Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur.

6 min de lecture 34 partages 21 Commentaires

La Chine va-t-elle gouverner Android ?

L'internationalisation des échanges a fortement modifié le comportement des entreprises sur leurs marchés, les obligeant à s'adapter à l'offre et à la demande à grande échelle. Même s'il est open source, Android est un produit comme les autres et n'échappe pas à cette nouvelle règle. Il est légitime de se demander si Android subit les conséquences de l'internationalisation et, de manière plus particulière, de la Chine puisqu'il s'agit de l'un des plus gros acteurs du monde de la smartphonie.

Tout au long de son histoire , la Chine a toujours su attirer l'attention grâce à sa culture, ses religions, ses philosophes et à bien d'autres particularités. Dans notre univers technophile, la Chine est devenu célèbre en Occident grâce aux multiples services de production (que ceux qui n'ont jamais vu écrit "made in China" me jettent la première pierre), mais l'Empire du Milieu a également une autre face qui, elle, se retrouve dans plusieurs de nos sociétés occidentales : de grandes industries et entreprises aux chiffres d'affaires mirobolant.

Un quasi monopole des fabricants chinois

Le monde des smartphones étant en grande partie chinois, il n'est pas surprenant de retrouver ces géants parmi les constructeurs de nos appareils : Lenovo, Huawei, Xiaomi, ZTE... Ils sont légion, et s'ils semblent passer au second plan à première vue face à Samsung (coréen), Apple (américain), HTC (taiwanais) et bien d'autres encore, il ne faut pas oublier les très nombreux fabricants chinois tapis dans l'ombre de la grande Chine. Certes, de manière générale la réputation des appareils chinois (smartphones y compris) laisse à désirer, mais les choses évoluent en même temps que les attentes des utilisateurs.

Les plus gros d'entre eux ont des ambitions internationales. L'ouverture vers le monde comprend non seulement des risques (législatifs, financiers etc) mais demande aussi de retravailler le produit afin de l'adapter aux autres marchés. Il faut donc trouver un compromis : plaire à l'immense marché chinois et/ou plaire au marché européen et/ou plaire aux autres marchés. 

Opinion by Benoit Pepicq
Xiaomi et Meizu font de bons smartphones mais l'interface logicielle pourrait bloquer les ventes en Occident
Qu'en pensez-vous ?
50
50
143 votants

Dans la pratique, la présence de la Chine sur le marché des constructeurs est manifeste puisque le pays lui-même représente un bon pourcentage des utilisateurs. Petite parenthèse, les marchés mûrs (européens, américains et chinois) commencent à saturer, IDC a d'ailleurs prévu un taux de croissance sur l'année de 1,6% (seul Android étant dans le positif). C'est assez faible.

La Chine ne profite donc pas seulement de la réussite de leurs entreprises mais, en théorie, aussi des utilisateurs potentiels des applications que de nombreux fabricants préinstallent sur leurs appareils.

Les profits grâce aux applications

Le nombre d'utilisateurs de smartphones en Chine est considérable. Avec un grand marché viennent de grandes entreprises, c'est dans l'ordre des choses. D'après les statistiques d'App Annie, la Chine était l'année dernière en tête du classement des pays téléchargeant le plus d'applications sur iOS, ainsi que du pays générant le plus gros chiffre d'affaires sur iOS. Somme toute, c'est assez logique puisque les utilisateurs d'iOS sont généralement plus enclins à dépenser que sur Android, donc la corrélation entre le pays qui télécharge le plus d'applications est celui qui obtient le plus gros chiffre d'affaires grâce aux applications est évidente.

classement pays app annie
Voici le classement selon App Annie. © App Annie

Si elle est grande gagnante avec iOS, la Chine n'est pourtant pas sur le podium de ces mêmes classements avec les applications Android. Elle n'est pas même dans le Top 10, la première place dans les téléchargements étant assurée par l'Inde (marché émergent), celle du meilleur chiffre d'affaires étant occupée par le Japon. La 2e place de ces 4 classements est occupée à chaque fois par les Etats-Unis. Android ne serait-il donc pas un marché lucratif pour l'Empire du Milieu ? Ou tout simplement pas encore ?

pays app annie
A droite, les applications. A gauche, les jeux. © App Annie

Certaines entreprises chinoises font des profits gigantesques. A première vue, nous pourrions penser que cela est dû uniquement à son immense marché mais cela va plus loin. Prenons par exemple Tencent qui, selon App Annie, est l'entreprise ayant réalisé le plus gros chiffre d'affaires en 2016 (le classement semble être réalisé sur les revenus, les applications publicitaires sont donc exclues). Ce succès est-il en lien avec la messagerie instantanée QQ, célèbre en Chine mais peu populaire chez nous ? Peut-être en Chine, mais en Occident la réponse est plus évidente encore : Tencent est l'entreprise derrière le célèbre jeu Clash of Clans où les paiements in-app y sont très importants. Les amateurs de MOBAs la connaissent peut-être également puisque c'est également l'entreprise derrière League of Legends.

Echelle internationale et globalisation

Via les entreprises chinoises, la Chine apporte sa pierre à l'édifice de l'écosystème d'Android. Va-t-elle gouverner Android, puisque c'est la question qui nous intéresse ? Elle tire certaines ficelles et ses entreprises ont une grosse part du gâteau, mais derrière Android il y a avant tout Google et son AOSP (certes, c'est un projet Open Source mais avec Google comme chef de projet).

Nous pourrions peut-être voir du changement. L'élection du nouveau président américain et les promesses qu'il a faites pourraient bien changer la donne : il tient à voir des produits américains, fabriqués aux Etats-Unis. En bref, finies les délocalisations pour amortir les coûts, les iPhone et tout autre appareil américain pourraient être fabriqués sur le territoire. Ce ne serait certainement pas du goût de Foxconn, entreprise chinoise qui fabrique les appareils d'Apple, ni du gouvernement chinois qui motive ses entreprises à s'investir à l'échelle internationale. Le président chinois, grand défenseur de l'économie internationale, ne cesse de défendre les valeurs de la globalisation et pourrait s'opposer ainsi à la politique que le nouveau président des Etats-Unis semble vouloir suivre. Les relations diplomatiques entre les deux pays n'étant déjà pas optimales, cela n'améliore pas les choses.

AndroidPIT apple for people 4291
Apple se séparera-t-il de Foxconn ? © AndroidPIT

Partons dans un scénario purement hypothétique (je pars loin, je vous préviens !) : cette situation se produit, Foxconn ne fabrique plus d'appareils pour les USA et le gouvernement chinois décide d'organiser en représailles une sorte de boycott des produits américains. Espérons que tout conflit économique (ou pire) sera évité.

Ce ne serait pas dans l'intérêt de la Chine de s'éloigner de l'univers d'Android, c'est un univers bien trop important pour leur économie mais aussi sur leur société, et les choses peuvent encore s'améliorer pour elles. Si elle ne contrôle pas Android directement, elle influence bon nombre de choses dans l'univers des toutes nouvelles technologies. Espérons que l'avenir sera plus clair qu'il ne semble l'être.

Comment imaginez-vous le futur d'Android dans ce contexte géopolitique ?

34 partages

21 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :

  • L'iphone me fait ses yeux de Chimène.
    Si la Chine prend le contrôle, je me barre chez Apple.


  • la Chine fait du protectionnisme depuis le début et reproche aux Américains de vouloir faire la même chose car ce n'est pas dans leur intérêt.
    En mm temps le monde s'est délocalisé en Chine pour profiter de la main d'oeuvre à moindre coût.

    Android n'est pas prêt de Uitter la Chine.


  • Google depuis 9 mois Lien du commentaire

    La Chine domine déjà le monde !


  • La stratégie chinoise, pour envisager la chose au niveau d'un pays et bien que le nationalisme soit très fort là-bas aussi, n'est pas de se faire remarquer ou d'annoncer la couleur.
    Pour faire une comparaison animalière, on pourrait la comparer à un boa constrictor : tout doucement étouffer sa proie sans jamais relâcher son effort.
    Malgré quelques différences de culture ou de civilisation fort évidentes, cette stratégie semble jusqu'à maintenant porter ses fruits et seul un coup de théâtre comme l'Histoire a pu par le passé en apporter pourrait entraver une progression qui semble presque inéluctable.
    Je ne dis pas que je trouve cela souhaitable ou acceptable mais seulement qu'aucune volonté politique organisée ne semble en mesure de contrecarrer cette prise de contrôle supposée. Le libéralisme économique et son laisser-faire le permet et la Chine apprend vite les ficelles, le commerce a toujours fait partie de ses qualités reconnues et même si les méthodes employées en rebutent plus d'un en Occident.
    je crois plus à un pouvoir d'influence par rapport au marché qu'une démarche délibérée pour s'emparer de l'entité représenté par Android mais ce n'est qu'un avis.


    • Rideau depuis 9 mois Lien du commentaire

      Écris une thèse.


      • Je n'en ai ni les compétences, ni l'envie. C'est juste le fruit de ma curiosité et de ce que je peux entendre sur France-Culture ou ailleurs et que je prends plaisir à partager avec tout ceux que cela peut intéresser.
        Tu as sûrement des compétences entre autres... en téléphonie mobile que je n'ai pas et que tu développes ici ou ailleurs. Chacun a ses domaines de prédilection.


  • Luna depuis 9 mois Lien du commentaire

    Ce que je suis déjà sûr c'est qui malheureusement en sera spectateurs vu le nombre d'état européen absent du tableau.

Montrer tous les commentaires

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations