Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

Opinion 2 min de lecture 1 commentaire

Facebook veut perfectionner ses pubs... grâce à vos photos !

Quand on se retrouve sous le feu des projecteurs de l'Union Européenne et du Congrès des Etats-Unis, la logique serait de se tenir à carreau, ne serait-ce qu'un moment. Facebook le Grand ne se laisse impressionner par personne et, à l'image d'Alexandre, tient à voir son empire évoluer : il a déposé un brevet pour exploiter davantage les données et obtenir des résultats plus ciblés.

"Quelle folie", pourrait-on penser. Critiqué à l'échelle planétaire pour ses pratiques en matière d'exploitation des données, élevé au rang de petit diable par les défenseurs des droits numériques, Facebook est de retour et montre bien qu'il ne s'intéresse guère à l'avis du petit peuple. Sa dernière nouveauté : un brevet afin de pouvoir mieux cibler ses utilisateurs, l'objectif étant probablement de ravir les annonceurs en proposant des données plus précises que jamais.

Sa dernière nouveauté : un brevet afin de pouvoir mieux cibler ses utilisateurs

Voici en quoi consiste ce brevet, déposé en Mai dernier et publié aujourd'hui. Il s'agit d'un algorithme avec lequel Facebook aimerait obtenir davantage d'informations à partir de vos photos. Pour ce faire, il utilise différents éléments d'analyse : les personnes tagués dessus, les descriptions mais aussi les adresses IP de la personne qui a publié la photo et des utilisateurs partageant cette même adresse IP, etc. Pourquoi faire ? Tout simplement afin de déterminer les membres d'une même famille - ou d'un même foyer - et mieux cibler des publicités. 

Il est intéressant de noter que si ce brevet a originalement un objectif de ciblage publicitaire, le texte est assez vague, The Verge explique qu'il s'agit d'une méthode pour "cibler les utilisateurs en fonction de la taille de leur foyer, des caractéristiques des membres du foyer, des intérêts qu'ils ont en commun, de quel membre utilise quel appareil et si ces utilisateurs sont des utilisateurs Facebook ou non". Bref, qui sait ce que Facebook est en train de nous concocter. Quoi qu'il en soit, la technologie peut être utilisée à d'autres fins (mieux lutter contre le terrorisme en détectant les profils, par exemple). 

Source : The Verge

1 commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Luna depuis 3 semaines Lien du commentaire

    Critiquer à l'échelle planétaire quand on continue d'utiliser son service, c'est ce qu'on appelle un appât :

    " Flattez-les, payez-les d’agréables mensonges :
    Quelque indignation dont leur cœur soit rempli,
    Ils goberont l’appât, vous serez leur ami."

    Bon appétit !!

Articles recommandés