Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

Huawei punit ses employés qui ont utilisé un iPhone

Huawei punit ses employés qui ont utilisé un iPhone

Huawei veut gagner sa première place et il n'hésite pas à réprimander ses propres employés s'il estime qu'ils lui mettent des bâtons dans les roues : l'entreprise chinoise punit ses propres employés s'ils utilisent un iPhone au lieu d'un smartphone Huawei.

Revenons sur les faits : Huawei avait publié un tweet au Nouvel An depuis son compte Twitter officiel - mais avec un iPhone. C'est affiché sur Twitter, il n'y a aucun doute. Le tweet a été rapidement effacé, mais comme toujours : Internet n'oublie pas. Cela a maintenant des conséquences pour les deux employés impliqués car Huawei n'est pas content. Pourquoi ? Selon une note interne à la disposition de Reuters, cette affaire a porté atteinte à la réputation de l'entreprise.

L'erreur s'est produite parce que l'accès VPN sur l'ordinateur d'où le tweet devait être supprimé ne fonctionnait pas au moment voulu. Cependant, un VPN est nécessaire en raison de la censure en Chine pour pouvoir utiliser Twitter et de nombreux autres services Internet et sites de réseaux sociaux. Ainsi, l'employé a utilisé un iPhone avec une carte SIM étrangère via l'itinérance pour se connecter sur Twitter. Il en paie le prix aujourd'hui avec une rétrogradation à un poste inférieur, tout comme son superviseur.

Huawei punit aussi financièrement

Les conséquences vont cependant au-delà encore. Les salaires des deux employés ont été réduits de 5 000 yuans chacun, ce qui correspond à un peu moins de 640 euros. Dans le cas du directeur du marketing numérique de Huawei, le niveau de salaire a été gelé pendant un an, de sorte qu'il ne recevra pas d'augmentation salariale pendant cette période.

Huawei a maintenant rattrapé Apple dans le classement des plus grands fabricants de smartphones et est juste devant l'entreprise de Cupertino en deuxième position derrière Samsung. D'ici 2020 au plus tard, Huawei veut être le plus grand fabricant de smartphones au monde.

A vos yeux, Huawei a-t-il bien réagi ?

Source : Bloomberg, Reuters

Articles recommandés

Les commentaires préférés des lecteurs

  • Quentin BUREL depuis 7 mois

    S'agissant du compte twitter officiel de Huawei, je trouve la sanction justifiée. C'est une faute de communication de la part d'un chargé de communication. Une sanction sur un compte perso, c'est autre chose mais pas le cas ici. Le nationalisme chinois extrêmement dérangeant est pour moi HS ici.

49 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Tiens, c'est le même principe ici : on se fait lyncher dès qu'on dit du bien d'Apple ! Et encore plus fort, les lyncheurs s'auto-like entre eux (le truc qui ne sert à rien) !!!


    • Et tu oses te plaindre ? Tu n'as pas honte ? Apple est persona non grata ici, du moins chez les lecteurs, on n'aime pas Apple, ce n'est pas le style de la clientèle,on ne se gène pas pour le dire et l'affirmer bien haut, et ceux qui sont là pour le promouvoir ou le soutenir sont également malvenus. Rameuter tes potes n'y changer a rien. Et si ça ne te plait pas c'est pareil, tu n'as qu'à aller sur tes sites Pro Apple où tu sera en terrain conquis, et on en sera fort aise. A bon entendeur.


  • La moindre des choses pour un employé est de participer à la croissance de l'entreprise et non de renforcer la concurrence. Au delà de la bien pensance c'est ce qui est logique


    • Avec ce raisonnement, ça veut dire que pour les ouvriers de Renault ils doivent tous rouler avec une Renault, ce n'est pas le cas et c'est tant mieux. Pour moi ce n'est rien de plus qu'une atteinte à la liberté, mais droits de l'homme et liberté de penser ça n'est pas compatible avec la Chine.


      • C'est ce qui est logique dans un monde concurrentiel. Quelle image tu renvoies aux consommateurs en utilisant la concurrence à part qu'elle fait mieux ? Quand l'entreprise aura fait faillite, cette concurrence voudrait elle de toi ?


      • C'était le cas de Renault et de Citroën dans les années 60. Même les sous-traitants étaient mis à contribution (ce qui pouvait poser problème quand ils travaillaient pour plusieurs contructeurs). C'est passé de mode depuis, quoique ... la bien-pensante revient en force depuis quelques années au sein de ces entreprises.


      • Un employé Renault achète la voiture perso qu'il veut. Par contre, un commercial Renault qui arrive en Citroën pour me vendre une Renault, je tique...
        Le compte utilisé par l'employé en question est le compte officiel Huawei et donc, appartient à la société et non son compte perso...


  • Et un Xiaomi, on peut ? Oh sacrilège. C'est une honte, une entrave à la liberté d'expression, que dis-je... une atteinte aux droits de l'homme.


  • Luna depuis 7 mois Lien du commentaire

    🤔C'est comme si un joueur du PSG faisait une interview avec un maillot de l'OM...
    Faut croire que les joueurs de foot ont de plus de cervelles que les ingénieurs de Huawei 🤣


    • @Luna, dans le foot, c'est compréhensible, encore plus avec les droits d'image et quand on est en représentation. Ça doit valoir aussi pour un vendeur si ça fait parti de la stratégie de vente. Mais sinon, il convient juste de respecter des codes tacites.


      • Luna depuis 7 mois Lien du commentaire

        Et le droit à l'image de Huawei sur Twitter on en parle, il a l'air de quoi quand ses ingénieurs n'utilisent pas un Huawei...Un bouffon qui ne sait pas choisir ses employés !!


      • Je ne sais pas ce que Huawei fait signer à ses ingénieurs dans leur contrat.
        Mais dans le foot, les apparitions, l'exposition des logos sont précisément mesurés et monnayés.
        Je pense que chez Huawei, il faut éviter de montrer une image négative ou de donner un avantage à un concurrent.
        Mais Huawei n'a pas à imposer à ses collaborateurs leur manière d'utiliser les moyens de communication.
        Par contre, s'il faut verrouiller les communications internes, il vaut mieux éviter d'utiliser des outils ouverts ou non protégés. Là, je les comprends, l'employé peut se mettre à la faute et compromettre la confidentialité des échanges internes à Huawei.


      • Luna depuis 7 mois Lien du commentaire

        🤔Se faire payer plus cher pour ne pas se pavaner en iPhone au travail, c'est exactement ce que je j'appelle le code de l'honneur du marché du travail...Oups le syndicalisme !!


      • oui, faut voir quelles sont les clauses. Et tiens, faut savoir que Huawei est un partenaire majeur du PSG, et pourtant les joueurs sont quasi tous avec un iPhone et certains avec des Airpods aux oreilles à la place des gros casques.
        Mais que fait Huawei ? Je verrais bien une grosse pomme croquée sur le maillot du PSG à la place de "Fly Emirates", grosses ventes assurées !


      • Luna depuis 7 mois Lien du commentaire

        Sauf que Apple n'a pas payé pour y participer, tout est question de sponsor et de cadeaux dans le Foot et ailleurs.


      • Comme si tu ne savais pas que les joueurs du PSG, on leur offre leur iPhone, et leurs casque Beats ou Airpods (les pauvres, ils ne gagnent encore pas assez d'argent :), car on sait très bien la grosse communauté qui les suit sur les réseaux sociaux et le pouvoir marketing qu'ils ont, avec leurs cohortes de jeunes fans prêts à tout pour leur ressembler.
        Et Apple n'en a rien à foutre de Huawei et que le club soit sous contrat de sponsoring avec Huawei (d'ailleurs, c'est un contrat avec le club, pas les joueurs). Au contraire, il est très content de jouer un très mauvais coup à Huawei.
        C'est de (bonne) guerre économique, on se rend coup pour coup comme on peut et autant qu'on peut, tous les moyens sont bons.


      • Laisse tomber Emmanuel. Ce type transpire la stupidité par tous les pores de sa carcasse


  • Si j'étais patron de Huawei et que j'apprenais que certains de mes employés ont tweeté le jour du nouvel an au nom de Huawei en se servant d'un smartphone d'une marque concurrente, quelle qu'elle soit, je l'aurais moi aussi vraiment mauvaise. Je comprends la réaction de l'entreprise, car ce tweet peut nuire à celle-ci en décrédibilisant ses produits. D'autres entreprises ont licencié des employés pour moins que ça, y compris en France. Je pense à des caissières qui se sont fait licencier pour des broutilles de quelques dizaines de centimes, une honte absolue qui n'empêche pourtant visiblement personne de dormir. Alors une rétrogradation et un salaire amputé ne m'empêcheront pas de dormir et mettra du plomb dans la tête à ces employés idiots et négligeants.


    • Ils avaient juste besoin de dégraisser. Tous les moyens sont bons pour atteindre cet objectif.


      • Ils ne sont pas virés, il ne faut pas charrier non plus, ils sont juste rétrogradés. avec la baisse de salaire conséquente. ça leur apprendra. Ils ont de la chance, à leur poste (il y avait quand même le Directeur du marketing numérique de Huawei), c'est une faute grave qui n'aurait jamais dû arriver. D'autres entreprises du secteur (Apple, Samsung...) les auraient peut être virés, ça n'a rien à voir avec le nationalisme exacerbé, contrairement à ce que certains disent (et qui mélangent tout).


    • C'est justement à cause de petits patrons avec un brin d'autorité qui raisonnent comme ça qu'il y a des syndicats qui sont là pour les remettre en place, et heureusement.


  • C'est facile de critiquer quand nous avons qu'un son de cloche. A-t'on vu le contrat de travail ? C'était peut être marqué et oublié. De toute façon, ce n'est pas nos lois, nous en avons qui nous protègent et nous envoient au tribunal nous aussi, les connaissons nous ?


  • tout cela est logique...Huawei n'est rien d'autre qu'une entreprise nationaliste chinoise qui travaille pour les intérêts exclusifs de la Chine, pays Communiste libéral. ils ont tout compris au business eux!


    • Communiste et libéral, très bonne remarque. Pour autant est-ce que ce libéralisme ultra est-il plus supportable que le nôtre ?
      J'en doute fortement, le libéralisme sans contraintes qui sévit (de plus en plus) dans le monde entier s'accommode de tous les types de gouvernements mêmes les plus effroyables et sans vergogne.


  • Tout ça parce qu'ils ont utilisé un iPhone... et forcément il y en a qui ont un Samsung, un LG, un HTC, et eux on ne leur a (pour le moment) rien dit.
    Cette communication risque bien plus de ternir l'image de Huawei, constructeur chinois nationaliste, qu'autre chose. En gros ça fait le méchant Huawei contre le gentil Apple


    • Encore une simplification qui n'explique pas le fond du problème.

      Il ne s'agit pas de montrer ici qui est le bon et qui est le méchant mais de sanctionner l'utilisation des produits du concurrent désigné comme l'ennemi à abattre.

      Dès qu'il s'agit d'Apple, tu perds ton sang-froid... une fois de plus.


      • Sacré Quasar, il ne changera pas celui-là :)
        Il va falloir sévir, bonnet d'âne et au coin ! :)


      • Finalement Huawei n'est pas si fort et serain que ça.


      • Cela n'a rien à voir avec cela. On voir là les limites du BYOD (Bring Your Own Device), à ces postes, Huawei devrait leur fournir les flagships de la marque, ça éviterait de telles erreurs, et ça leur ferait même de la pub (ils utiliseraient aussi ces smartphones pour leur usage, et donc leur communication personnelle, en lieu et place de ces satanés iPhones :)


      • Aujourd'hui on ne peut plus humilier les mauvais élèves de la sorte !


      • Je ne perds pas plus mon sang-froid, surtout à commenter, que ceux qui réagissent au quart de tour pour dénigrer Apple ou encenser Android !


      • Quoi ? Apple un mauvais élève ? On nous aurait menti ? :)


      • quoi? je m'insurge.
        Si j'ai choisi un Samsung ou un Apple, peu importe, c'est parce que ça convient mieux à mon, usage. Alors je vais pas me laisser importuner par Huawei qui veut jouer au dictateur.
        Bon, entre nous, j'ai déjà eu du Apple, du Huawei ou du Samsung entre les mains. Je trouve que Huawei fait de bons produits.


    • “Le gentil Apple“ ?!
      Mais t'en as pas marre de dire n'importe quoi dès que AP (ou quiconque d'ailleurs) fait la moindre référence à Apple ?
      Reste avec Apple, marie-toi avec et cesse tes commentaires. Je pense que tu rendras service à beaucoup d'entre nous.


  • Ils mériteraient d'être flagéllés avec des orties, tiens :)
    Sérieusement, c'est une grosse faute, la même chose chez Google, Samsung, même Apple tiens, serait sanctionnée (mais peut être pas aussi durement, là ils vont un peu trop loin, peut être) ... surtout quand on connaît la guerre économique entre Apple et Huawei, et plus largement USA / Chine... ils auraient utilisé un Samsung que la sanction n'aurait peut être pas été aussi sévère...
    La moindre des choses, c'est d'être " corporate " et d'utiliser les produits de la compagnie, au moins au sein de l'entreprise s'entend...


    • Et utiliser Twitter pour Huawei en interne, tu trouves cela plus "corporate" ?

      Le plus gros du problème, c'est l'utilisation du produit de l' "ennemi" désigné !


      • Le gros problème pour Huawei c'est effectivement l'utilisation d'un iPhone. Même si Twitter est interdit en Chine (mais Huawei communique [assure sa promotion] bien sur Twitter, donc bon, le problème n'est pas là, quand bien même l'utilisation du réseau social est prohibée et bloquée [sauf à utiliser un VPN] en Chine).
        Autant dire que l'utilisation d'un VPN étant dévoilée, Huawei risque fort des sanctions de la part du gouvernement chinois, cela la met dans une bien mauvaise position...


    • S'ils agissent comme ça chez Huawei, c'est que ça va vraiment mal. Ils craignent la contagion même.


  • Une entreprise comme Huawei tellement proche du pouvoir chinois n'a pas vraiment le choix de sa réaction... voilà pour ma réaction. C'est aussi une preuve du nationalisme commercial des Chinois, notion qui n'est pas propre seulement à la Chine.

    Se poser la question sans imaginer la réponse me surprendrais si je ne savais pas le peu de goût d'une grande part du public pour les questions touchant les entreprises étrangères en général et chinoises particulièrement.

    Par contre lancer le sujet permet à chacun de s'en faire une idée plus précise.


    • S'agissant du compte twitter officiel de Huawei, je trouve la sanction justifiée. C'est une faute de communication de la part d'un chargé de communication. Une sanction sur un compte perso, c'est autre chose mais pas le cas ici. Le nationalisme chinois extrêmement dérangeant est pour moi HS ici.


      • Ton point de vue est intéressant et toutes confrontations d'idées est enrichissante pour améliorer ses connaissances.
        J'approuve ta remarque sans réticence.

        @ édit

        En suivant ton point de vue, il serait intéressant de comprendre aussi pourquoi Huawei a la "nécessité" d'utiliser un compte Twitter pour communiquer quand il existe des solutions "nationales" plus politiquement correctes.
        😉


      • Parce que Huawei vend et communique dans le monde entier, pas qu'en Chine, mon cher Louis Hory. Il doit donc utiliser des réseaux sociaux à la portée mondiale (Twitter, Facebook, Pinterest...), pas uniquement chinoise.
        La Chine doit encore faire des efforts d'ouverture. Officiellement, elle n'est plus une dictature, non ? C'est quoi encore, ces pratiques d'un autre âge (blocage de réseaux sociaux) ?


      • Merci ! Je respecte tout point de vue ! On peut avoir des idées différentes sans se sauter à la gorge ;)


      • @ Emmanuel MILCENT

        Je suis bien d'accord que la communication de Huawei se doit d'utiliser un outil le plus universel que possible.

        Il n'empêche que cela démontre l'insuffisance actuelle des moyens pratiques chinois qui doit recourir à des "acrobaties" techniques" comme celui employé dans cette histoire pour nourrir les médias et a entraîné l'incident fâcheux dont on parle.

        Je ne doute pas qu'il existe une volonté politique chinoise pour s'extraire de ce manque et cette communication ratée risque d'accélérer la recherche chinoise pour trouver une solution globale, chose qui n'existe pas dans l'Union Européenne bien malheureusement...

        Voilà pour mon point de vue un peu plus développé et exempt de toute agressivité, enfin je l'espère.

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
[Error]