Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. OK
6 min de lecture 18 partages Pas de commentaire

Vulkan : qu'est-ce que c'est ?

Bien que les Galaxy S7/edge n'aient pas apporté de très gros changements à l'œil nu, il s'en trouve d'autres plus cachés qui concernent la partie interne et ce, autant sur la partie matérielle que logicielle. Parmi elles, nous pouvons parler de « Vulkan ». Qu'est-ce que c'est ? D'où vient-il ? Pourquoi est-ce qu'il déchire ? Maintenant, nous allons vous dévoiler un peu de ce mystère que Google tente d'instaurer au sein des produits Android du haut de gamme.

Qu'est-ce qu'est Vulkan ?

Présentée pour la première fois en 2015, Vulkan est une plateforme graphique 3D développée et éditée par Kronos Group. Vous l'aurez compris, cette application s'adresse à tout le monde, mais principalement aux développeurs qui vont l'exploiter pour produire des contenus autour du monde de la 3D, que ce soit pour des applications, des jeux vidéos ou d'autres plate-formes interactives. Que va-t-il advenir d'OpenGL ES qui joue déjà ce rôle sur Android ? Pour vous répondre simplement, OpenGL ES va progressivement être remplacée par l'API de Vulkan, à commencer par les produits du haut de gamme qui sont le plus performants, mais aussi des nouveaux qui seront commercialisés.

test comparatif samsung galaxy s6 edge vs galaxy s7 edge vulkan image 00
Vulkan, la nouvelle copine qui remplace OpenGL. © ANDROIDPIT/Samsung

Quelle sont les principaux points forts de Vulkan ?

La vérité est qu'il renferme beaucoup de qualités, mais nous allons principalement nous concentrer sur les plus importantes qui concernent tout particulièrement les appareils mobiles dotés d'Android ; ou d'autres non-Android. La première grosse nouveauté de Vulkan - vis-à-vis d'OpenGL ES - est de réduire la surcharge des différentes puces et, par conséquent, de permettre à l'unité centrale de traiter les données qui transitent plus souplement et légèrement.

La seconde nouveauté cible le processeur et la puce graphique qui vont mieux se comporter en situation de hautes performances, et donc gagner en liberté. Ainsi, Vulkan va grandement améliorer les dispositifs graphiques, mais aussi les processeurs. En plus de cela, les développeurs de jeux devraient être aussi contents d'apprendre que la simplification des pilotes et le langage unifié vont permettre de réduire les difficultés de portabilité du matériel d'un constructeur à un autre. Une dernière nouveauté notable qui devrait aussi plaire aux développeurs indépendants ; qui élaborent des ROM Custom et construisent/portent/créent des fonctions. Bref. Une belle révolution dans la 3D.

lab vulkan mali
Une image de démonstration qui représente un jeu codé à l'aide de l'API de Vulkan. © ARM

Qu'est-ce que Google a avoir dans tout ça ?

Alors que Google ne cesse de montrer son intéressement vis-à-vis de Vulkan, son portage total sous Android est bien plus complexe qu'il en parait. Comme je l'évoquais plus tôt, Vulkan a été présenté en 2015. À la suite de quoi, Google a voulu l'adopter et l'adapter à Android Marshmallow, mais a finalement été mis de côté. À présent, l'annonce officielle de la compatibilité de Vulkan avec les Galaxy S7/edge nous montre que Google n'a pas oublié cette API.

Les Galaxy S7/edge sont ceux qui ouvrent la voie à Vulkan sous Android

Pour l'instant, seul le fabricant sud-coréen Samsung a annoncé la compatibilité de l'API de Vulkan avec ses Galaxy S7/edge, mais il s'agit sûrement d'une exclusivité temporaire. En fouinant un peu sur la toile, on a pu remarquer que l'ensemble des produits du haut de gamme qui seront dotés d'un Snapdragon 820 se verront compatibles en natif. Lors du MWC 2016, Samsung s'est venté de la compatibilité de Vulkan en produisant une magnifique démonstration graphique animée par Tim Sweeney, qui est le PDG du très célèbre studio américain dénommé Epic Games. Cela dit, il m'est impossible de savoir sur quelle variante du Galaxy S7 (S820 ou Exynos 8890) fut présentée cette démo :

Que dire de la compatibilité de l'API de Vulkan ?

Avec les Exynos (aussi Mali) de Samsung

Actuellement en version 1.0, le support de Vulkan a été confirmé par Samsung pour ses deux Galaxy S7 et Galaxy S7 edge, mais nous voulons bien croire que les Note 5, Galaxy S6 edge, Galaxy S6 edge+ et Galaxy S6 le seront également, et peut-être même avant ; comme le Note 4, notamment, mais cela est encore à confirmer par Samsung.

Avec les Adreno (Snapdragon) de Qualcomm

Chez Qualcomm, le premier processeur qui ouvre la compatibilité n'est autre que le tout-puissant Snapdragon 820, qui est doté de la puce graphique Adreno 530. À ce jour, c'est la plus performante du marché sur le papier. En outre, Qualcomm a confirmé une extension de compatibilité avec les puces graphiques (GPU) de type A4xxx et A5xxx.

test comparatif snapdragon 820 vs snapdragon 810 gpu puce graphique adreno 530 vs adreno 430 image 00
Les solutions graphiques numérotées en Adreno 4xx et 5xx seront pour la plupart compatibles. © Qualcomm

Avec les PowerVR de Imaginations

Pour l'heure, la compatibilité exacte n'a pas été établie, mais Imaginations a confirmé que les plus puissants de ses puces graphiques se verraient profiter de la compatibilité avec Vulkan. Question de temps avant d'avoir la liste donc.

Avec les Mali-Txx de ARM

Là encore, la compatibilité exacte n'est pas précisée. Après avoir mené une petite enquête, je suis tombé sur un article détaillé d'ARM qui en parle (lien direct). Dans celui-ci, la société parle des multiples avantages instaurés par l'API de Vulkan. Arrivé à la conclusion, j'ai eu la grande surprise de tomber sur une démonstration technique dans laquelle la puce graphique Mali-T880MP12 est exploitée. Oui, il s'agit bien de la puce de l'Exynos 8890 des S7/edge.

Du côté de Nvidia et Intel...?

De leur côté, il est toujours bon de rappeler que Intel et Nvidia se veulent très engagés avec Android. Ainsi, il ne fait aucun doute que la plupart de leurs solutions graphiques du haut de gamme se verront bénéficier de la compatibilité dans une future mise à jour du logiciel. Côté appareils, les Shield Tablet K1 et Shield Tablet seront bien compatibles.

En conclusion, c'est un excellente nouvelle que le système d'exploitation mobile d'Android se voit réceptionner. En clair, l'API de Vulkan va permettre d'améliorer la qualité graphique dans tous les coins, tout en réduisant le plus que possible la consommation énergétique. Partant de là, cela pourrait inviter de nouvelles gammes de produits, orientés vers la 3D, avec une consommation énergétique grandement réduite, du fait qu'elle est plus légère à gérer pour les processeurs. J'ai hâte de découvrir les premiers vrais produits qui exploiteront cette technologie, mais cela s'annonce haut en couleur pour l'avenir de la mobilité. Mobilité qui se rapproche de plus en plus du niveau des ordinateurs, bien que nous en soyons encore loin. Il faut relativiser, mais n'oublions pas que les terminaux mobiles sont maintenant capables de produire des performances bien plus hautes qu'une PlayStation 3 ou Xbox 360. Alors, welcome à Vulkan !

Pas de commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :
18 partages

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations

J'ai compris