Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. OK
6 min de lecture 26 partages 7 Commentaires

Les objets connectés peuvent-ils devenir dangereux ?

Force est de constater que les objets connectés commencent à devenir partie intégrante de notre quotidien. Nous ne sommes encore qu'aux prémisces de l'ère de l'interconnexion permanente entre nous et tous nos gadgets. Que faut-il penser de cet essor technologique qui rend nos smartphones de plus en plus puissants et intelligents ? Et surtout, est-ce que nous, humains, devons nous inquiéter de tous les progrés technologiques effectuées sur tous ces appareils ?

L'objectif de cet article n'est pas de rentrer dans un débat stérile se limitant à prendre position pour ou contre la technologie. Il est surtout important de bien comprendre ce que sont ces appareils et, surtout, ce que nous avons l'intention d'en faire. Rassurez-vous, il ne s'agit pas d'un article de type Terminator, les machines ne devraient pas détruire l'humanité (je n'espère pas en tout cas!), mais il est intéressant de voir ce qui est possible et ce qui cloche.

Que sont les objets connectés ?

Au sens large, ce sont des appareils que vous pouvez contrôler à partir d'un autre appareil, généralement un smartphone ou une tablette. Contrairement aux idées reçues, cette technologie n'est qu'au début de son histoire. Ce n'est qu'une question de temps avant que vous puissiez fermer vos volets depuis votre smartphone alors que vous êtes au travail, voire couper le gaz ou l'électricité grâce à une application spécifique. Sur le moyen terme, il est difficile d'imaginer des inconvénients à cette technologie car elle pourrait bien révolutionner notre quotidien. Sur le plan social toutefois, je trouve qu'il y aurait beaucoup de choses à en dire mais ce n'est pas le sujet.

android watches for stefan
Les montres connectées font partie des objets connectés les plus populaires. © ANDROIDPIT

Les dangers de l'IA

Selon moi, le problème se situe essentiellement lors de la phase suivante. A vouloir trop perfectionner nos appareils, nous développerons l'intelligence artificielle à un stade très évolué. Ce ne sont pas des êtres vivants, me direz-vous. Un journaliste et écrivain portugais, José Rodrigues Dos Santos, s'intéresse au sujet et démontre que nos avancées technologiques fait en quelque sorte office d'Evolution pour les appareils technologiques. Dans une certaine mesure, ils peuvent être considérés comme des êtres vivants (ils se nourrissent d'électricité, etc), et la seule chose réellement limitée dans leur potentiel d'évolution serait leur intelligence, puisque pour le moment ils se contentent de faire ce qu'on leur dit car ils n'ont pas appris à faire autrement. Fait intéressant, c'est justement un des points que les chercheurs désirent améliorer : l'intelligence artificielle. Nous le voyons déjà avec le travail sur les androïdes. 

Qu'est-ce qui est le plus inquiétant : l'homme ou la machine ?

En exagérant un petit peu, je dirais que l'intelligence artificielle est représentative de l'égo et du paradoxe de l'être humain. Nous sommes incapables de vivre entre-nous, mais nous voulons créer des robots qui sont à notre image, qui nous ressemblent, qui pensent, qui peuvent prendre des décisions, etc. C'est aussi fascinant qu'étrange, ne trouvez-vous pas ?

AndroidPIT Scott surprised by Android 3
Deviendrons-nous des docteurs Frankenstein ? © ANDROIDPIT

Bien sûr, nous en sommes encore très loin technologiquement. Nous avons déjà créé différents gadgets et bien d'autres sont à venir. Laissons un moment le thème des androïdes et du très long terme de côté et observons les objets connectés de manière plus individuelle. Si certains appareils ne représentent pas de danger au niveau de l'intelligence artificielle, le concept lui-même peut être dangereux par sa conception. 

Des appareils tels qu'une voiture sans pilote comporteront toujours des dangers

Prenons par exemple la voiture sans pilote qui, grâce à votre smartphone et à l'application Maps, saura exactement à quelle date et à quelle heure vous partez, ainsi que l'endroit exact où vous vous rendez. Personnellement, je ferais confiance à une voiture pour me dire où aller ou encore comment y aller, mais certainement pas pour m'y amener. La conduite dépend de beaucoup trop de facteurs, notamment des facteurs humains (un automobiliste ivre sur la route, une personne qui traverse au dernier moment sans regarder s'il y a une voiture, etc). Tant que l'on n'arrivera pas à comprendre totalement l'esprit humain, nous ne serons pas en mesure de créer un système pour s'y adapter.

Qu'en est-il de la santé ?

Vous le savez tous, la communication de données entre smartphones et objets connectés se fait via un réseau sans fil. Que ce soit par l'intermédiaire d'Internet via des applications ou via Bluetooth, vous êtes bien obligés d'exploiter les ondes. 

festa
Vous pouvez connecter Spotify sur votre hauts-parleurs Bluetooth. © Sony

Certaines études ont montré que les ondes dégagées par votre smartphone ont une influence sur votre corps. Pour le moment, il n'est pas prouvé que les ondes (WiFi ou autres) aient une influence négative sur notre métabolisme, nous ne saurons ça que sur le long terme. Il est prouvé par contre que l'utilisation prolongée d'un smartphone près de la tête/l'oreille, en communication, a des conséquences sur le corps et plus particulièrement le cerveau. Que faudrait-il alors penser d'une maison rempli d'objets connectés dans toutes les pièces ?

Autant j'ai peu d'espoir sur une quelconque amélioration de la mentalité paradoxale humaine, autant je pense que ce problème d'ondes néfastes, s'il existe, pourrait être corrigé assez rapidement.

Quels sont les scénarios possibles ?

Le temps doit faire son oeuvre. Petit à petit, les objets connectés deviendront de plus en plus pratiques mais, avant de devenir un problème d'intelligence artificielle, il représenteront un problème social. Vous connaissez probablement le dessin animé Wall-E qui montre un monde futuriste dans lequel les humains, tellement avancés technologiquement, ne prennent plus la peine de faire le moindre effort. Ce scénario est bien évidemment fictif mais, d'un côté, il me rassure car je ne suis pas le seul à me poser des questions sur le sujet. 

DSC00048
Android Auto a un grand avenir devant lui. © AndroidPIT

Certains objets connectés peuvent poser des problèmes. Plus leur fonction serait évolué et/ou ils auraient une grande responsabilité, moins la marge d'erreur serait acceptable. Pour revenir sur le sujet de la voiture sans pilote, la marge d'erreur doit être de 0%. Autre exemple : vous utilisez votre smartphone pour activer un appareil qui arrose vos plantes. Que se passe-t-il si votre smartphone et/ou l'application et/ou l'appareil plante ? L'eau pourrait continuer à couler pendant des heures, il vaudrait mieux pour vous que vous ne soyiez pas parti trop loin.

Peut-être nos scientifiques, ingénieurs et autres experts trouveront une solution à tous ces problèmes. Pensez-vous qu'ils y arriveront ?

7 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
  • maxim.e 25 févr. 2016 Lien du commentaire

    Sans oublier l'espionnage et l'utilisation qu'on pourrait faire des données, bientôt la NSA pourra savoir que Francois aime écouter Desireless avant de dormir et ne suit pas les règles de son régime, qu'Angela a des problèmes cardiaque....

  • L’insurrection des machines approche :p

  • BHM 24 févr. 2016 Lien du commentaire

    merci pour cet article

  • JeP 24 févr. 2016 Lien du commentaire

    Déso lait pour les photes dant mhon comhentere près sait dent !!!!

  • JeP 24 févr. 2016 Lien du commentaire

    Doutes... il me semble très peu probable qu'une quelconque étude sur la nuisance des ondes puisse un jour voir le jour et quand bien même cela serait certainement controversé par des organismes officiels ou indépendants tant le marche des appareils connectés parait énormes.... Peut être cela changera t'il lorsque de nombreuses victimes auront subit la nuisance de ces ondes et de ce «progrès».....

    • Benoit Pepicq
      • Admin
      • Staff
      24 févr. 2016 Lien du commentaire

      Bonjour JeP. Il existe plusieurs études qui se contredisent beaucoup et, comme vous le soulignez, leur résultat irait à l'encontre de nombreuses entreprises/organismes basées sur la technologie. Seul le temps nous permettra d'avoir une idée précise de la situation...

      JeP

26 partages

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations

J'ai compris