Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

Le streaming audio gagne la bataille face au piratage

Le streaming audio gagne la bataille face au piratage

Le téléchargement illégal de musique semble être sur le point de disparaître. Est-ce que cela s'explique grâce aux nouveaux services de streaming ? En Italie, la tendance est nette.

Aujourd'hui, bon nombre de personnes écoutent dans leur voiture le même CD qu'elles écoutaient 20 ans plus tôt, mais d'autres ont opté pour des services de streaming légal comme Spotify. Le piratage connaît des jours sombres grâce à la concurrence de ces services super bon marché, voire même gratuits parfois.

Selon une enquête réalisée pour le compte de l'IFPI et du FIMI, en un an seulement, le piratage de fichiers audio a diminué de 35% (chiffres par rapport à mars 2018). Si l'on considère les données des deux dernières années, la diminution est de 50%. Cela signifie qu'aujourd'hui, il y a moitié moins de pirates de la musique par rapport à l'année 2017. Impressionnant !

"Cela ne signifie pas que le phénomène a été vaincu, car le piratage a souvent identifié des formes innovantes ayant de nouveaux impacts sur le secteur, mais confirme qu'il y a eu une réponse ciblée qui a produit des résultats" - Luca Vespignani, Secrétaire général de la FPM (Fédération contre le piratage musical)

Par rapport à 35% en 2018, le pourcentage de piratage sur l'ensemble du marché italien descend à 20%. Une valeur élevée, cependant, qui indique que l'ennemi n'a pas été définitivement vaincu, mais il y a de quoi se réjouir. Selon la source, les téléchargements à partir de YouTube et d'autres sites similaires ont diminué de 41 % en un an seulement (peut-être grâce à l'arrivée de YouTube Music ?) et les téléchargements via torrent ont baissé de 52,6 %.

"La clé de ce déclin est un mélange de contrastes efficaces : de bonnes lois, construites au fil du temps, et des modèles économiques attractifs ", a déclaré Enzo Mazza, CEO de FIMI.

spotify vs youtube music
YouTube Music et Spotify ne sont que deux des nombreux services de streaming de musique / © AndroidPIT

Les plates-formes de streaming légales telles qu'Apple Music ou Deezer connaissent un grand succès. A des coûts objectivement très bas (inférieurs au coût d'un seul CD physique par mois), ces plates-formes permettent notamment aux jeunes d'avoir accès à une infinité de contenus musicaux de manière légale et de soutenir les artistes eux-mêmes.

Les modèles commerciaux basés sur la publicité tels que YouTube Music et Spotify ont certainement contribué à réduire le piratage, même si les "plus intelligents" ont trouvé des moyens ingénieux pour contourner même les limites des services gratuits.

Achetez-vous de la musique sur des services comme iTunes, des disques physiques ou écoutez-vous la musique en streaming ?

Source : Tom's Hardware

Articles recommandés

7 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Sans doute qu'on a fini de télécharger l'essentiel de ce qu'on a l'habitude d'écouter, ou que la mode du partage est passé.
    En pluys de ça, il est bien plus facile d'aller chercher sur spotify ou youtube à la demande plutôt que de fouiller dans son audiothèque mal rangée.
    Et puis avec les enceintes connectées, c'est encore plus cool que d'avoir à allumer son lecteur mp3, le brancher sur les enceintes, etc ...


  • C'est surtout du au manque de culture musicale des nouvelles générations, élevées à coups de radios FM , gavées de (mauvais) rap, de chansons françaises indigentes (et je pèse mes mots) et de playlists aussi abrutissantes que lamentables, qui n'ont rien à envier aux "compils" des années 90. Bientôt on arrivera au même phénomène que "prophétisé" dans Demolition Man, avec des musiques et des jingles de pubs en guise de tracks.


  • Je suis un vieux con (49 ans) et j'écoute encore et toujours les mêmes morceaux (nombreux tout de même) qui datent de 20 à 40 ans environ (époque disco de ma jeunesse '70 et années 80/90). Je les ai téléchargés sur la mule il y a un bon moment, la qualité est nickel chrome, je les ai mis sur une minuscule clé USB dans ma voiture et dans mes appareils mobiles. Je me refuse à écouter quoi que ce soit en streaming sur mon mobile, sauf rare exception, car je ne veux pas ajouter des ondes aux ondes. Je préfère éviter de prendre des risques inutiles pour ma santé, le jeu n'en vaut vraiment pas la chandelle. Je ne ressens par ailleurs aucune envie d'écouter la musique actuelle que je trouve inintéressante au possible et n'ai pratiquement jamais acheté un disque de ma vie. Idem pour le cinéma, étant donné que les gens se comportent comme ils se comportent dans les salles de cinéma et que je ne supporte pas les bruits parasites qui m'empêchent de profiter pleinement du film, je les télécharge et les regarde sur mon grand écran avec un bon casque, je vis ça bien mieux qu'au cinéma. Bref, je suis un bon client pour les artistes. 😁 Heureusement, ils vivent très bien sans moi et même largement mieux, ça ne me fait donc nullement culpabiliser. Et si demain il devait ne plus y avoir d'artistes faute d'acheteurs, ça ne me dérangerait nullement, puisque j'écoute des musiques anciennes de chanteurs retraités ou...morts. 😁 Pour le cinéma, c'est un peu différent, je paye un abonnement 4K sur Netflix, je participe donc au système.


    • Sur le fond, je suis à peu près d'accord avec toi, sauf que la dynamique que j'ai suivie est plutôt l'inverse de la tienne.
      Pour la musique, je faisais comme toi: Napster, puis la mule....Mais depuis trois ans, j'ai pris un abo Spotify Premium à 100€ l'année qui permet d'accéder à peu près à tout, et qui pour moi a tué tout intérêt de télécharger de la zik.
      Par contre, pour le cinoche, je suis resté sur du bon vieux download et il n'est pas question pour moi de filer de la thune à Netflix. Une seedbox, la fibre optique, un Plex et un vidéoprojecteur Full HD et j'ai le ciné à la maison.
      L'important c'est de ne pas se faire plumer par les gros et de soutenir les petits.


  • Mod depuis 4 mois Lien du commentaire

    Les Pirates hack les applications de streaming !


  • Je trouve le titre un peu présomptueux...

    Gagner une bataille, ce n'est pas gagner la guerre et vouloir le croire ne résout pas vraiment le problème.

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition