Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.
Qualcomm remporte la victoire dans la bataille pour bannir les iPhone de Chine
Apple iPhone XS Max Hardware Huawei 3 min de lecture 1 commentaire

Qualcomm remporte la victoire dans la bataille pour bannir les iPhone de Chine

Un tribunal chinois a interdit la vente de certains anciens modèles d'iPhone en Chine pour violation de deux brevets de Qualcomm. Bien que Qualcomm revendique la victoire dans cette décision, l'application effective de cette interdiction est loin d'être certaine, et Apple ne recule pas devant la bataille qui pourrait mener jusqu'à la Cour suprême chinoise.

Selon Qualcomm, les brevets en question concernent l'édition de photos et la gestion d'applications pour les fonctions des écrans tactiles des smartphones. La décision de la cour interdit effectivement les anciens modèles d'iPhone de l'iPhone 6C jusqu'à l'iPhone X lancé l'an dernier. Le dernier trio d'iPhone XS, XS Max, et XR n'est pas affecté.

Qualcomm, le plus grand fabricants de processeurs pour smartphones, a déposé plainte en Chine fin 2017 et la bataille a fait rage dans plusieurs pays, de l'Union européenne à la Corée du Sud. Bien que le fabricant de puces ait une certaine propension à la célébration, il devrait garder le champagne pour le moment puisque c'est loin d'être terminé. La décision pro-Qualcomm a été rendue par une cour provinciale chinoise, et non par les tribunaux spécialisés en propriété intellectuelle de Pékin.

iPhone XS vs Huawei P20 Pro 04b
L'iPhone XS n'est pas affecté, et rivalise avec les smartphones haut de gamme de Huawei. © AndroidPIT

Dans un communiqué publié lundi, Apple a déclaré que tous ses modèles de téléphones étaient toujours en vente en Chine continentale et qu'elle avait déposé une demande de réexamen auprès du tribunal. Le processus d'appel, qui pourrait bien se terminer devant la Cour suprême de Chine, pourrait prendre plusieurs mois à résoudre, pendant lesquels les anciens iPhone devraient rester disponibles.

Plutôt qu'une véritable interdiction, il est plus probable que les pressions exercées par les tribunaux chinois pousseront Apple à parvenir à un accord avec Qualcomm sur le différend qui existe de longue date en matière de propriété intellectuelle.

Une guerre commerciale

Cette lutte juridique entre les entreprises s'inscrit dans le contexte plus large de la guerre commerciale tendue entre les Etats-Unis et la Chine, qui affecte les fortunes et les intérêts des entreprises technologiques du monde entier, de Huawei à Google. Des marques chinoises en plein essor telles que Xiaomi, Oppo, Vivo, OnePlus et le géant Huawei font confiance aux puces Qualcomm.

Apple, quant à elle, fabrique ses composants en Chine, mais reste un rival des marques locales, ce qui pourrait être un facteur dans les décisions de justice.

Que pensez-vous du différend Apple-Qualcomm ? Le soutien de la Chine à ses propres marques entraînera-t-il un problème, même si Apple y assemble ses produits ?

Source : Reuters

1 commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Un procès commercial entre deux entreprises américaines dans un pays lui-même en différent avec les États-Unis a quelque chose d'incongru et de piquant qui excite l'imagination.

    Ce qui en ressortira sera d'abord l'affaire de la justice mais auquel la politique de gribouille entre les différentes forces en présence pèsera largement.

    Quant au titre, je le trouve un peu présomptueux... mais pas surprenant !
    Wait and see.