Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.
Google gagnant, mais aussi perdant de la semaine : voici pourquoi
Google Pixel 3a Opinion Google IO 2 min de lecture 9 Commentaires

Google gagnant, mais aussi perdant de la semaine : voici pourquoi

Cette semaine, vous trouverez le même nom parmi les gagnants et les perdants : Google. Alors que le Pixel 3a semblait tout simplement fantastique et devrait bien se vendre, les annonces de la Google I/O de cette année ne m'ont pas vraiment convaincu.

Gagnant de la semaine : Google Pixel 3a

Beaucoup de fans de Google pleurent depuis trop longtemps à propos du cher Nexus, mais maintenant ils semblent être de retour. Le Google Pixel 3a, présenté lors de la Google I/O 2019, est le smartphone idéal pour la grande majorité des utilisateurs. Il y a une excellente caméra à bord, un logiciel qui sera mis à jour pour au moins trois ans et une grande autonomie de la batterie. Cette fois, Google a sorti un smartphone que tout le monde aime vraiment !

Perdant de la semaine : toujours Google

Malgré le Pixel 3a, les nouvelles fonctionnalités Android annoncées par la firme de Mountain View sont peut-être bien conçues, mais il faudra des années avant qu'elles puissent atteindre le monde entier. En fait, toutes les nouvelles fonctionnalités offertes par Android Q ne peuvent pas être exploitées par la plupart des utilisateurs pendant au moins une année complète.

De plus, en matière de vie privée, Sundar Pichai n'était pas très convaincant et, soyons honnêtes, Google a encore beaucoup à apprendre d'Apple à cet égard.

Quels ont été vos gagnants et perdants de la semaine ?

9 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • louis hory depuis une semaine Lien du commentaire

    Si le discours d'Apple sur la protection des données privées est plus cohérent et ancien que celui de Google, cela ne fait pas pour autant de La Pomme Croquée un garant des libertés individuelles.
    C'est surtout sa communication très maîtrisée qui le laisse à croire et Apple sait bien que sa communication s'adresse bien autant à ses clients et qu'il doit tout entreprendre pour se distinguer et justifier sa réputation (et ses tarifs astronomiques) qui n'est plus à la hauteur de ses ambitions d'il y a dix ans.


  • Les propos de Tim Cook, et le soit disant " respect de la vie privée " c'est du pipeau marketing, peut être qu'Apple lui(même ne siphonne pas les données des utlisateurs, mais les millions d'applications gratuites tierces qui le font et les revendent à des tiers pour se fiancer, vous en faites quoi ? :)
    Il n'y a que les gogos d'Apple fanboys (ici Quasar et Chatelain) pour y croire...


    • kcirtap depuis une semaine Lien du commentaire

      Safari utilise Google comme moteur de recherche (contre rémunération, quelques milliards)


    • Luna depuis une semaine Lien du commentaire

      Ou peut être que Sundar Pichai parlait du web dans son essence commune au deux OS, qui n'est pas un genre équitable, pire c'est un capot

      ◾ 68% des femmes de notre étude dans sept pays (contre 49% des hommes) n'utilisent pas de photo de profil qui montre leur visage.

      Lavinia, une étudiante brésilienne, ne met pas de photo de son visage dans les applications sociales par crainte qu'il ne soit copié et distribué dans des groupes privés d'hommes.

      ◾La peur de perdre sa réputation

      Les menaces en ligne, telles que le cyberharcèlement, l'édition malveillante et la peur que des inconnus partagent du contenu personnel sans consentement, peuvent entraîner une perte de réputation, voire un préjudice physique. En raison de ces menaces pour la sécurité, les femmes limitent leur participation en ligne.

      ◾Moins de femmes en ligne que d'hommes dans les deux tiers des pays du monde.

      Internet n'est pas un genre équitable. 
      Les estimations montrent qu'il y a moins de femmes en ligne que d'hommes dans les deux tiers des pays du monde.

      ◾ Les femmes partagent souvent des appareils avec leurs familles, ce qui est un frein !!

      Beaucoup de femmes à qui nous avons parlé partagent leurs appareils avec les membres de leur famille. Par exemple, lorsque Shaina, une femme d'une trentaine d'années qui vit à Kanpur, en Inde, regarde une vidéo qu'elle «trouve pas très jolie», elle en cherche cinq ou six autres pour changer sa liste de vidéos recommandée. Comme elle partage un téléphone avec sa famille, elle ne veut pas que la prochaine personne qui utilise le téléphone devine ce qu'elle regardait.

      ◾Les services en ligne ont tendance à être conçus avec " un seul appareil, un seul utilisateur " , sans solutions de contournement efficaces

      Les solutions de contournement ne sont pas parfaites et par conséquent, beaucoup de femmes évitent d'utiliser des applications ou de rechercher du contenu, car elles ne se sentent pas en contrôle de leur vie privée.

      Et ça c'est la réalité du quotidien des femmes dans le monde, de quoi et merci à Sundar Pichai Indien par nature de ne pas être si enthousiaste, car demain sera pire avec des Apple Watch au poignet remboursées par la sécu aujourd'hui, demain pour obtenir ses remboursements chez celui qui ne " collecte pas" on n'est pas dupe !!


      https://www.clubic.com/mobilite-et-telephonie/objets-connectes/montre-connectee/apple-watch/actualite-849749-apple-discute-assurances-sante-us-rembourser-apple-watch.html


  • Luna depuis une semaine Lien du commentaire

    " De plus, en matière de vie privée, Sundar Pichai n'était pas très convaincant et, soyons honnêtes, Google a encore beaucoup à apprendre d'Apple à cet égard."

    Exactement et c'est la plus grande des qualités chez Google, un système modulaire où tout est faire , qui se construit et se construira ensemble, très loin du sifflet du capot " Cook"


    • kcirtap depuis une semaine Lien du commentaire

      Google est effectivement peu convaincant sur les données privées car ce sont ces données qui leur permet de cibler la publicité et faire tourner leur boutique. On peut imaginer une pop-up « je partage mes données » avec un bouton OK pour que l’utilisateur accepte explicitement cette situation.

      A mettre en perspective avec le projet /e/ qui a pris le parti de sortir un téléphone Android dé-google-isé pour garantir le respect des données personnelles. Voir article sur 01net « Avec /e/, dotez-vous enfin d’un smartphone garanti sans Google »


      • Luna depuis une semaine Lien du commentaire

        Aucun rapport quand par exemple Google Street View qui n'est pas sur mon téléphone et que je n'utilise pas est utilisé pour prédire les risques d’accident de voiture, on se dit que c'est une bonne nouvelle et bien non , car non respect au RGPD il y a !!

        Des chercheurs ont utilisé des données issues d’une compagnie et en recherchant dans Google Street View, ont pu établir le risque lié au client. Une méthode qui soulève des questions.

        Pour cette étude, publiée sur le site de l’Université de Cornell, les chercheurs Łukasz Kidziński et Kinga Kita-Wojciechowska se sont basés sur les dossiers de 20.000 clients d’une compagnie d’assurance en Pologne. Les chercheurs ont ainsi pu accéder au nombre de réclamations durant une période de 2 ans (entre 2013 et 2015), l’évaluation de la compagnie d’assurance du risque que le client soit impliqué dans un accident ainsi que l’adresse de son logement.

        Les jeunes chercheurs se sont alors rendus sur Google Street View afin de visualiser le type de logement habité et le classifier. Les chercheurs ont ainsi établi différents critères comme, par exemple, le type de logement (maison, immeuble, etc.), l’état de l’habitation (dégradée ou non), l’âge de la résidence, la richesse estimée des habitants, etc. D’autres paramètres ont aussi été pris en compte comme la densité des habitations à proximité et leur type. 
        À partir de ces informations, les chercheurs ont réussi à affiner grandement l’évaluation des risques d’accident de ces dossiers. Ceux-ci estiment d’ailleurs qu’avec davantage de temps et d’informations, ils pourraient encore améliorer ces probabilités. Des informations qui intéressent grandement les compagnies d’assurance qui peuvent ainsi adapter, au mieux, leurs tarifs.

        Un technique pour des avantages, les chercheurs ont réussi à affiner grandement l’évaluation des risques d’accident de ces dossiers, mais aussi des inconvénients :

        ◾Des compagnies d’assurance qui recherchent se type d'information pour adapter leurs tarifs avec un malus à l'habitation qui se profile.

        ◾Des clients qui ont donné leur adresse à la compagnie d’assurance, sans donner leur accord pour que cette dernière observe leur demeure sur Google Street View pour la classifier et encore moins pour adapter les tarifs.

        🍃Une technique qui fait déjà froid dans le dos sur ce qu'on peut faire avec Google Street View sans qu'on ait donné accord sur tous les OS !!

        https://www.androidpit.fr/forum/778453/le-rgpd-ca-change-quoi-concretement


      • Luna depuis une semaine Lien du commentaire

        Et on pourrait aussi parler de l'IA dans les aéroports qui soulèvent des questions aux Etats Unis

        Les portes d'embarquement biométriques commencent à arriver aux États-Unis pour faciliter l'embarquement plus tout un tas d'interrogations

        ◾La reconnaissance faciale pour un gain de temps de 9 min par passager

        JetBlue, une compagnie aérienne américaine a adopté vers la fin de l’année dernière une technologie biométrique de reconnaissance faciale pour accélérer les processus d’embarquements. 
        JetBlue n’est pas la seule compagnie aérienne du pays à s'être doté de ce genre de système biométrique. Il y a également une autre compagnie aérienne du nom de Delta Airlines qui fait usage de la technologie à l’aéroport d’Atlanta. Delta prétendrait d’ailleurs que la technologie peut vous faire économiser environ neuf minutes sur chaque embarquement.

        ◾Du temps mais aussi des interrogations

        Cependant, pour certains voyageurs, la technologie semble un peu intrigante, 
        Mackenzie s’est dite troublée de la façon dont le système est arrivé à la reconnaître sans qu’aucune de ses informations biométriques ne lui ait été demandée en amont afin de les enregistrer dans le système. Sur sa page Twitter, elle a, dans un premier temps, écrit ce qui suit : « Je viens de monter à bord d'un vol de JetBlue International. Au lieu de balayer ma carte d'embarquement ou qu’ils vérifient mon identité à l’aide de mon passeport, j’ai plutôt regardé dans une caméra avant d'être autorisée sur le pont d’embarquement de JetBlue. La reconnaissance faciale a-t-elle remplacé les cartes d'embarquement, à mon insu ? Ai-je consenti à cela ? ».

        ◾Des données biométriques partagées par la douane sans notre consentement

        L’entreprise a simplement répondu que les données biométriques des personnes lui ont été fournies par le gouvernement américain par l'intermédiaire des services de douane. 
        « Les informations sont fournies par le département de la Sécurité intérieure des États-Unis à partir des avoirs existants », a déclaré JetBlue.

        ◾Un monde de choix qui inquiète

        Cela dit, une telle technologie peut causer des dégâts quand on évalue bien les risques. D’autres s’inquiètent du fait que l’État ou d’autres groupuscules se servent de cette technologie à des fins malveillantes, notamment de ségrégation. Ils s’étonnent également du fait que le gouvernement américain partage au premier venu une telle quantité de données sur ces citoyens. « Imaginez un peu que la possession de ses données dépasse le cadre des autorités douanières et des compagnies aériennes et se propage un peu plus vers les autres types d’entrepreneurs. Cela donnera lieu à un monde de choix. On saura qui vous êtes avant même que vous n’ayez le temps de vous présenter, et pire encore, vous pouvez faire l’objet de ségrégation de la part de certaines entités, etc. », ont-ils affirmé.

        🤔 Il n'y a vraiment pas de quoi être optimiste, faudrait ouvrir les yeux !!

        https://www.androidpit.fr/forum/787416/ia-a-quoi-s-attendre