Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.
Non, Huawei n'a pas arrêté la production de smartphones
Hardware Apple Huawei 2 min de lecture 10 Commentaires

Non, Huawei n'a pas arrêté la production de smartphones

Dans cette époque trouble où les relations entre Chine et USA se retrouvent tendues, les rumeurs vont bon train et il est compliqué de distinguer le vrai du faux. Huawei tient à rassurer aujourd'hui : il n'aurait pas l'intention de stopper la production.

Un rapport annonçait récemment que Foxconn fermait certaines lignes de production. Cette situation, considérée comme la conséquence directe du conflit entre les Etats-Unis et le géant chinois Huawei, avait fait couler beaucoup d'encre après la confirmation que les fournisseurs de Huawei refusent de travailler avec lui.

Huawei n'avait pas voulu s'exprimer au moment de ces nouvelles mais si l'on en croit Forbes, la production n'a pas été arrêtée. Huawei a confié qu'il "réfute ces informations, nos niveaux de production à l'international sont normal, il n'y a aucun changement dans aucune direction".

Huawei 01
C'est une situation difficile pour Huawei. © J. Lekavicius/Shutterstock

Coup d'intox ? De nouveaux fournisseurs surgiraient du néant ? Difficile à dire à l'heure actuelle, peut-être n'est-ce d'ailleurs qu'une question de temps avant que des changements se voient du côté production puisque Huawei a probablement des réserves.

Quoiqu'il en soit, le conflit sino-américain pourrait épargner Apple qui, lui, voit les choses de manière positive : Tim Cook (le patron d'Apple, ndlr) pense que la Chine ne s'en prendra pas à lui alors que son entreprise est en première ligne. Il a déclaré à Reuters qu'il ne pense pas que la Chine s'en prendra à Apple, qu'elle n'a pris aucune mesure contre lui et que ça ne devrait pas commencer.

Source : Forbes, Reuters

10 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Quasar depuis 2 semaines Lien du commentaire

    Ben évidemment, pour les chinois ils ne vont pas s'arrêter, qu'ils restent à produire pour eux et espionner leur population


  • Luna depuis 2 semaines Lien du commentaire

    Foxcom s'inquiète publiquement, le fondateur de ARM parle de dommage collatéraux considérables pour tout ceux qui ont des brevets américains et qui travaille avec Huawei ou d'autres entreprises chinoises pourquoi pas, qui a dit que Trump allait s'arrêter en si bon chemin !!

    📣Le fondateur d’ARM s’est exprimé auprès du journal The Mail sur le bannissement de Huawei. Selon lui, ce bannissement va avoir des effets catastrophiques sur le long terme pour toutes les entreprises américaines.

    « C’est vraiment impactant sur le court terme pour Huawei, mais au long terme cela fera des dégâts énormes pour ARM, Google et les entreprises américaines ».

    Et cela, on le doit au climat que fait régner cette décision du gouvernement Trump sur les entreprises mondiales :

    « Tous les fournisseurs du monde commenceront à penser à comment réduire la menace d’une production pouvant être coupée par le président américain. Toutes les discussions que j’ai avec des entreprises américaines en ce moment concernent le fait qu’elles analysent leur portfolio de propriétés intellectuelles et font en sorte d’en sortir celles américaines, ce qui est aussi triste que destructeur 

    Vous avez tort de vous masquer les yeux, déjà à mon niveau en tant que consommatrice entre deux smartphones au même prix je ne prendrai pas le Huawei !!



    https://www.androidpit.fr/forum/791137/google-suspend-ses-activites-avec-huawei


  • Attendez, c'est très loin d'être fini. Et les propos du fondateur d'ARM (reportés par FrAndroid aujourd'hui), vont dans le même sens que ma pensée, le bannissement de Huawei va faire des dégâts énormes et les entreprises américaines en seront, à moyen et long terme, les principales victimes. Le retour de bâton va être terrible, toutes les entreprises hors USA ont pris conscience qu'il fallait se défaire de l'emprise américaine (brevets...) pour ne pas subir le pouvoir démentiel mis entre les mains d'un fou dangereux (Trump) et être sous la la menace de la mésaventure qu'à subi Huawei. Cela va prendre du temps, quelques années probablement, mais alors, les cartes seront totalement redistribuées et le rapport de force s'inversera.
    Bien joué Trumpy, tu as tout gagné :) Les entreprises américaines se réveillent et se rendent compte de l'épée de Damoclès qui pèse sur eux, le fondateur d'ARM est le premier à s'exprimer, mis nul doute que nombreux sont ceux à penser de même. Les grands patrons ont tous une vision à moyen et long terme, pour anticiper les coups et notamment ceux qui sont durs...
    Tant mieux, eux savent que le grand fautif est Trump et l'administration américaine (déjà pas très bien vus), ça va se retourner contre Trump, et ça on ne peut que s'en féliciter....


    • Pardayec depuis 2 semaines Lien du commentaire

      Juste une petite précision : ARM est britannique, mais 25% des brevets qu'elle utilise sont d'origine américaine. Il est donc tout-à-fait possible que, comme beaucoup d'autres, ARM casse des contrats avec des firmes américaines pour qu'à terme, il ne soit plus nécessaire d'obéir aux caprices de ce mégalomane dégénéré. Quand on voit comment il est d'ailleurs accueilli actuellement au Royaume-Uni, c'est cocasse


      • Yenam depuis 2 semaines Lien du commentaire

        J'espère me tromper mais il semblerait que nos amis britanniques soient plus enclins à se plier à la volonté des USA qu'à essayer de s'en détacher...le gouvernement en tout cas.
        Je répète, j'espère me tromper!


      • louis hory depuis 2 semaines Lien du commentaire

        J'ai une idée bien moins positive de la situation.

        La position de toutes les entreprises (multinationales) se comprend D'ABORD dans la continuité à COURT terme de leurs affaires commerciales et industrielles avant toutes considérations à LONG terme de leurs propres intérêts de survie.
        La preuve la plus flagrante : elles sont TOUTES, sans exception malgré les signes de plus en plus évidents, incapable d'imaginer que le modèle économique qu'elles suivent entraînent la destruction du milieu de vie terrestre et par là même leurs survies comme celles de leurs clients, de leurs fournisseurs, ...

        Si Trump est pour elles un véritable empêcheur de fabriquer en rond, elles chercheront à s'organiser de manière à court-circuiter ses obligations mais Trump ne peut les contraindre que pendant 5 ans et demi au maximum.
        Discrètement mais efficacement, les GAFAM savent le rappeler à Trump.

        Mais voir aboutir l'hégémonie de la Chine ne correspond pas à leurs schémas de pensée, seuls les échanges commerciaux en expansion et au meilleur coût les déterminent et les concernent dans leurs actions, elles ne veulent pas voir que le monde (économique) tel qu'on le connaît aujourd'hui est extrêmement fragile dans ses équilibres et peut basculer à la faveur de cet aveuglement de pensée qui date d'au moins la chute du mur de Berlin.

        J'attends la fin de ces 90 jours qui permettront de mieux saisir quelles idées l'emporteront, l'hégémonie habituelle du commerce dominé par les États-Unis ou les idées du cerveau reptilien du canard Donald... ou un compromis afin qu'aucune partie ne perde la fasse, les ego individuels et collectifs conservant toutes leurs capacités de nuisance et de bêtise... et bien peu de lucidité !


      • louis hory depuis 2 semaines Lien du commentaire

        @ Pardayec

        Si je vois bien ce que ARM a à perdre de ne pas honorer ses contrats (une réputation infernale pour ne pas honorer ses engagements, se contredire magnifiquement, se voir intenter des procès avec toutes les firmes qui seront lésées financièrement des engagements cassés, une perte financière incalculable) avec les firmes américaines que tu sous-entend, je ne vois pas ni à court terme, ni à moyen terme ce qu'elle gagnera sinon d'avoir résister à un chef d’État qui utilise SON droit pour imposer SA vision que toutes ces entreprises ne partagent pas.

        Quand en 1941, Roosevelt a imposé un embargo complet du commerce florissant avec l'Allemagne il a été obligé de manipuler l'opinion et laisser faire (volontairement) Pearl-Harbor en écartant les porte-avions pour convaincre la rentrée en guerre des USA.

        La réalité ou les opinions, ça se travaille...

        https://fr.wikipedia.org/wiki/Edward_Bernays


    • Bla Bla Bla...


      • louis hory depuis 2 semaines Lien du commentaire

        Oui, les bons d'un côté, les mauvais de l'autre. Cela me paraît bien trop rassurant pour y croire.

        Benoît rappelle fort opportunément "qu'il est compliqué de distingué le vrai du faux", c'est une vrai partie de poker-menteur dont le dénouement n'est pas encore prévisible.