Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. OK
79 partages 8 Commentaires

Voici pourquoi vous devriez rester prudent et vous méfier de Facebook

Pour bon nombre d'entre nous, les réseaux sociaux sont devenus partie intégrante de notre vie. Le plus célèbre d'entre-eux, Facebook, est au sujet de nombreux débats portant sur l'éthique, la confidentialité et les limites de la communication. Afin de faciliter cette dernière, il utilise diverses fonctionnalités qui, si l'on regarde de plus près, masquent des vérités que Facebook tient à garder cachées.

Voilà déjà bien des lustres que Facebook fait parler de lui. Nous avons encore une fois le scénario classique dans lequel s'affronte d'une part le côté pragmatique du produit et ses effets néfastes, autant à l'échelle individuelle qu'économique ou sociale.

Les problèmes dus à Facebook lui-même

Facebook regorge de petites fonctions particulières : l'appartenance aux groupes, le bouton J'aime utilisé à tort et à travers, le concept d'amis qui dans bien des cas ne sont que des contacts, etc. A cela s'ajoutent de nombreux problèmes de vie privée : photos personnelles qui circulent, insultes, pornographie, etc. Bien sûr vous me direz qu'il n'a pas fallu attendre Facebook pour voir ce genre de choses sur Internet, et vous avez entièrement raison, mais le réseau social a rendu les choses plus faciles, plus rapides, et donc à la portée de tout le monde.

Le bouton « J'aime » et les boutons d'émotions

De manière générale, il n'y a pas vraiment à se poser de questions : lorsqu'un produit est gratuit, c'est vous qui en êtes le produit. Si Facebook est devenu aussi gros, c'est parce qu'il gagne de l'argent. S'il gagne de l'argent alors que le service est gratuit, il y a anguille sous roche.

Facebook utilise un système de publicité ciblée, c'est à dire qu'il essaye autant que possible d'adapter la publicité que vous voyez. Il peut s'agit de diverses astuces de publication (analyse des images et autres éléments que vous partagez) mais aussi tout simplement d'une analyse des interactions que vous utilisez : boutons J'aime et émotions. Lorsque vous partagez une émotion sur Facebook en utilisant les nouveaux boutons, le système enregistre que telle ou telle chose vous a fait réagir, vous a plu ou vous a attristé, et adaptera les publicités en conséquence.

Androidpit facebook at work 0417
Sur Facebook, nous pouvons trouver le meilleur comme le pire. © ANDROIDPIT

La première chose que je me suis dit, c'est que cela n'a aucune importance pour moi puisque je ne clique pas sur les publicités de toutes façons et, quoi que je fasse, il y en aura. Mais ce type de raisonnement est représentatif de la société pragmatique dans laquelle nous vivons : peu importe ce qu'il se passe, l'important c'est le résultat. Le problème, c'est que Facebook en apprend beaucoup sur nous avec ce système, et même si cela n'a pas une conséquence véritablement directe sur notre expérience utilisateur, ce n'est quand-même pas joli joli.

Les cookies

Contrairement à leur homonyme au chocolat, les cookies informatiques ne sont pas toujours agréables. Vous avez probablement remarqué que lorsque vous vous rendez sur un site pour la première fois, il vous informe qu'il utilise des cookies et vous devez généralement cliquer sur « j'ai compris ». Bon nombre d'entre eux utilisent ces cookies à des fins publicitaires, analysant votre navigation afin de proposer ensuite des publicités adaptées sur le site auquel le cookie est lié.

En théorie, vous pouvez également refuser d'accepter les cookies de tiers. J'ai mené cette expérience pendant environ une journée, j'ai été forcé d'abandonner puisqu'une grande majorité des sites que nous utilisons au quotidien (notamment bon nombre de services Google) impliquent l'acceptation d'un cookie sur votre navigateur.

Même si Facebook utilise des méthodes qui me paraissent parfois abusives, il ne faut pas non plus l'affubler de tous les maux. Une grande majorité des problèmes sur Facebook est due aux utilisateurs et non au réseau lui même. Nous pouvons aussi considérer le réseau social comme responsable de tout ce qu'il s'y passe dessus, mais dans ce cas le débat serait sans fin.

