deux caméras principales. C'est le cas pour le OnePlus 5 qui offre une lentille standard et un téléobjectif.

Dans le cas du Huawei Mate 9, on dispose d'un capteur en noir et blanc et d'un capteur RGB et le résultat des deux capteurs doit être fusionn. Cela est possible uniquement avec l'application native de l'appareil photo.

Sauvegarde parfaite

Avec Phone Clone, Huawei offre une solution idéale pour la sauvegarde et le transfert des données. Si vous changez d'un P9 vers un P10, un assistant vous accompagne étape par étape à travers un processus dans lequel les SMS, les images, les contacts, les applications et leurs paramètres et les informations d'identification de compte sont cryptés et protégés par mot sur une carte microSD. De toute évidence, cela fonctionne aussi via un câble ou une connexion WLAN. Le même serveur restaure les données vers le nouveau smartphone Huawei et réorganise même les icônes sur l'écran d'accueil comme elles étaient sur l'ancien appareil.

AndroidPIT huawei p9 vs p10 9533
Le transfert des données et des paramètres d'un smartphone Huawei à un autre est une promenade. © AndroidPIT

De nombreux fabricants proposent des procédés similaires, mais seulement Huawei est aussi proche d'iCloud d'Apple pour restaurer une copie parfaite de votre ancienne installation. 

De toute évidence, les fabricants ne veulent pas partager leurs solutions avec d'autres et même Google ne semble pas avoir trouvé une solution à même de satisfaire tout le monde. A la place, il a crée une solution propriétaire qui fait le strict minimum pour les transferts et les sauvegardes.

Google va t-il faire quelque chose ? Cela semble peu probable. Google peut offrir sa plate-forme pour les sauvegardes nécessaires comme c'est le cas actuellement mais guère plus. Le changement d'un Samsung à l'iPhone n'est pas un problème de Google... alors pourquoi intervenir ?

Aujourd'hui un argument de vente, demain un obstacle

À court terme, chaque nouvelle fonctionnalité représente un argument de vente mais sur le long terme cela peut devenir un problème, spécialement dans le cas de notre dernier exemple. Les constructeurs font tout pour rendre le passage d'un smartphone d'une marque vers une autre marque le plus difficile possible. Certains experts en économie ont défini ce phénomène. Voici la définition selon Wikipedia :

L'enfermement propriétaire est une situation où un fournisseur a créé une particularité, volontairement non standard, dans la machine, l'engin, le logiciel, etc., vendu, empêchant son client de l'utiliser avec des produits d'un autre fournisseur, l'empêchant également de le modifier ou d'accéder aux caractéristiques de sa machine pour la modifier. C'est donc un cas particulier de clientèle captive, mais ce n'est pas le seul.

Dans le cas d'Android, il est vrai que l'enfermement propriétaire est relativement faible. Il est possible de retrouver ses sauvegardes Google Drive, ses conversations WhatsApp, son journal des appels, ses contacts, ses photos. Mais certaines choses ne peuvent pas être transférés, comme les accessoires pour la recharge rapide. 

Que nous réserve le futur ?

De nombreux fabricants de smartphones ont crée des fonctionnalités exclusives qui sont ensuite pas partagées avec l'écosystème Android, conçu pourtant pour être ouvert. Cela crée des barrières entre les appareils, que Google doit ensuite régler si c'est possible.

Les expériences passées montrent que cela est possible. Le lecteur d'empreintes digitales a reçu son API, la carte SD a été revue... Cependant, actuellement, nous sommes confrontés à de nouveaux obstacles.

L'approche "Google-First-use-then-standardize" (d'abord l'utilisation puis ensuite la standardisation) pour Android est confrontée à de grands défis. Beaucoup de fabricants exigent des approches similaires avec la réalité augmentée, comme Apple l'a fait avec l'ARKit. Si vous souhaitez toucher une base d'utilisateurs suffisamment grande, les marques ont besoin de standards dès le premier jour pour tous les smartphones Android. Et non pas cinq standards différentes dont 4 seront obsolètes dans deux ans parce qu'aucun d'entre eux n'a atteint une masse critique ou est soudainement devenu obsolète à cause d"une nouvelle norme.

9 partages

4 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
  • Minus depuis 5 jours Lien du commentaire

    oups

  • Minus depuis une semaine Lien du commentaire

    Quand des marques comme samsung deviennent omniprésentes sur un marché, c'est exactement ce qu'il se produit.
    Sous pretexte de proposer du "libre" ils enferment peu à peu le libre dans leur propre vision de Android et vérrouille l'utilisateur: Ben non vous ne pouvez pas récupérer les données de votre ancien smartphone de marque X sauf si vous prennez notre dernier modèle de la même marque bien sur. Combien vont ce faire avoir par ce modèle économique en copie conforme avec ce que fait apple?
    Il est dit dans l'article: "Dans le cas d'Android, il est vrai que l'enfermement propriétaire est relativement faible", mais l'enfermement commence par le hardware et autres accessoires et fini par la partie software. Le pire, c'est que c'est tellement insidieux, que personne ne s'en rend compte et proteste.
    En tout cas, je n'acheterai jamais un samsung par exemple comme je n'acheterai jamais un iphone.

    • Oui, d'accord. Mais c'est Google qui devrait favoriser financièrement, directement ou non, la présence d'un OS pur et l'absence de rajouts hard ou soft et sanctionner intelligemment tous les constructeurs (et pas seulement Samsung) qui cherchent immanquablement et insidieusement à conserver captifs leurs clients qui veulent croire à leur liberté de choisir leur prochain appareil comme ils l'entendent.

      On connaît la fable réaliste pour réussir à faire cuire une grenouille vivante : il suffit de chauffer tout doucement une marmite d'eau à température ambiante et après le confort d'une température apaisante qui augmente graduellement, elle perd jusqu'au sens de comprendre qu'elle va finir bouillie. Si au contraire, elle avait été trempée directement dans de l'eau très chaude, elle aurait gardé la présence d'esprit de sauter par dessus la marmite.

      Nous sommes souvent les grenouilles de l'histoire si nous y prenons garde

      • Minus depuis 5 jours Lien du commentaire

        Google ne va jamais sanctionner un constructeur. Samsung c'est 26% de part de marché, donc Samsung peut faire ce qu'ils veulent. Sanctionner Samsung représentera une trop grosse perte financière pour Google en terme de revenu publicitaire, et à ce niveau là les 26% d'utilisateurs de produits samsung ne vont pas aller voir chez un autre constructeur... l'hégémonie est déja en place, Samsung peut faire ce qu'il veut maintenant.

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations

J'ai compris