Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

La Russie veut couper Internet le temps d'une journée

La Russie veut couper Internet le temps d'une journée

La Russie prévoit une réduction générale de l'accès à Internet avant le 1er avril. L'objectif de ce black-out semble être un simulacre de ce qui pourrait finir par devenir un intranet à part entière. Sommes-nous confrontés à l'avènement d'un réseau fragmenté ?

Connaissez-vous le le Runet ? Il s'agit de la communauté russophone sur Internet et les sites web. Certains se limitent à utiliser ce nom pour l'ensemble des contenus en langue russe au sein du réseau accessible au grand public, mais le terme peut également être utilisé pour désigner une sorte d'intranet, un réseau spécifique uniquement disponible sur un territoire défini. Bien sûr, il existe des exemples très clairs de ce type de réseau, plus particulièrement en Chine et en Corée du Nord.

Shutterstock VPN Image2
De plus en plus international, ou de plus en plus national ? Parfois, ce n'est pas si clair... © Shutterstock

Et que dit le gouvernement russe au sujet de cette déconnexion du web mondial le temps d’un test prévu pour le 1er avril 2019 ? Comme c'est souvent le cas, les raisons de cette décision seraient d'améliorer la sécurité de sa population, car en réponse aux attaques informatiques de la Russie, les Etats-Unis pourraient réagir d'une manière similaire. Bien entendu, il convient également de noter que de nombreux gouvernements perçoivent Internet comme une menace pour leur propre stabilité.

La fermeture de l'accès au réseau sera dirigée par un groupe de travail appelé "Groupe de travail sur la sécurité de l'information". Ce groupe a exprimé des doutes quant à la gestion du trafic de données en cas de fragmentation. La comparaison avec la Chine semble inévitable, mais il existe des différences structurelles, notamment en ce qui concerne la quantité de services en ligne disponibles dans l'État socialiste. Bien sûr, la Russie a aussi plusieurs services qui lui sont propres, mais leur développement peut ne pas se situer au niveau des variantes chinoises.

La fragmentation du réseau a fait l'objet de nombreux débats. Par exemple, le Forum économique mondial a mis une publication à disposition pour téléchargement. Les responsables de cette analyse soulignent que des processus de ce type modifient radicalement la nature du réseau tel que nous le connaissons.

Récemment, un ancien dirigeant de Google a déclaré, au cours d'une entrevue, que dans dix ans, Internet pourrait être divisé en deux parties : l'une sous un domaine américain clair et l'autre appartenant à la partie chinoise du spectre. L'expérience russe pourrait ajouter de nouvelles nuances à ce spectre et conduire à la fragmentation du réseau.

Reste à savoir si l'expérience russe se limite à une simple expérience ou s'il s'agit de plans plus pragmatiques avec une date de mise en œuvre.

Que pensez-vous de cette initiative ?

Source : La Vanguardia

Articles recommandés

4 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Chaque pays a le droit de se protéger comme il l'entend, mais beaucoup de gens l'ont un peu oublié à force de conditionnement mental inverse et de propagande anti-frontières etc... Les Russes n'étant pas suicidaires, leur système leur permettra de couper court à une attaque éventuelle, mais ils ne l'ont sûrement pas pensé pour se recroqueviller sur eux-mêmes, il n'auraient rien à y gagner.


    • Poutine essaie peut-être de s'inspirer de certaines monarchies du Moyen-Orient ou d'Afrique qui n'ont pas de scrupules à suspendre temporairement internet au moment des élections.

      Quand on entend parler des "exploits" de Facebook pour pervertir les opinions des citoyens, une logique de protection peut facilement se justifier du coup...

      A moins que ce soit un poisson d'avril particulièrement précoce 🐟 la saison a encore pris de l'avance cette année, faut se méfier malgré tout 😉


  • Luna depuis 8 mois Lien du commentaire

    Qu'elle n'est pas pire que celle des droits d'auteur européens qui vont nous tomber dessus à partir du mois d'avril et pas seulement le premier, payer pour insérer chaque lien pour chaque utilisateur , ça ne va pas le faire, il faut le réaliser.


  • Pour faire court, tout à l'image des gouvernements autoritaires de plus en plus nombreux qui se développent dans le monde.

    Un effet de la globalisation pour le moins inattendu...

    La puissance de la Technique (au sens de Jacques Ellul) se révèle par la peur qu'elle engendre jusque chez les gouvernants.

    La naïveté des apologistes de l'hyper-modernité heureuse puissamment mise en évidence.

    Décidément, l'avenir paraît de moins en moins radieux...

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition