Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.
Deux nouvelles planètes découvertes par l'Intelligence Artificielle
IA 3 min de lecture Pas de commentaire

Deux nouvelles planètes découvertes par l'Intelligence Artificielle

L'Intelligence Artificielle est décidément partout, y compris dans l'espace. En effet, c'est en utilisant celle-ci que des astronomes de l'Université du Texas à Austin, en partenariat avec Google, ont réussi à découvrir deux nouvelles planètes dissimulées dans les archives de la mission K2 du télescope spatial Kepler de la NASA.

Une nouvelle fois, l'efficacité de l'IA a été démontrée. L'Univers étant immense, il n'est pas forcément facile de repérer toute trace de planète dans notre découverte de l'espace. Dans un article qui doit paraître prochainement dans The Astronomical Journal, des astonomes ont réussi à détecter deux nouvelles planètes grâce à un l'utilisation d'un algorithme utilisant le deep learning.

Ce dernier, conçu par Anne Dattilo, a ainsi permis de détecter des signaux omis ou ratés par les méthodes traditionnelles pour détecter les planètes. Les données recueillies au cours de la mission K2 étendue de Kepler différaient considérablement de celles recueillies lors de la mission initiale de l'engin spatial. Kepler a constamment oscillé, et c'est grâce à l’IA que les données ont pu être utilisées.

AndroidPIT Kirin chip 8658
L'Intelligence Artificielle ne se situe pas uniquement dans les processeurs de smartphones. © AndroidPIT

Parmi les autres membres de l’équipe, on compte le membre de la NASA Sagan à l’Université Austin, Andrew Vanderburg, et l’ingénieur de Google, Christopher Shallue. Vanderburg a expliqué à quel point cet algorithme et les autres IA joueraient dans un avenir proche un rôle important dans la recherche de planètes similaires à la Terre. "Si nous voulons connaître le nombre total de planètes extrasolaires, nous devons connaître le nombre de planètes que nous avons découvertes, mais aussi le nombre de planètes qui ont échappé à notre détection. Voilà où l’IA entre en jeu" explique-t-il.

"L'intelligence artificielle nous aidera à anlayser les données de manière uniforme. Même si chaque étoile était entourée d'une planète de la taille de la Terre, nous ne les trouverons pas toutes lorsque nous regarderons avec Kepler. Cela tient simplement au fait que certaines données sont trop bruitées ou que les planètes ne sont tout simplement pas alignées correctement. Nous devons donc corriger ceux que nous avons manqués. Nous savons qu'il existe de nombreuses planètes que nous ne voyons pas pour ces raisons.".

Des planètes très lointaines

Les deux nouvelles planètes découverte sont situées dans la constellation du Verseau. Baptisées K2-293b et K2-294b, elles gravitent autour d'une étoile située respectivement à 1300 et 1230 années-lumière de notre système solaire. Ces deux planètes "sont typiques des planètes trouvées lors de K2" selon Anne Dattilo. "Elles sont situées très près de leur étoile, ont de courtes périodes orbitales, et elles sont chaudes. Elles sont également un peu plus grandes que la Terre."

A l'avenir, l'algorithme pourrait aider de nouveau à trouver d'autres planètes en fouillant toutes les données de K2, soit environ 300 000 étoiles. Il pourrait aussi serivr au successeur de Kepler, le TESS, lancé il y a moins d'un an.

Pas de commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition