Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

Les hackers volent les données d'appels des principaux opérateurs depuis des années

Les hackers volent les données d'appels des principaux opérateurs depuis des années

Selon une enquête menée par la société de sécurité israélo-américaine Cybereason, des pirates ont piraté plus de 10 réseaux cellulaires à travers le monde et pillé une énorme quantité de données sensibles dans le cadre d'une vaste opération qui pourrait être coordonnée par un Etat.

Le type de données volé par ce groupe de hackers comprend les enregistrements d'appels des fournisseurs de réseaux cellulaires et les données de géolocalisation qui peuvent être utilisées pour effectuer une surveillance ciblée des individus. Les pirates ont systématiquement piraté une douzaine de réseaux cellulaires mondiaux au cours des sept dernières années, dans le cadre de l"Operation Soft Cell" de Cybereason.

Les enregistrements détaillés des appels sont des journaux de communication générés par l'opérateur téléphonique pour connecter les appels et les messages d'un utilisateur à l'autre. Ils ne comprennent pas l'enregistrement des appels ou le contenu écrit des messages, mais peuvent révéler de nombreux détails intimes sur la vie et les relations de la cible. Le gouvernement américain collecte le même type de données sur ses propres citoyens par l'intermédiaire de la NSA.

Le rapport de Cybereason précise que les hackers ont d'abord exploité les serveurs Web connectés à Internet (c.-à-d. publics) du fournisseur pour voler des identifiants qui leur permettent d'accéder à des parties plus profondes du réseau interne du fournisseur jusqu'à ce qu'ils puissent le contrôler entièrement.

Pourquoi ? Cybereason a mis en lumière quelques points intéressants :

  • Dans un cas, les pirates ont obtenu des centaines de gigaoctets de données sur un petit groupe d'environ 20 clients d'un fournisseur de services cellulaires, ce qui indique une surveillance ciblée de certaines personnes.
  • Certains réseaux ciblés appartiennent à de grands fournisseurs, mais d'autres étaient de plus petites entreprises dans des lieux "uniques et intéressants", des points géopolitiques probablement stratégiques.
  • Cybereason a également déclaré qu'aucun fournisseur nord-américain n'a été attaqué", au meilleur de leur connaissance, mais que la situation se poursuit et qu'ils ne l'excluraient pas.
  • Enfin, Cybereason a également déclaré qu'il existe une "très forte probabilité" que les pirates informatiques agissent au nom d'un État-nation, probablement la Chine. C'est parce que les pirates ont été identifiés comme utilisant les mêmes méthodes qu'un groupe de piratage appelé APT 10, qui serait soutenu par la Chine.

Quiconque ayant même une connaissance passagère de la technologie et des télécommunications saura comment les tensions croissantes entre les États-Unis et la Chine ont dégénéré en une véritable escalade commerciale avec un impact énorme sur la société technologique chinoise Huawei et ses perspectives sur la scène mondiale.

AndroidPIT China
Cybereason suggère que la Chine est à l'origine de l'opération de piratage informatique. © AndroidPIT

Le gouvernement chinois nie depuis longtemps les allégations de cyber-espionnage contre les États-Unis et leurs alliés, mais c'est la première règle des clubs d'espionnage pour tout pays. Tant que nous n'en saurons pas plus sur les lieux ciblés et les raisons pour lesquelles les fournisseurs américains ont été épargnés, il n'est pas possible d'en tirer une certaine conclusion.

Via : TechCrunch Source : Cybereason

Articles recommandés

2 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Phaeton depuis 3 semaines Lien du commentaire

    Une forme de curiosité malsaine, de voyeurisme...
    Il me paraît difficile d'y échapper, et ce, malgré toutes les précautions qu'on s'évertue à prendre...


  • louis hory depuis 3 semaines Lien du commentaire

    Tous les pays cherchent à espionner leurs concurrents amis et ennemis politiques et de tout temps.
    Alors pourquoi s'étonner de l'adaptation de cet espionnage à la sphère numérique...
    Rien que de bien banal finalement.