Le nouveau système de publicité

Le géant américain a les dents longues et aspire à sortir de son propre écosystème de publicité. Les boutons de Facebook situés sur les sites partenaires (essentiellement les boutons J'aime) seront également utilisés pour cibler les publicités des utilisateurs. Nous savions déjà que Facebook utilisait cette technique pour ses propres utilisateurs, mais il compte désormais l'utiliser également pour les personnes qui ne sont pas sur Facebook. 

androidpit ABP banners
Avec Adblock Plus, vous pouvez bloquer l'affichage de publicités sur votre navigateur. © ANDROIDPIT

Autrement dit, Facebook permettra à d'innombrables annonceurs de placer leurs publicités en fonction de votre comportement, bien que vous ne soyez pas inscrit sur leur service. Heureusement, Facebook a bien précisé que les utilisateurs pourront refuser d'être ciblé par des publicités, autant ceux qui sont inscrits sur le site que les autres. Nous pouvons bien évidemment compter sur Facebook pour nous forcer la main, mais nous verrons bien en pratique ce que cela donne.

Les problèmes dus aux utilisateurs

Les problèmes ci-dessous ne sont pas des problèmes de Facebook mais des problèmes cyber-sociaux. Nous les retrouvons sur la plupart des plateformes, notamment YouTube, mais sur Facebook ils sont particulièrement fréquents, surtout dans des tranches d'âge spécifiques.

Le comportement inapproprié

Saviez-vous que Facebook (ainsi que tous les autres réseaux sociaux) est interdit au moins de 13 ans ? Probablement pas, d'ailleurs cette règle n'est pas réellement appliquée. Comment le pourrait-elle ? Le problème c'est que Facebook est à l'image du reste d'Internet, on y trouve parfois des personnes assez particulières… Cela peut être positif, certaines personnes peuvent y trouver un recruteur, leur futur mari/leur future épouse, ou tout simplement des amis pour participer à des activités sportives ou ludiques. Malheureusement, cela peut aussi avoir des conséquences négatives et il arrive malheureusement d'y trouver des individus mal intentionnés. Il vaut mieux se méfier et garder privées ses données… privées, surtout lorsque l'on voit du partage de contenu inapproprié, ou encore des gens qui tentent de faire des rencontres réelles à des fins douteuses. Est-il évident qu'il faut se méfier de tout cela ? En théorie, oui, mais en pratique il semble bien que non puisque bon nombre de personnes tendent à l'oublier, ou à ne pas y accorder d'importance.

Il arrive malheureusement d'y trouver des individus mal intentionnés

Les limites de la communication

Ce problème n'est pas typique de Facebook, c'est toutefois la plateforme où on le retrouve le plus souvent puisqu'elle est la plus usitée. Dans un univers où tout le monde peut dire n'importe quoi, nous trouvons malheureusement beaucoup de n'importe quoi. A l'écrit, la communication n'est pas toujours simple et il n'est pas toujours facile de se comprendre, ou de faire comprendre le ton d'une conversation.

androidpit FACEBOOK i quit
Est-ce que vous racontez votre vie sur Facebook, vous aussi ? © ANDROIDPIT

De plus, derrière son smartphone ou son ordinateur, les utilisateurs n'ont pas l'impression qu'il y a véritablement des conséquences aux mots qu'ils écrivent. Pour ces raisons, bon nombre de personnes ont des conversations animées, voire violentes, et ce parfois même pour le plaisir. Une nouvelle espèce d'utilisateur est apparu il y a quelques années, elle a été baptisée troll et représente les utilisateurs qui n'écrivent/commentent que dans le but de créer des polémiques et d'échauffer les esprits.

Pour toutes ces raisons, je trouve qu'il vaut mieux rester vigilant sur Facebook. Utilisez-vous Facebook ? Faites-vous attention à ce que vous y faites ou vous ne vous posez pas trop de questions ?

Trouvez-vous que Facebook a mauvaise réputation ?
79 partages

8 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :

  • Bonjour Rideau. Tu est très compréhensif et généreux face à la pollution publicitaire.
    C'est tous à ton honneur.
    Pour ma part, je n'aime pas être influencé par des publicités pour le choix des produits que j’achète.
    N’oublions pas que l'internet est gratuits grâce à la publicités, mais cette publicité est payé par tous les consommateurs, donc par nous tous, et même ceux qui n'utilisent pas internet.
    C'est comme la TVA, nous là payons pour les produits de luxe, comme pour les produits de première nécessité.
    Mais je dis bravos pour ta générosité.
    Bonne journée ...


  • BHM 30 mai 2016 Lien du commentaire

    j'ai pas un compte sur facebook


  • Face de bouc... Salut les moutons lol 1


    • Vu ce que Face de bouc est devenu, je dirais plutôt face de pet maintenant.
      Je l'ai viré il y a deux ans et je ne m'en porte pas plus mal.


  • Depuis plusieurs mois, j'ai remplacé l'application officielle de Facebook par la version Lite. Avec le recul, j'ai remarqué deux choses:
    - Ma batterie se vide beaucoup moins rapidement
    - J'utilise beaucoup, beaucoup, beaucoup moins Facebook.
    :D


  • Je n'utilise pas Facebook mais je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites sur les cookies. D'abord, Facebook n'est pas un cas à part, Google et toutes les agences de publicités sur internet utilisent les petits biscuits aux pépites de chocolat. Mais je n'ait jamais été dérangé par ça : je suis pour la gratuité du web, et on sait tous qu'il y aura encore de la publicité sur internet pour longtemps. Je n'ai jamais utilisé un adblocker parce que ça m'arrive de cliquer sur des pubs et ça permet de nous faire découvrir de nouveaux produits, mais surtout parce que quand j'utilise Google ou quand je lis des articles sur des sites comme Androidpit, je veux que ceux qui travaillent à créer des services de qualité et gratuits soient payés pour leur travail. Mais je suis contre les publicités qui, au contraire, nuisent à mon expérience sur un site, comme les pop-ups qui surgissent au plein milieu de la page.
    Mais quitte à voir des publicités pour que ceux qui proposent du contenu gratuit sur internet soient rémunérés, autant que ces publicités me servent à quelque chose. Donc je préfère avoir des publicités qui me proposent des réductions sur le dernier Nexus parce que j'aime Android, comme un passionné d'histoire serait content qu'on lui propose un livre sur la Révolution Française ou quelqu'un qui cherche un cadeau pour l'anniversaire de son petit neveu trouverait utile de voir des jouets en vente sur Amazon. Alors je ne vois pas ce qui dérange les gens dans le fait que les serveurs de Facebook (ou Google) sachent ce qui pourraient vous intéresser pour vous proposer d'acheter quelque chose qui vous plairait.


    • c'est vrai et faux ce que tu dis car les pubs afficher son que des articles que tu as déjà vu voir acheter donc c'est redondant et relou de toujours voir les mêmes pubs partout ou que tu aille
      et sinon je suis assez d'accord avec toi sur le fait que les pubs qui sont intégrées dans les sites dans des coins ne sont pas vraiment dérangeantes au visuel .
      mais par contre les pop up et toutes les pubs de merdes qui t'ouvre soit des nouvelles page internet ou qui dissimule le contenu que tu souhaites voir et pour voir il faut fermé les pubs, ça c'est pubs la sont de la pure merde et pas du tout ciblé et comme c'est quasiment comme ça partout ben voilà quoi ça fait trop chié donc pour moi bloqueurs de pub obligé ! et surtout essaye un bloqueurs de pubs tu vas voir comment l'ouverture de tes pages internet s'ouvrent 10 fois plus rapidement car ils n'as pas à charger tout les pubs du site ! donc en plus de ne plus avoir toutes c'est pubs de merdes qui violent notre intimité et nous propose que des articles déjà consulter ou des pubs de merdes qui s'ouvrent , ben tu gagne de la rapidité en navigation internet


      • Oui, trop de publicité, tue la publicité. Si bien que nous finissons par ne plus y faire attention.
        Mais le risque de cliquer sur une de ses publicité sans le vouloir est réelle, et j'en est fait l’expérience il y a 2 ans. Après avoir cliquer sur un nettoyeur pour ordi, une multitude d'applications en tous genre se sont installés, et la seule solution que j'ai trouvé c'est la réinitialisation totale de l'ordi.
        Alors oui, un bloqueur est nécessaire pour la sécurité, et la rapidité.

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations

J'ai compris