Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.
BMW veut moderniser la façon dont vous conduisez
Mobilité MWC 4 min de lecture 1 commentaire

BMW veut moderniser la façon dont vous conduisez

Les voitures deviennent de plus en plus des smartphones sur roues. Le MWC 2019 en est une nouvelle fois la preuve. Les constructeurs automobiles dévoilent en effet de plus en plus d'innovations au sein de leurs véhicules, inspirées par le monde de la technologie. BMW a, par exemple, dévoilé à Barcelone un nouveau système qui combine commandes vocales, contrôles gestuels et reconnaissance faciale à l'intérieur du véhicule.

Les "vieux" constructeurs automobiles se rebiffent !

Tesla n'a qu'à bien se tenir. Les anciens constructeurs du monde automobile ne comptent pas se laisser faire face aux progrès et aux innovations apportées par le fabricant américain. Le constructeur allemand BMW a présenté dans ce sens dans la capitale catalane une nouvelle manière d'interagir avec sa voiture. La firme munichoise veut révolutionner la façon dont les conducteurs interagissent avec leurs voitures.

Baptisé BMW Natural Interaction, le nouveau système combine la technologie de commande vocale avec un contrôle gestuel étendu et une reconnaissance faciale pour permettre pour la première fois un véritable fonctionnement multimodal. 

"Les clients doivent pouvoir communiquer avec leur véhicule intelligent connecté d'une manière totalement naturelle. Les gens ne doivent pas avoir à réfléchir au mode de commande à utiliser pour obtenir ce qu'ils veulent. Ils doivent toujours pouvoir décider librement - et la voiture doit toujours les comprendre." explique Christoph Grote, Senior Vice Président chez BMW.

androidpit bmw bmw mwc 2019
Christoph Grote a préenté la vision du futur de l'automobile de la marque allemande. © AndroidPIT

La voix, les gestes et le regard

Comme lors d'une conversation entre personnes, la nouvelle fonctionnalité de BMW permet au conducteur d'utiliser sa voix, ses gestes et son regard simultanément pour interagir avec son véhicule. Comme l'explique le constructeur, ce mode de fonctionnement peut être choisi intuitivement, en fonction de la situation et du contexte. Les commandes vocales, les gestes et la direction du regard peuvent être détectés de manière fiable par le véhicule, combinés et l'opération souhaitée exécutée.

Il est aussi possible de choisir volontairement le mode de fonctionnement, en fonction de ses préférences personnelles, de ses habitudes ou de la situation actuelle. Ainsi, lorsque le conducteur est engagé dans une conversation, il choisira probablement le contrôle des gestes et du regard ; lorsque ses yeux sont sur la route, il vaut mieux se fier à la parole et aux gestes. De cette façon, par exemple, les vitres de la voiture ou le toit ouvrant peuvent être ouverts ou fermés ou les aérations ajustées Si le conducteur veut en savoir plus sur les fonctions du véhicule, il peut aussi pointer du doigt les boutons et demander ce qu'il fait. Adieu le fameux guide d'utilisation !

Côté technique, BMW utilise une technologie de capteurs optimisée et une analyse contextuelle des gestes. Bien entendu, l'intelligence artificielle et le machine learning sont de la partie pour apprendre des comportements du conducteur et progresser. Un algorithme combine et interprète les informations afin que le véhicule puisse réagir en conséquence. Cela crée une expérience interactive multimodale adaptée aux souhaits du conducteur.

Une interaction à l'intérieur mais aussi à l'extérieur

Mais l'intelligence du système ne s'arrête pas à l'habitacle de la voiture. Grâce à une meilleure reconnaissance des gestes et au haut niveau de connectivité de la voiture, il est aussi possible d'interagir avec le monde extérieur au véhicule, comme les bâtiments ou les espaces de stationnement. 

Par exemple, il sera possible d'interroger le système : Quel est ce bâtiment ? Depuis combien de temps cette entreprise existe-t-elle ? Comment s'appelle ce restaurant ? Puis-je me garer ici ? Combien ça coûte ?...

Si la théorie semble séduisante, la pratique l'a été tout autant. La démonstration en réalité mixte que j'ai faite à Barcelone sur le stand du constructeur était probante, BMW Natural Interaction s'est montré séduisant. Reste désormais à le tester dans un véhicule de série en roulant.

gesture bmw
Plus besoin de tester et de toucher pour savoir à quoi le bouton correspond, il suffit de demander à la voiture. © BMW

La voiture autonome comme objectif

A terme, BMW vise évidemment les voitures autonomes avec son nouveau système. Une suite logique tant le véhicule devient intelligent et selon laquelle le conducteur devient plus libre. "BMW Natural Interaction constitue aussi une étape importante pour l'avenir des véhicules autonomes, lorsque les habitacles ne seront plus uniquement orientés vers la position du conducteur et que les occupants auront plus de liberté" précise Christoph Grot.

En attendant les voitures complètement autonomes, les fonctionnalités de BMW Natural Interaction seront disponibles dans la BMW iNEXT à partir de 2021. 

Aimeriez-vous utilisez un système similaire dans votre véhicule ?

1 commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • louis hory depuis 3 semaines Lien du commentaire

    Tout ce qui ressemble de près ou de loin à de l'infantilisation conçue comme une aide à la conduite par la déresponsabilisation des individus qu'elle entraîne insensiblement mais sans coup férir me dérange particulièrement.

    Même si le but final est de préparer la conduite autonome pour lequel je ne m'oppose pas, je considère ces procédés comme profondément dégradant vis-à-vis de l'émancipation de l'homme qui est le concept de base et le noble but de la modernité issu des Lumières et de la Révolution Française (auquel je souscris complètement) mais dévoyé par des "aménagements de facilité" qui encouragent la déréalisation des individus.