Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

Alors que Samsung est aux anges, l'humanité frappe à la porte de l'Enfer

Alors que Samsung est aux anges, l'humanité frappe à la porte de l'Enfer

L'événement Unpacked est terminé et il est temps pour Samsung de faire de son S10 une réalité. Cela s'annonce plutôt bien, le nombre de précommandes montre déjà que les nouveaux smartphones du fabricant ont tout pour devenir un véritable succès. Si Samsung est prêt à passer sous le feu des projecteurs, l'humanité, elle, semble s'enfoncer dans les ténèbres : va-t-elle disparaître dans les profondeurs que creusent les intelligences artificielles ?

Gagnant de la semaine : Samsung

Voilà déjà 10 ans que Samsung fabrique des smartphones de très haut de gamme. Aujourd'hui, le Galaxy S10 est disponible en précommande et vous avez probablement déjà entendu que le nombre de S10, S10+ et S10e précommandés atteint des chiffres que Samsung n'avait plus atteint depuis bien longtemps. Les Galaxy Buds font beau parler d'eux également, mais il s'agit ici d'un ajout gratuit inclus dans les précommandes. Je félicite Samsung pour le lancement réussi de ce dixième Galaxy S, il lui faut toutefois être attentif à ce que Huawei présentera le 26 mars prochain à Paris mais il devrait encaisser beaucoup d'argent avant même que Huawei ne présente son P30. A mon avis, il apprécie beaucoup cette idée.

Perdant de la semaine : l'humanité

D'accord, d'accord, je sais que c'est un peu pompeux. Néanmoins, un message cette semaine m'a beaucoup fait réfléchir : celui sur l'intelligence artificielle qui peut lire dans les pensées. Bien sûr, tout cela est encore extrêmement limité, et de toutes façons c'est inutilisable à grande échelle (tout au moins pour le moment). Mais quand vous voyez le rythme auquel l'IA évolue, cela peut faire froid dans le dos. Il est important d'arriver à maintenir une certaine distance avec cette technologie et de garder les choses sous contrôle, il faut veiller à ne pas perdre notre humanité.

Qui sont selon vous les gagnants et les perdants de la semaine ?

Articles recommandés

7 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Pff vos articles et les grands titres... c'est franchement limite limite, niveau du France Soir ou Paris Match, avec "Emmanuel, sa femme le quitte" pour prendre une baguette, ou encore "l'humanité en péril" en parlant du journal. Je trouve qu'il faudrait arrêter avec ce genre de titre accrocheur pour au final rien, essayer au minimum de travailler le sujet au lieu de faire un paragraphe sans élaborer le sujet, plus ca va, plus ca devient cool, vous avez des charentaises sous le bureau pour écrire ce genre d'article ? Ca va la vie est cool ?


    • Une vocation de journaliste contrariée ? Tu n'as pas été retenu pour devenir le rédacteur qu'AP recherche ? C'est ballot !

      Si l'article donnait tous les arguments développés dans son titre, je n'aurais plus rien à dire et j'en serais fort ennuyé 😉
      Pour autant, c'est vrai qu'un ou deux arguments n'aurait pas été de trop pour illustrer la thèse soutenue.


  • Plutôt que de désigner l'Humanité comme frappant aux portes de l'Enfer, je verrais plutôt la main des super-entreprises du secteur de l'IA et des "docteurs Folamour" qui les motivent se rapprocher de ce côté-là.

    L'article d'aujourd'hui concernant le projet Maven a bien peu de chances de me faire changer d'opinion par rapport à cette question.

    En fait, il existe tout un faisceau d'indicateurs précis concernant les recherches autour de l'IA et de son utilisation pratique qui mène dans la même direction avec des conclusions possibles bien peu positives.

    Dire qu'elles ne sont pas très réjouissantes est un doux euphémisme...

    Avec des infos comme celles-ci, je ne vois guère de raison pour chercher des complots se fomenter à nos dépens, il suffit de VOULOIR ouvrir les yeux dans suffisamment de directions pour arriver à le comprendre.

    Les amateurs de complots trouvent ce système pour combler leur difficulté à comprendre le monde, leur besoin de s'en simplifier l'interprétation et/ou de conserver leur système de pensée, un peu étroit à mon goût...


    • @ Louis

      Le titre est un peu trompeur, évidemment qu'une IA ne peut pas lire nos pensées, il s'agit de regrouper des données et de les analyser, les conclusions sont toujours établies par l'homme.
      Concernant l'IA, on peut certes être inquiet, mais aussi nourrir beaucoup d'espoir.
      Les gens isolés, les pauvres, les malades, les exclus, ceux qui en fin de compte n'ont rien à perdre, contrairement à toi (et moi bien entendu), nourrissent beaucoup d'espoir ...
      "Le progrès technique favorise toutes les autres formes de progrès"


      • @ benoit

        Ta description est fort adéquate et réaliste, correspond exactement à la façon dont toutes les nouveautés peuvent s'imposer à nous avec l'évidence de la positivité entraînant tous les espoirs que chacun pourrait espérer voir advenir.

        Tu as bien raison de me rappeler qu'il existe AUSSI un autre plan d'explication de ce besoin irrépressible de l'homme pour vouloir exprimer les plus beaux penchants de sa nature (humaine).

        Seulement, il y a un mais (avec moi c'est souvent le cas 😉)
        Comme la plupart des plus belles idées entrevues dans la tête des hommes, il existe un versant plus sombre (le côté noir de la Force 😉) où chaque invention, chaque nouveauté peut aussi receler une utilisation "moins reluisante", moins acceptable par rapport à ce qu'elle apporte de positif.

        Et je ne citerai qu'un seul exemple à l'appui pour étayer mon propos : la mondialisation. Elle s'est produite au moins à deux reprises dans l'Histoire (d'autres chercheurs rajoutent la fin de la civilisation romaine mais la conclusion est assez peu différente)
        L'idée en elle-même est impeccable, vouloir favoriser les échanges de toutes sortes dans un monde pour le rendre plus agréable à vivre en cherchant à supprimer les incompréhensions mutuelles du à la méconnaissance des autres (peuples) souvent considéré précédemment comme dangereux car inconnus et source de guerre potentielle.

        La première mondialisation de la fin du XIXème siècle a abouti après la domination sans partage du Royaume-Uni et de son empire colonial, le Commonwealth, à la guerre de 14-18 (que l'on devrait plutôt appelé 12-23 tellement ses implications dépassent le seul continent européen) ET la crise industrielle et financière de 1929.

        La deuxième, nous en vivons probablement la fin sans savoir exactement de quelle manière elle s'achèvera et j'espère que cela sera moins catastrophique que la précédente...

        Alors je n'ai pas la prétention d'affirmer que fatalement une conclusion aussi tragique conclura cette idée si généreuse à sa naissance.
        Mais j'ai connu des années où l'idée d'un progrès réellement maîtrisé allait, après la Seconde Guerre Mondiale, rendre enfin à l'humanité tous les espoirs permis qui sont le propre de sa volonté authentique d'être véritablement humain.

        Depuis les années 70, j'ai eu le temps et l'envie de comprendre pourquoi avec des idées aussi généreuses l'humanité pouvait aboutir à des résultats bien moins acceptables.
        Mon goût pour l'histoire comme ma curiosité me pousse à croire que les plus belles et les plus généreuses idées par leurs implications imprévues ou difficilement imaginables pouvaient aboutir à l'opposé du but recherché.

        Alors libre à toi de rejeter ma vision tragique (admettre que le positif ET le négatif agissent autant sur la vie)

        Je vais encore faire réagir Quasar (ou d'autres qui ne me l'expriment pas aussi directement) mais qui apprécie modérément mes explications complexes, il a quelque part raison puisque son besoin de simplification lui permet de conserver une vision beaucoup plus positive du monde...

        Et si j'ai quelque chose à perdre c'est surtout l'espoir de voir s'établir une vie meilleure pour tous les hommes malgré ma maîtrise acceptable de la langue 😉
        Par contre je me sens faire très peu faire partie d'une classe avantagée dans ce système socio-économique en complète déliquescence.

        Mais c'est bien une des raisons qui me pousse à réagir comme cela dans les commentaires.
        J'attends à cette heure, 4 H, depuis un temps certain mes piles de journaux à distribuer, 6 jours sur 7 et 310 jours dans l'année pour un salaire "light" et des avantages sociaux quasi inexistants et cela à plus de 60 ans...
        Mais j'ai encore la chance d'avoir un moyen de subsister de manière plutôt "light" et j'arrive à m'en contenter, faute de mieux !


  • Je ne comprends pas l'Allemand


    • Je suis plutôt nul en langue étrangère (et particulièrement l'allemand) MAIS la traduction de cet article me semble suffisamment explicite pour comprendre que tu ne tiens pas trop à t'exprimer sur le sens de la question posée, non ?

      Est-ce la peur des conséquences de l'avis du rédacteur concernant l'utilisation de l'IA qui t'a poussé à répondre de cette manière ?

      J'aimerais une réponse un peu moins abrupte 😉

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition