Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.
On a interviewé un pilote de Formule E, le nouveau sport automobile à la mode
Mobilité Interview 5 min de lecture 2 Commentaires

On a interviewé un pilote de Formule E, le nouveau sport automobile à la mode

Comme vous l'avez peut-être remarqué, AndroidPIT s'intéresse de plus en plus au thème de la mobilité urbaine. Avec l'arrivée du championnat de Formule E à Berlin cette semaine, nous avons profité de l'occasion pour nous rendre sur place et y jeter un coup d'œil. Nous avons rencontré le pilote de BMW i Andretti Motorsport, Alexander Sims, pour en savoir plus.

Avant tout, un rappel ne fait jamais de mal. Pour ceux qui l'ignorent, la Formule E est le championat de course automobile utilisant uniquemeng des monoplaces électriques. Lancé en 2014, il gagne en popularité et en notoriété. Certains pilotes de F1 célèbres du passé, comme Felipe Massa et Jean-Eric Vergne, courent cette saison et les constructeurs, en particulier, utilisent la Formule E comme plateforme pour présenter leurs derniers développements en matière de véhicules électriques et de technologies pour la mobilité électrique. 

Nous avons rencontré Alexander Sims au garage de l'équipe BMW i Andretti Motorsport pour parler de ce sport et de ce qu'il signifie pour l'industrie de la mobilité. Sims n'est pas un pilote de course typique. Il a piloté en Formule Renault, en Formule 3 et dans diverses catégories GT, mais il présente un profil atypique loin de certains de ses rivaux. C'est un peu l'opposé de James Hunt.

Une autre manière de rouler

Pour Sims, la Formule E est un défi particulièrement difficile, car les organisateurs se sont donné beaucoup de mal pour rendre la course différente du sport automobile traditionnel. "Chaque aspect de la conduite est différent" explique Sims. "Pour la course elle-même, nous n'effectuons pas de tour d'échauffement pour chauffer les pneus afin d'économiser de l'énergie. Nous sommes limités en énergie, ce qui est génial en soi, parce que cela fait une vraie différence entre les voitures et que nous devons alors opter pour la meilleure stratégie pour utiliser notre énergie et ainsi créer des opportunités de dépassement".

Toutes les équipes utilisent le même châssis en Formule E et les mêmes batteries. C'est seulement la transmission électrique qui différencie les voitures, et c'est là qu'un avantage concurrentiel peut être obtenu grâce à l'ingénierie et aux investissements. Ce qui est intéressant à propos de ce que BMW fait, c'est que la transmission i de la voiture de course de Sims est la même que celle que vous auriez dans votre BMW i3, bien que réglée différemment, bien sûr, le développement de l'un se glisse dans l'autre. J'ai eu l'impression qu'Alexander s'intéressait vraiment à l'aspect technique de ce sport et je lui ai demandé dans quelle mesure il travaillait en étroite collaboration avec les ingénieurs de BMW pour améliorer la technologie.

"Tout notre développement est spécifiquement lié au moteur de la Formule E. Il n'y a rien que je puisse dire qui puisse passer immédiatement aux voitures de série. Mais si j'ai bien compris, les ingénieurs apprennent un cycle de développement très rapide dans de multiples environnements, et certaines de ces choses peuvent être transférées du point de vue de l'ingénierie."

androidpit formula e car
Le  principe du moteur BMW i de cette voiture de course est le même que celui d'une BMW i3. © AndroidPIT

Passionné par les véhicules électriques

Sims conduit depuis un certain temps une voiture entièrement électrique hors piste et a été l'un des premiers à adopter cette technologie. Il est également président dans l'association caritative Zero Carbon World, qui fait don de bornes de recharge et mène des campagnes en faveur d'une infrastructure de recharge plus large pour les véhicules électriques. Mais que pense-t-il de l'état actuel des infrastructures de recharge en Europe ?

"Le parc a beaucoup évolué au cours des huit dernières années, si bien que je me suis intéressé aux VE et que j'en conduis presque tous les jours. Évidemment, vous voulez toujours plus de stations de recharge, plus d'options à différents endroits, mais cela va vraiment dans la bonne direction. Heureusement, la voiture électrique est devenue plus commerciale, de plus grandes entreprises sont présentes et le marché évolue rapidement. Je pense que les réseaux interconnectés à travers l'Europe qui sont en train d'être installés par le réseau IONITY commencent vraiment à rendre possible les déplacements sur de longues distances."

Mais, le sport automobile électrique tel que la Formule E peut-il convaincre les conducteurs de passer à un véhicule zéro carbone ? Voici ce que pense Sims : "Sa plus grande force, c'est de sensibiliser les gens. Au début, certainement, quand on ne voyait que quelques i3 et Nissan Leafs sur la route, beaucoup de gens ne savaient même pas que les voitures électriques existaient. Alors que maintenant je pense que la plupart des gens savent qu'on peut se procurer des voitures électriques. La Formule E aide vraiment avec l'image à créer un sport cool et sexy où les voitures sont belles. C'est la promotion des véhicules électriques en général, et d'une manière positive."

Que pensez-vous de la Formule E ? Ce sport est-il bon pour la promotion des véhicules entièrement électriques ?

2 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition