Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

4 min de lecture 6 Commentaires

Une fin d'année très chargée pour les fabricants de smartphones !

A l'image de Soeur Anne, les utilisateurs n'avaient rien vu venir. Cette année qui s'annonçait comme les autres termine sur les chapeaux de roue, l'hiver a beau arriver, cela ne les empêche pas de vouloir se retrouver sous les feux des projecteurs. Quelle fin d'année !

Le propre des bonnes nouvelles, c'est qu'elles arrivent parfois à l'improviste. Et cette année, le moins que l'on puisse dire c'est que presque tous les constructeurs ont voulu présenter leur nouveauté en ce mois d'octobre. Un plaisir certainement pour les utilisateurs (mais un peu moins pour la presse...).

Il y a quelques années, cette période de l'année était relativement creuse mais depuis peu les annonces se multiplient. Huawei fut l'un des premiers fabricants à instaurer un rendez-vous chaque mois d'octobre avec le renouvellement de sa gamme Mate. OnePlus est ensuite arrivé à la même période avec le lancement de son modèle T. Google a suivi la mode en instaurant son événement pour les Pixel. L'année 2018 aura marqué une apogée en termes d'annonces. Jugez plutôt du peu :

Un monde qui ressemble de plus en plus à la mode

Nul besoin d'être un expert en high-tech pour comprendre que le monde des smartphones est un marché ultra-concurrentiel. L'arrivée récente des fabricants chinois a rendu le secteur encore plus compétitif. Preuve en est avec Huawei qui rapidement s'est hissé à la seconde place au classement des meilleurs fabricants de smartphones au monde, détrônant ainsi Apple au passage. 

Auparavant, les annonces de smartphones étaient rythmées par les grands salons de la tech : le CES en janvier, le MWC en février et l'IFA en septembre. Petit à petit, les choses évoluent. Les nouveaux smartphones se multiplient tellement qu'il est difficile de s'y retrouver, et que certains modèles, bien que lancés il y a quelques mois, disparaissent parfois des ventes. Alors pourquoi autant d'annonces ?

Une des premiers éléments de réponse semble évident. Il s'agit de l'effet boule de neige. Un fabricant présente quelque chose, un autre réagit, puis un autre arrive, et ainsi de suite. L'exemple des smartphones pour gamers est dans ce sens particulièrement flagrant. Razer est arrivé en créant un marché. Il a ensuite été suivi par Xiaomi avec le Black Shark, Nubia avec le RedMagic, Asus avec le ROG Phone, Honor avec le Play, Huawei avec le Mate X...

AndroidPIT honor play back
Les smartphones pour gamers ont été crées en 2018. © AndroidPIT

Par ailleurs, les fabricants, je pense, ont constaté que les ventes dégringolaient assez rapidement après l'annonce des appareils. D'un autre côté, le lancement d'éditions limitées ou de nouvelles couleurs rencontrait un grand succès auprès des utilisateurs. Résultat, la téléphonie mobile ressemble de plus en plus à la mode, et notamment à la pratique de la fast fashion. On observe ainsi un renouvellement très rapide des appareils plusieurs fois par saison. Les terminaux sont produits dans des séries plus réduites et vendus à un prix assez attractif pour que les utilisateurs soit fortement incités à renouveler très fréquemment leurs appareils, et éviter d'attendre les soldes. 

Black Friday en ligne de mire

L'autre piste expliquant cette série précipitée d'annonces au mois d'octobre est aussi assez mercantile. Il est difficile d'ignorer le Black Friday. Tout passionné de haute technologie connait évidemment le concept de cette journée spéciale durant laquelle on trouve des appareils high-tech en réduction. A l'approche de Noël, c'est une bonne occasion de se procurer des cadeaux à bas prix.

Le phénomène s'est amplifié ces dernières années dans le monde entier et il représente pour les fabricants un événement très important en termes de ventes. Lancer tous les nouveaux modèles avant cette période permet aux constructeurs de s'assurer que ces terminaux ne seront pas oubliés par les utilisateurs et disposer d'un appareil dans chaque catégorie de prix.

AndroidPIT BLACK FRIDAY
Le Black Friday a t-il une part de responsabilité dans le calendrier des annonces de smartphones ? C'est probable.© AndroidPIT

Ce phénomène risque sans doute de continuer. Il apparaît difficile désormais d'envisager des mois d'octobre plus calmes à l'avenir. Pire, il se pourrait même que d'autres périodes de l'années deviennent chargées comme celle-ci à l'avenir...

Pensez-vous que les fabricants présentent trop de smartphones ?

6 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Vous avez aussi oublié le honor 8x
    (Il est vrm très bien)


  • Il manque le remarquable rapport qualité/prix Oppo K1 qui sort ces jours-ci. Avec un prix d'environ 200 € il offre des caractéristiques que l'on trouve habituellement sur des appareils beaucoup plus chers, écran Amoled 6,6 pouces, capteur d'empreintes sous l'écran, encoche minuscule en goutte d'eau entre autres. Seule inconnue, les bandes de fréquences 4G disponibles.

    En tout cas, je suis d'accord avec Pierre Vitré, j'achèterai dorénavant mes smartphones uniquement lors des Black Fridays, les prix sont nettement plus intéressants.


  • Luna depuis 4 semaines Lien du commentaire

    Il manque les deux événements de Nokia, c'est un détail pour vous, mais qui compte beaucoup pour nous

    ◾Le Nokia 7.1 le 4 Octobre
    ◾Le Nokia 7.1 Plus annoncé en Chine le 16 Octobre avec le Snapdragon 710

    https://www.androidpit.fr/forum/779650/horizon-octobre-2018/page/2


  • louis hory depuis 4 semaines Lien du commentaire

    Cet engouement renforcé est effectivement un signe clair d'une concurrence exacerbée. Mais il faut bien comprendre qu'en raccourcissant les cycles de production, en réduisant les marges pour s'emparer de parts de marché, le retour de bâton arrivera à son heure.

    Cela veut dire, qu'il y aura des gagnants et des perdants chez les constructeurs surtout si l'on considère que ce marché est mâture, c'est-à-dire qu'il n'est plus extensible comme avant. Il faut s'attendre à des rachats et des disparitions sont aussi à envisager.

    Le gagnant, dans un premier temps, sera le client, mais les constructeurs (rescapés...) sauront se rattraper. C'est ce qui se passe dans tous les marché qui ont atteint ce stade.

    Avis aux intéressés, surtout les clients, les constructeurs eux connaissent la musique mais les canards boiteux disparaitront quand même...

Articles recommandés