Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

Academia et Research Gate : Les deux apps de partage scientifique

Academia et Research Gate : Les deux apps de partage scientifique

Le monde des publications scientiques est très méconnu. Pourtant, il concerne des millions de personnes dans le monde. Que ce soit des chercheurs ou des étudiants, des milliers d'utilisateurs se connectent tous les jours aux différentes apps de partage scientifique afin d'échanger des articles, des cours, télécharger des livres voire tisser des liens qui se traduiront ensuite par encore plus d'aventures scientifiques. Les apps Academia et Research Gate sont devenus des outils de travail tout autant que d'excellents moyens pour valoriser des années de travail souterrain ou en laboratoire. Voici notre retour d'expérience.

Sommaire

La révolution Academia et Research Gate

Le monde universitaire est souvent vu comme un monde lointain dont on ne connaît pas grand chose. Même les personnes qui ont fréquenté les bancs de l'université ne connaissent pas vraiment les diverses activités qu'exerçent les enseignants-chercheurs. En France, c'est encore pire. Qui peut vraiment se rappeler, ne serait-ce que, le nom d'un prof alors que l'on a passé deux ans au fond d'un amphi surpeuplé... Pourtant, les universitaires publient énormément. Jusqu'à une dizaine d'années, les articles ou autres manifestations scientifiques restaient consignés à des petits espaces restreints, sorte de microcosme avec ses librairies et ses présentations de livres assez anodines.

L'ouverture des scientifiques sur le monde est venue de Research Gate en 2008. La startup allemande, fondée par deux virologues et un informaticien, a été la première plateforme à proposer en libre-accès un moteur de recherche et une base de données bibliographique. L'entreprise se targue aujourd'hui d'avoir 60 millions d'utilisateurs et partage plus d'une centaine de publication gratuitement. 

Research Gate

Informations

  • Taille : 51.1 Mo
  • Catégorie : Education
  • Compatibilité : iOS 10.0 ou version ultérieure; iPhone, iPad et iPod touch
  • Prix : Gratuit
Research Gate picture
Research Gate / © Heureka Conference

Cette initiative fut presque immédiatement suivie par le lancement d'Academia. A l'origine, il s'agissait d'un réseau social américain destiné aux chercheurs, un peu sur le modèle de Facebook. Basée à San Francisco, l'entreprise est rapidement devenue une référence en matière d'échanges de publications scientifiques. Vers 2012, Academia dépassait déjà le million d'utilisateur et atteignait les 60 millions d'utilisateurs en 2016. Très populaire auprès des étudiants, l'app est désormais utilisée par des dizaines de millions de personnes dans une sorte d'anonymat au regard du peu de médiatisation de la recherche scientifique (pas les découvertes heureusement).

Academia.edu

Informations

  • Taille : 124.3 Mo
  • Catégorie : Education
  • Compatibilité : iOS 10.0 ou version ultérieure; iPhone, iPad et iPod touch
  • Prix : Gratuit, version Premium 8.99 euros par mois .
Academia picture
Academia / © Academia

Mon utilisation 

L'utilisation de ces deux apps dépend bien évidemment si vous êtes chercheurs ou étudiants, publiants en Humanités ou chercheurs en sciences dures. Personnellement, j'ai commencé à utiliser tant Research Gate comme Academia quand j'étais en thèse en sciences sociales à l'université Paris Diderot. A l'époque, j'avais besoin de lire des articles dans mon domaine de spécialité en anglais et en espagnol. Rapidement, j'ai commencé à mettre en ligne mes cours, mes propres articles et obtenu de précieuses informations sur des bourses de recherche partout dans le monde.

Pour moi, Les deux apps sont synonymes de lecture en libre accès. Vous avez des milliers de possibilités et vous pouvez suivre des chercheurs ainsi que les sujets qui vous intéressent. Vous accédez dès lors à des millions de PDF que vous pouvez télécharger sur votre smartphone, et ensuite lire dans le bus ou durant un long trajet. Avec l'option payante Premium d'Academia, vous pouvez accéder à encore plus d'informations et booster vos travaux dans les moteurs de recherche. Je crois que cette option se justifie si vous cherchez un poste dans une université après votre doctorat, car beaucoup d'universités regardent vos statistiques personnelles et votre impact en termes d'articles lus.

Pour les sciences sociales, les deux apps sont utilisées très différemment. En Amérique Latine et aux Etats-Unis, elles servent vraiment à construire un réseau professionnel. En France, elles ont mauvaise réputation car beaucoup d'universitaires sont réticents envers la bibliométrie (méta-science qui prend, entre autre, les articles publiés comme objets d'études) et récusent ces apps qu'elles considèrent être une marchandisation du savoir. A titre d'exemple, Academia affiche sur son site qu'elle est utilisée par des enseignants-chercheurs de 14 941 universités dont Oxford University, Berkeley University ou encore le fameux Massachussets Institute of technology (MIT).

Malgré tous les débats qui existent (on rappelle qu'en France la recherche est financée par le contribuable), l'utilisation de ces deux app est indispensable pour les doctorants mais aussi pour les étudiants qui doivent écrire un mémoire de Master. Il s'agit d'une ressource pour apprendre principalement deux choses : découvrir ce que l'on produit dans le monde sur un sujet donné (de la philosophie au management passant par la physique quantique) et avoir des sources bibliographiques à citer dans son mémoire (apprendre à chercher une information, la trouver, la vérifier puis citer un ou plusieurs auteurs).

