Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur.

3 min de lecture 7 partages 14 Commentaires

Brexit : quelles sont ses conséquences sur l'univers mobile ?

A moins de vivre sur une autre planète, vous avez entendu parler du Brexit, c'est à dire de la sortie du Royaume-Uni de l'Union Européenne. Ceci aura des conséquences sur une majeure partie de notre monde politique et économique, et l'univers high-tech va en être chamboulé. Certains constructeurs et certains opérateurs s'inquiètent déjà car ils vont devoir en subir les conséquences.

Le référendum qui s'est déroulé au Royaume Uni a montré que bon nombre de britanniques désirent quitter l'Union Européenne. Cette décision ne va pas seulement avoir des répercussions sur l'ensemble du pays mais aussi entraîner des réaction sur une échelle internationale. OnePlus, LG, Samsung et bien d'autres encore se préparent à en subir les conséquences.

OnePlus

La marque chinoise a déjà informé ses utilisateurs que, sur le marché du Royaume Uni, le prix du OnePlus 3 subira les fluctuations de la livre. Sur son blog officiel, la marque recommande d'acheter le flagship dès maintenant avant qu'il n'augmente. Pour la marque, cela signifie un manque à gagner : les revenus sur les ventes sont diminués, le changement de la valeur de la livre risque de le faire mal. Rassurez-vous, seul le Royaume Uni est concerné par ces changements, les pays francophones ne sont pas concernés.

AndroidPIT oneplus 3 6662
Au Royaume Uni, le prix du OnePlus 3 pourrait bien changer. © AndroidPIT

Vodafone

Depuis le Brexit, bon nombre d'entreprises commencent à se faire du soucis. Relativement peu connu en France, Vodafone, le deuxième plus grand opérateur au monde (en nombre d'abonnés), envisage de déménager son quartier général de Londres hors de la capitale.

Vodafone emploie pas moins de 13 mille employés dans ces bureaux, ce qui l'oblige à bien réfléchir à la situation puisqu'il doit considérer "l'intérêt des utilisateurs, des actionnaires et des employés". Aucune décision n'a été prise pour le moment mais il est certain que Vodafone n'abandonnera pas le Royaume Uni, même si les bureaux sont relocalisés.

calling
Vodafone renoncera-t-il à ses bureaux de Londres ? © ANDROIDPIT

Samsung, LG et Acer

Un représentant de LG a déclaré sur The Korea Times que les incertitues sur l'avenir du Royaume Uni n'influenceront pas seulement les habitudes des consommateurs mais aussi celles des investisseurs qui risquent de voir différement le marché britannique. Suite aux changements de prix, les consommateurs risquent de se serrer plus la ceinture et limiter les achats électroniques.

Bien que les fabricants coréens n'aient pas de fabrique en GB, l'imposition sur les importations pourraient affecter les ventes qui, comme l'a reporté The Korea Herald, ont enregistré une chute sur les trois dernières années.

AndroidPIT Samsung Galaxy S7 Edge vs LG G4 camera 2203
LG et Samsung se font du soucis. © ANDROIDPIT

Samsung et LG ne sont pas les seules marques asiatiques à s'inquiéter depuis le référendum. Le PDG d'Acer, Jason Chen, a également montré des signes d'inquiétudes. La conséquence a été directe sur les taux d'échange et, sachant que 30% de ses revenus viennent d'Europe, Acer a promis de limiter autant que possible les conséquences sur le prix de ses produits. L'avenir s'annonce difficile.

Même la TIGA, associal des développeurs indépendants de jeux vidéos au Royaume Uni, a demandé au gouvernement de prendre des mesures afin de protéger l'industrie du jeu vidéo. Il faut également considérer tous les problèmes que nous pouvons avoir sur les appareils high-tech, notamment le roaming.

Une chose est certaine : les acteurs du monde de la technologie voient d'un très mauvais oeil la sortie de l'Europe car cela affectera les prix et les transactions. Il est encore trop tôt pour savoir ce qu'il va se passer, mais si le Royaume Uni devait sortir d'Europe, bon nombre d'accords devront être signés afin de faciliter les choses.

Comment voyez-vous les choses ? 

7 partages

14 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :

  • Wakfu 5 juil. 2016 Lien du commentaire

    Si je peux le dire Vodafone déménage à Bruxelles. Et moi je vis à Londres...


  • il y a une faute énorme, tu as mis "est" au lieu de "et" en haut quand tu donnes la liste des constructeurs qui vont subir les conséquences. désolé de faire mon relou mais c'est plus fort que moi


  • Pat 2 juil. 2016 Lien du commentaire

    L'Angleterre étant financièrement quasiment neutre pour l'Europe (contributions égales aux fonds reçus), il ne me semble pas qu'il y ait catastrophe imminente...


    • L'économie, c'est d'abord des échanges dans le respect de certaines règles (droits de douanes) et aller vers la destruction de ces règles change à la fois l'équilibre et le niveau des échanges, c'est pour cela que la question initiale concernant le commerce des smartphones inquiète les fabricants et je continue à rester dans le sujet.


  • Lancer un débat comme celui-là, mais que croyez-vous qu'il arriva ?


  • Face aux états unis et à la Chine, ou même au totalitarisme Russe, la France ou l'Angleterre seule c'est quoi ? Que dalle. Des micros-nains économiques et politiques qui n'auront plus qu'a se taire. ça c'est la réalité, le reste c'est du bla-bla.


    • Vivement que tu connaisses l'honneur d'être humilié comme un Grec (ou un Allemand à 5 € de l'heure ou n'importe quel des 20 nouveaux millions de chômeurs depuis 2008 alors que le bon docteur Delors nous en avait promis 5 de moins en 1995) et tu auras une autre idée du bla-bla, bien plus prêt de la réalité. L'Europe n'est pas qu'une idée d'économiste orthodoxe ou de dirigeants indifférents au sort de leurs peuples, elle était née après deux conflits internes (puisque essentiellement européen, c'est ici que cela a commencé) et d'une première mondialisation (ratée comme par hasard), elle espérait en sortir de ces boucheries mais d'autres veulent retourner à l'abattoir, c'est une question de goût. La Norvège, l'Islande, la Suisse et bien d'autres nains hors d'Europe seront ravis de ta comparaison.
      Tout le monde n'a pas la chance d'être trader à Londres ou à la Société Générale mais grâce à toi, on devrait y arriver ...


  • htpc 2 juil. 2016 Lien du commentaire

    Partant pour le FRexit, depuis toujours.


  • Moi qui pensais pouvoir éviter d'entendre parler ici du Brexit, ça me poursuit même sur les sites consacrés aux mobiles... Qu'on laisse les peuples décider de leur sort, et tant pis pour les Zélites corrompues qui prennent les peuples pour des demeurés et préfèrent penser et décider de tout à leur place. Bien fait pour leur gueule !


    • J'ai une solution pour toi : soit le fin fond de l'Amazonie ou le milieu de l'Antarctique, à moins que le désert de Gobi te convienne mieux, y'a bien la planète Mars mais y'a pas le choix du transporteur ... et la couverture en 4 G soit légèrement déficiente.
      Arrêtons de rire, malgré tout il y a quelque chose de vrai dans ta remarque : "les peuples" globalement s'en foutent ou s'en remettent à leurs dirigeants qui en profitent, mais tu oublies juste une petite chose, tous ceux qui ne sont pas d'accord avec ces procédés, ils viennent juste de commencer de le signifier et les occasions qu'ils auront (par les élections au moins, mais pas sûr que ça s'arrête là) jusqu'à la fin de 2017 ne vont pas manquer. Le réveil pour certains risque d'être cruel, pourvu qu'ils ne le soient pas pour "les peuples".
      Par contre, les plus puissants, une fois de plus, s'en tireront mieux ... à quelques bouffées de chaleur près.
      Mais au fait, tu ne fais pas partie du peuple ? Fais-tu partie de leurs dirigeants ou crois-tu échapper à ça eu passant à travers les gouttes ?
      Non, bien sûr. La servitude volontaire te va si bien, on croirait qu'elle est faites pour toi.
      Quand tu croiseras Étienne de la Boétie, dis lui bonjour de ma part.


  • Voir les choses sous l'aspect purement économique comme il est de coutume ne fait qu'éviter de voir les conséquences humaines de cette incertitude qui arriveront plus tard et sans qu'on on en fasse le rapprochement. Car il s'agit de cela avant tout (l'incertitude) pour le monde industriel et financier, donc politique. L'incertitude des taux de change, les (peu) possibles changements de politique économique, les risques de révoltes des peuples comprenant que leurs bulletins de vote pourraient servir (peut-être pour le pire, l'élection du président de la République autrichienne invalidée pourrait donner des idées)
    Comprendre pourquoi les Anglais qui sont bien plus europhiles que les Français (tout au moins selon les sondages) ont voté "leave", c'est comme se demander pourquoi les Français ne supportent plus leur classe politique (gouvernante) depuis au moins 20 ans. Les Français, d'après ces mêmes sondages, ne veulent pas quitter l'Europe mais ne supportent plus de payer les pots cassés pour les politiques d'austérité européennes qui réduisent une bonne part des Européens à la diète (pas besoin d'exemple)
    Alors qu'est-ce que j'en pense, faisons une Europe pour les Européens et non pour ceux qui veulent garder leur pouvoirs et avantages acquis. Je ne veux pas les citer, chacun a son idée la-dessus.
    Et par conséquence, en suivant une voie qui fait passer les êtres humains avant les rapports économiques, l'incertitude économique cessera et l'économie en profitera mais pas au détriment des mêmes. Ce qui répond à votre question, n'est-ce pas ?
    Utopistes, direz-vous ? Je vous entends vous récrier en répétant la "Bible libérale orthodoxe" (supposition gratuite mais idée majoritaire) celle qu'on nous rabâche matin, midi et soir, par religieux, non excusez-moi, journalistes interposés.
    Mais le monde dans lequel nous vivons est une utopie agréable pour quelques uns, de plus en plus dure pour la majorité et que d'autres qualifient de "cauchemar climatisé" inimaginable dans son fonctionnement avant que des économistes dits classiques (eux aussi utopistes) du milieu du XIXe ne le théorisent et ils sont morts avant d'en voir la réalisation, pas sûr qu'ils en soient fiers.


    • alors là je suis tout à fait d'accord avec toi, mais pour ces politiques, etc, l'économie est bien plus importante que l'humain. Même si on se dit "mais c'est une décision pour aider les personnes" si on regarde mieux ça sera toujours dans un premier lieu pour l'économie et on ne peut rien y faire, on est tous des moutons quoi que l'on dise.


      • Donc, continuons à nous faire tondre sans bêler trop fort, histoire de ne pas réveiller le berger pendant sa sieste avant d'aller à l'abattoir ?
        Quant aux politiques, il n'ont plus vraiment le pouvoir juste les habits, c'est à nous de reprendre ce que nous leur avons abandonné et nous réapproprier notre part avec le pouvoir industriel ou financier. C'est un Gandhi qu'il nous faut pas un Hitler ni un Staline.
        Non, nous avons tous besoin de rêves plus ambitieux pour être de véritables êtres humains et la priorité de l'économie sur l'humanité ne peut pas être viable à long terme même en l'appelant développement durable.
        Science sans conscience n'est que ruine de l'âme ou there is no alternative ? Oui, il faut choisir comment on veux vivre. Et même le langage ne doit plus être accaparé par ces bandits (et ceux qui les servent) qui se veulent respectables.

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations