Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. OK
7 min de lecture 13 partages Pas de commentaire

Interview de Nvidia : « Nos ambitions vont au-delà de la mobilité »

Curieux d'en savoir plus sur la firme de Santa Clara et sur ses projets dans le monde Android, nous avons contacté Nvidia pour obtenir une interview. À cette occasion, Stéphane Quentin, le représentant France/Belgique de Nvidia nous a fait l'honneur de partager quelques mots sur le présent et l'avenir de la marque autour de la mobilité et au-delà.

Interview de Nvidia (avec Stéphane Quentin)

Bonjour à vous, pouvez-vous vous présenter à la communauté d'AndroidPIT.fr ?

Je m'appelle Stéphane Quentin, j'occupe le poste de Responsable de la relation presse chez Nvidia France/Belgique. Avant d'arriver dans la société, j'ai fait mes débuts en tant que journaliste média, et plus particulièrement dans le milieu des jeux vidéo. Dans la volonté de vouloir toujours aller plus loin, j'ai alors pris la décision de rejoindre Nvidia en 2004. Le temps passe si vite... Cela fait déjà 11 années, mais j'ai encore l'impression que c'était hier !

En quelques mots, quel est l'historique de la marque «caméléon» ?

«Caméléon», il n'y a bien qu'en France que nous utilisions encore ce terme pour qualifier Nvidia, qui avait aussi marqué les esprits des joueurs lors de l'introduction de la solution graphique Nvidia GeForce 3. Solution qui faisait suite aux précédents Nvidia NV1 et NV2, dont la deuxième itération fut solder par un échec. C'était aussi l'époque où il y existait une bonne quinzaine de fabricants dans le domaine, mais la GeForce 3 avait réussi à tirer son épingle du jeu.

interview nvidia avec stephane quentin nos ambitions vont au dela de la mobilite geforce 3 image 0
Voici la fameuse Nvidia GeForce 3 sortie en 2003. © IXBT Labs

Ensuite, nous avons continué de peaufiner nos cartes graphiques et ce, jusqu'à débarquer sur mobile en 2003 pour la toute première fois. Vendu à plus de 150 millions d'unités, ce chipset graphique était qualifié de «révolutionnaire» par Motorola (et le milieu de la mobilité en général), offrant une solution fiable et performante à la fois. De fil en aiguille et à force de faire, nous sommes alors revenus chez Motorola en 2009 avec le Tegra 2 dans la tablette XOOM.

La deuxième itération du Tegra faisait suite à la première installée dans le fameux PMP «Zune HD». Rapidement, d'autres constructeurs ont ensuite sorti leurs propres terminaux mobiles sous Tegra 2, en allant jusqu'à l'ordinateur portable pour certains. Ensuite, nous avons pris la décision de mettre les bouchées doubles en créant la troisième génération du Tegra 3 (vu dans le HTC One X, à titre d'exemple), puis les Tegra 4/4i qui furent un beau succès.

interview nvidia avec stephane quentin nos ambitions vont au dela de la mobilite motorola xoom tegra 2 image 0
Motorola XOOM, la première tablette installée sous Nvidia Tegra 2 et Android 3.0 Honeycomb. © Motorola

Nous sommes avides de connaissances et continuons de peaufiner notre savoir-faire dans les tous les domaines. Même si cela parait encore très complexe, notre but est d'atteindre la perfection. Déjà bien implanté dans le monde des ordinateurs et de la mobilité, il faut savoir que nous sommes également présents dans bien d'autres domaines qui s'invitent dans vos cuisines (avec des fours capables d'analyser et de détailler la composition d'un plat par exemple), les voitures informatisées, mais aussi dans le développement et la recherche scientifique.

À ce jour, Nvidia est une société qui compte prêt de 9300 employés (éparpillées dans le monde).

Déjà présent dans les tablettes et les ordinateurs, nous vous avons vu à plusieurs reprises dans le secteur des smartphones, avec le Tegra 3, le Tegra 4 et le Tegra 4i, notamment. Avez-vous des ambitions pour accentuer votre présence sur ce même marché à l'avenir ?

Pour vous répondre en une phrase, Nvidia ira là où il est capable d'apporter une valeur ajoutée. Bien que nous sommes absents du milieu des smartphones en 2015, cela ne veut pas dire que nous ne le sommes pas ailleurs. Lorsque nous avons décidé de mettre à disposition les Tegra 3, Tegra 4 et Tegra 4i, nous souhaitions répondre à la demande grandissante du marché en apportant une alternative qui se démarque de ce qui était déjà proposé.

interview nvidia avec stephane quentin nos ambitions vont au dela de la mobilite wiko wax tegra 4i image 0
Le Wiko Wax fait partie des smartphones Android qui embarquent le SoC Nvidia Tegra 4i.  © Wiko

C'est d'ailleurs la raison qui explique pourquoi nous avons créé la gamme Nvidia Shield. Par celle-ci, nous souhaitions montrer ce que nous étions capables d'offrir aux plateformes mobiles et aux joueurs du monde entier. À ce jour, les itérations de la gamme Shield qui marchent les mieux sont deux de nos tablettes capables de streamer vos jeux PC directement sur votre tablette et n'importe où dans le monde en optimisant l'usage pour le tout tactile.

De quels produits parlez-vous ?

Nous parlons de la tablette Nvidia Tegra Note 7 installée sous Tegra 4 et de la tablette Nvidia Shield Tablet installée sous Tegra K1. Alors si vous comptiez jouer à The Witcher 2 ou Batman Arkham City depuis votre tablette Shield, sachez que tout cela est déjà possible. Plus de 50 gros jeux PC sont compatibles, la liste complète est proposée sur notre site officiel

Ce sont également deux excellentes tablettes pour jouer à beaucoup de jeux mobiles avec un certain niveau d'optimisation, incluant de gros titres comme Hearthstone, Asphalt, et beaucoup d'autres.

interview nvidia avec stephane quentin nos ambitions vont au dela de la mobilite shield tablet image 0
Voici la Shield Tablet installée sous Android 5.1 Lollipop et le SoC Nvidia Tegra K1. © Nvidia

Que comptez-vous faire maintenant ?

Nos ambitions vont au-delà de la mobilité portée. Actuellement, nous travaillons avec de grandes entreprises dans le milieu de la robotique, incluant celui des drones et des voitures (avec ou sans conducteur), parmi d'autres projets très excitants et aussi secrets. À ce niveau, comme dans tous les autres, nous nous devons d'offrir la meilleure puissance de calcul qui soit.

Mais Nvidia ne s'arrêtera pas là. Sachez que nous allons continuer d'élaborer et proposer notre propriété intellectuelle aux fabricants, mais il faut savoir nous créons des solutions à forte valeur ajoutée qui ne sont pas appropriées à tous.

En 2013 lors de l'IFA, Luciano Alibrandi de Nvidia avait exprimé la volonté de la marque de proposer ces puces graphiques aux fondeurs (comme Qualcomm, MediaTek et d'autres), à la manière des cartes, chipsets et autres solutions graphiques sur ordinateurs. Est-ce toujours dans vos projets ?

Effectivement, il n'est pas impossible et même tout à fait envisageable qu'un ou plusieurs constructeurs viennent à adopter nos solutions graphiques à l'avenir. Le marché de la mobilité étant actuellement saturé ou presque, les acteurs n'ont pour l'instant pas le besoin de regarder ailleurs puisqu'ils ont déjà ce qu'il faut sous la main.

Pouvons-nous compter sur la sortie de la Nvidia Shield Android TV en Europe ?

Tout à fait, elle est attendue entre le troisième et le quatrième trimestre en France, notamment. Les prix n'ont pas été annoncés, mais elle est déjà disponible aux États-Unis pour 199 dollars en 16 Go et 299 dollars en 500 Go.

interview nvidia avec stephane quentin nos ambitions vont au dela de la mobilite shield android tv image 0
La Nvidia Shield Android TV est une console de jeux hybride dotée de dernier cri du Tegra K1. © Nvidia

Désormais à jour sous Android 5.1, les consoles hybrides «Shield» se sont forgées une certaine réputation auprès des joueurs de tous horizons. Comptez-vous continuer d'élaborer et proposer des produits autour de cette gamme ? Partant de mon opinion, je pense qu'il serait intéressant de voir une nouvelle itération plus performante de la Shield Tablet ou encore un nouveau concept.

Je répondrais par un : Oui, la gamme Shield va continuer d'évoluer et vous risquez d'être étonné de la suite. À ce jour, gardez à l'esprit que nous vous réservons beaucoup de surprises pour la fin 2015 et le début de 2016. À ce propos, nous pouvons espérer un rafraîchissement de la première Shield Tablet. Nous souhaitons également étendre notre présence sur le marché, de sorte à que nos produits soient accessibles au plus grand nombre.

Avez-vous un dernier mot à ajouter pour les lecteurs d'AndroidPIT ?

Pour le mot de la fin, je tiens à rappeler que les solutions Nvidia Tegra ne se limitent pas qu'aux appareils proposés au grand public. Ils sont aussi employés dans des domaines technologiques bien précis, comme la recherche, la domotique et la robotique. Il y a également d'autres secteurs, mais cela demeure de l'ordre de l'expérimentation.

Là encore, attendez-vous à quelques surprises d'ici à la fin de l'année !

13 partages

Pas de commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations

J'ai compris