Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. OK

Domaine GooglePlay.com déjà déposé : que va donc faire Google ?

google play nom de domaine

(Source photo : Blup!)

Comme la vie est ironique ! Parfois, même les entreprises les plus puissantes peuvent être confrontées aux problèmes que rencontrent les petits entrepreneurs ambitieux et motivés : le nom de domaine de votre future société, le nom parfait sur lequel vous planchez depuis de longs mois a déjà été réservé et, pire affront, n'est même pas utilisé convenablement. Imaginez la surprise de Google en découvrant que l'URL de celui qui allait prendre la place de feu Android Market, le bien nommé Google Play, appartenait déjà à un particulier résidant au Japon. Zut alors ! Et maintenant ?

Lorsque le nom de Google Play a commencé à circuler, beaucoup ont pensé qu'il s'agissait là d'une nouvelle tablette. Mais Google planchait bel et bien sur une stratégie de simplification de sa plate-forme et, pour ce faire, avait déjà acquis les domaines suivants :

appsonplay.com
booksonplay.com
gamesonplay.com
googleplayapps.com
googleplaybooks.com
googleplaydownloads.com
googleplaygames.com
googleplaymagazines.com
googleplaymovies.com
googleplaymusic.com
googleplaynewspapers.com
googleplaynewsstand.com
googleplaytv.com
googleplayvideos.com
magazinesonplay.com
moviesonplay.com
newspapersonplay.com
tvonplay.com

Il ne manque pas quelque chose ? Et oui, le nom de domaine le plus important, Google Play. L'URL n'est pas sur la liste pour la simple et bonne raison qu'un rusé internaute japonais a déjà déposé le domaine, copywrité par la société GMO, basée à Tokyo, qui se décrit comme « un acteur principal sur le web proposant l'une des offres de services sur Internet les plus complètes au monde ». Rien que ça. Cependant, si vous faites le test et vous rendez sur googleplay.com, vous tombez sur une page qui ressemble à s'y méprendre à de la publicité et à du cyber squattage.

Alors, que va t-il se passer ? Google vient de déposer une plainte auprès du National Arbitration Forum pour résoudre le problème. Je ne suis pas experte ès propriété intellectuelle mais je suis persuadée que l'histoire n'ira pas bien loin, Google étant marque déposée et copywritée de toutes parts. Pour récupérer le domaine le plus rapidement possible, un joli chèque devrait faire l'affaire mais si l'entreprise japonaise décide de s'accrocher, la justice statuera sans aucun doute pour que le nom soit être rendu à Google, ce qui prendra certes plus de temps.

Cependant, il serait assez drôle que le géant américain, pour un léger souci technique, ne puisse utiliser son domaine après avoir annoncé en fanfare sa grande modernisation la semaine dernière. Une question me taraude, cela dit : pourquoi Google n'a t-il pas regardé de plus près ce problème AVANT d'amorcer sa campagne de changement ?

Source : Tech Domainer

Pas de commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations

J'ai compris