Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

2 min de lecture 4 Commentaires

En 2019, les malwares frapperont aussi à la porte des maisons connectées

Malheureusement, à partir de l'année prochaine, les malwares vont devenir si sophistiqués que les cybercriminels pourront utiliser l'intelligence artificielle pour attaquer leurs victimes. Parmi celles-ci, nous trouvons même des appareils électroménagers intelligents dans nos maisons.

Selon une recherche menée par McAfee, les nouveaux logiciels malveillants utiliseront l'IA pour utiliser de nouvelles techniques d'attaques. Par exemple, les malwares pourraient s'installer dans n'importe quel dispositif et effectuer ce qu'on appelle l'extraction de devises cryptographiques sans être détectés par les systèmes de sécurité actuels.

L'étude ajoute également que les malwares appelés WaterMiner sont même capables d'arrêter l'activité de miming lorsque l'utilisateur non averti lance une analyse de son antivirus, ou de disparaître de la liste des processus lorsque la fenêtre du gestionnaire de tâches est ouverte, afin de ne montrer aucun stress du CPU.

Toujours selon McAfee, toutes les sociétés antivirus actuelles devront s'équiper d'intelligence artificielle dès que possible pour contrer la vague de malwares qui se produira l'année prochaine. "Nous nous attendons à une invasion de malwares qui peuvent échapper à tout contrôle ", a ajouté un porte-parole de l'entreprise de sécurité de l'information.

AndroidPIT antivirus 9181
Les smartphones seront le pont qui permettra aux nouveaux logiciels malveillants de frapper notre maison intelligente. © AndroidPIT by Irina Efremova

Le plus gros problème concerne la maison connectée ou Smart Home. Ces dernières ne sont en aucun cas à l'abri du danger imminent. Après tout, les appareils qui rendent une maison intelligente doivent nécessairement être connectés à Internet. Selon McAfee, les cybercriminels cibleront les appareils domestiques intelligents en exploitant toutes sortes de failles de sécurité dans les smartphones, tablettes et routeurs de la victime à l'aide d'applications malveillantes spéciales.

De cette façon, les attaques ne sembleront jamais suspectes, car le trafic généré dans le réseau domestique provient exclusivement d'appareils "de confiance", ce qui se traduira par un taux de succès plus élevé et la menace sera plus difficile à identifier.

Êtes-vous préoccupé par votre sécurité ?

Source : Tech Radar

4 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • skyrail depuis une semaine Lien du commentaire

    va falloir s'équiper d'une box capable de fermer la porte aux malwares.


  • ça hélas c'est à craindre, car il a déjà été prouvé que ces produits sont extrêmement mal protégés contre les attaques et les installations de virus informatiques. Et visiblement, d'après votre article, les protections antivirus ne sont d'aucune utilité.
    ça donne confiance :( J'ai bien l'impression que je vais continuer à m'en passer pour un bon moment, du moins tant qu'on aura pas des protections vraiment efficaces...

Articles recommandés