Pour moi, ces deux apps me permettent de partager mes travaux et mes cours, tout en surveillant les travaux dans mes domaines de recherche. J'y vois deux intérêts majeurs : d'un côté, éviter d'être victime de plagiat, et de l'autre, continuer à prendre du plaisir à lire des choses intéressantes sans avoir à me ruiner.

Ouverture 

A priori, ces deux apps peuvent vous paraître hyper spécialisées. C'est vrai que l'on suit les publications et les chercheurs en fonction de ses propres centres d'intérêt, et qu'il y a des milliers d'articles très pointus. Mais il n'y a pas que ça. Il y a aussi des articles d'opinion, des textes accessibles à un public plus large ainsi que la possibilité de contacter le ou les auteurs afin de poser des questions. Les personnes inscrites peuvent ainsi laisser des commentaires aux auteurs, voire poser des questions sur un point précis du texte.

Personnellement, j'ai mis en ligne des vieux cours que j'ai assuré à la fac il y a pas mal d'années. Ces cours ont été téléchargés des milliers de fois par des étudiants francophones de plusieurs pays (en Afrique tout particulèrement où l'accès aux livres et articles scientifiques est hors de prix). Ce fut un vrai plaisir de répondre à des questions d'étudiants motivés et trés sympas. 

A l'heure du numérique, les deux apps offrent une vitrine sur le monde. Désormais, les étudiants peuvent lire sans avoir à galérer pour trouver des articles. C'est idéal dès lors que l'on veut mieux comprendre un cours ou préparer un concours. Quant aux bourses des emplois scientifiques internationaux de Research Gate et Academia, elles permettent aux usagers d'accéder au "marché caché" que constituent les divers emplois qualifiés dans le domaine éducatif et scientifique.

Critiques

Les critiques existent et il ne faut pas les laisser de côté. C'est absolument vrai que ces deux plateformes avaient dès le début des visées commerciales. Mais reprocher à des entreprises de vouloir rentabliser leur activité est assez facile, même si on parle ici du domaine scientifique. On ne peut pas nier le fait que les utilisateurs postent des travaux qui ont été menés avec des fonds étatiques. Ce qui pose problème est donc que ces apps gagnent de l'argent alors que les articles ont été produits grâce à l'argent provenant des Etats qui demeurent les pilliers de la recherche en tant qu'agents régulateurs, contributeurs financiers et cadres d'homologation. 

Un autre problème, que beaucoup d'utilisateurs ne voient pas pendant qu'ils lisent tranquillement les articles, reste l'épineuse question des droits d'auteurs. A ce titre, Reseach Gate a été attaquée en 2017 devant une cour de justice allemande par des éditeurs qui lui réclamaient de mettre en péril la survie du monde de l'édition. Par ailleurs, le fait que ces apps facilitent le référencement et l'indexation Google est une bonne chose en soi. Mais les critiques insistent que cette politique privilégie le volume d'articles publiés et non la qualité. 

Verdict

Que ce soit Academia ou Research Gate, il s'agit de deux apps très faciles à utiliser. Vous pouvez mettre votre CV en ligne, partager vos travaux, créer votre propre fil d'actualité et être prevenu, soit par email soit à travers l'app, lorsque vous avez de nouveaux lecteurs. Ces applications sont devenues indispensables si on veut rester informé de l'actualité scientifique.

Je retiens trois choses qui me laissent croire que ces deux apps ont révolutionné la circulation des savoirs. Tout d'abord, vous pouvez créer votre propre petite communauté autour des sujets qui vous intéressent sans devoir passer par la bureaucratie universitaire des programmes d'échanges scientifiques. Deuxièmement, vous pouvez être contacté puis travailler avec des collègues du monde entier depuis votre pays de résidence. Ces deux apps encouragent vraiment à ce titre le chat entre utilisateurs. Troisièmement, l'évaluation scientifique ne peut plus rester cantonnée aux seules frontières nationales, car on dispose gratuitement d'un volume énorme d'informations scientifiques.

A titre personnel, j'ai eu à évaluer des dizaines d'articles en sciences sociales selon les régles éditoriales en vigueur (la grille d'évaluation). Désormais, vous pouvez vérifier facilement si l'article évalué mentionne ou pas les travaux les plus importants dans son domaine de compétence. Quand je pense qu'avant il fallait payer de sa poche au moins 5 dollars ne serait-ce que pour lire un article... là c'est vraiment autre chose.

Laquelle de ces deux applications préférez-vous ?

 

Derniers Articles

Articles recommandés

3 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Article intéressant posant quelques points cruciaux concernant le domaine de l'évaluation des articles (et des chercheurs) dans le domaine universitaire.
    C'est évidemment très pointu pour un site comme AP mais cela a le mérite d'être abordé clairement.

    Je vais (lui) demander à l'auteur qu'il soit employé à la traduction de certains articles qui méritent mieux que ce qu'ils proposent pour l'instant...


  • Luna depuis 5 mois Lien du commentaire

    Ce n'est pas faux, je me souviens même pas d'être allée à l'école, mais c'est un excellent sujet pour ceux qui savent !!

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition