Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. OK

 

Xavier Niel présente officiellent son offre Free mobile le Mardi 10 janvier 

"On vous presse comme des citrons. Si vous voulez arrêter de payer trop cher, quittez votre opérateur ou demandez-lui de s’aligner sur nos prix", harangait Xavier Niel lors de sa conférence de presse du 10 janvier. Avec ses forfaits à prix imbattables, ses concurrents ne pouvaient pas ne pas réagir. L'heure est venue des contre-offensives.

La blogosphère est en ébullition ces derniers temps. Dans un premier temps l'ensemble des réseaux sociaux, facebook et twitter en tête ne résonnait que d'éloges, d'odes à la gloire de Xavier Niel, élevé au rang de gourou. Mais depuis quelques jours, les critiques s'élèvent, par la voix de certains internautes, de journalistes spécialisés ou bien-sûr dans la bouche de ses principaux concurrents.

Free-losité
Certains redoutent par exemple le tout Internet, l'absence de boutiques et de contact humain, et la qualité du service client, caractéristiques du fontionnement de Free. Argument par ailleurs vite repris par le directeur marketing de SFR, Patrick Asdaghi : selon lui l'attente des usagers se trouve ailleurs que dans les prix, soit dans l'accompagnement, le conseil et un réseau mobile largement déployé (quoi de la mauvaise foi?).

Beaucoup ont également souligné le manque d'informations délivrées par Free sur nombre de points pratiques : Quels frais d'entrée ou de sortie ou de dépassement ? Quel tarif à l'international ? Quel réseau pour quel débit ?

D'autres encore pointent une mauvaise vision du marché et des attentes des consommateurs en regrettant le fonctionnement de certains forfaits. Ainsi le directeur marketing d'SFR d'expliquer que l'illimité voix n'intéressera pas grand monde. Le tarif "social" à deux euros ne proposant pas de connection Internet est également décrié par certains : au vu du marché actuel de la téléphonie mobile (presque uniquement des smartphones qui vous donnent la météo), comment peut-on proposer un forfait sans data ?

Enfin on peut regretter l'absence de couplage de forfaits à des téléphones. Free n'a jamais eu pour but de proposer de terminaux, de fait son catalogue est très pauvre : en dehors du Samsung Galaxy S 2, point d'autres marques à l'horizon. L'Iphone devrait lui arriver dans deux ou trois semaines. Sans les subventions de Free, il faudra donc acheter un téléphone seul plein pot, à un prix donc plutôt élevé (environ 600 euros pour l'Iphone).

Les autres opérateurs ne déclarent pas forfait

Mais la plus grosse contre-attaque est bien entendu venue des concurrents de Free, plutôt prompts à proposer des tarifs concurrentiels.
Virgin Mobile a été la première entreprise à réagir en promettant à tous ses utilisateurs un forfait moins cher. "Le tout illimité à moins de 19,99 euros sur votre ligne Virgin Mobile c'est possible et c'est maintenant". 

Orange vient également de revoir à la baisse les tarifs de sa marque low-cost Sosh. Le forfait principal passe ainsi de 19,90 euros à 9,90 pour 2h d'appels, sms illimités et bientôt accès illimité Facebook et Twitter, ainsi qu'un accès aux hotspots wifi d'Orange. Le forfait 24h/24 perd 15 euros de 39,90 à 24,90, et le forfait intermédiaire qui a pris le nom d'Edition spéciale est presque réduit d'un tiers, de 22,90 à 14,90.
Avec cette nouvelle configuration tarifaire, Sosh s'inspire de Free mobile non seulement par les coûts mais également par une simplification de l'offre. #

Nous apprenons à l'instant qu'SFR est également passé à la casserole. Il viendrait juste de remanier ses tarifs de sa marque Red, dans une fourchette allant également de 9,90 à 24,90. 
Mais cela suffira-t-il ? Car en abaissant leurs forfaits juste après les annonces de Xavier Niel, les opérateurs s'épargnent certes de grossses pertes économiques mais ils assombrissent terriblement leur image.

Niel te plaît, dit Merci
Car la question qui est sur toutes les lèvres désormais est la suivante : "pourquoi pas avant"? "Pourquoi avoir attendu Xavier Niel"?
La contre-offensive des anciens grands opérateurs n'est finalement que l'aveu de leur entente pour des marges sidérantes : il était possible de faire évoluer les prix au lieu d'obliger les gens à surpayer tous les mois.

Le président de l'Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) enfonce le clou. Pour lui l'arrivée de Free sur le marché à répondu à une situation "insuffisamment concurrentielle" avec "une rente de situation" pour les opérateurs historiques, et un prix de la consommation mobile en France supérieur à la moyenne européenne. On était plus ou moins au courant, mais on ne savait pas à quel point. 

Le fait que tous les opérateurs historiques s'alignent au fur et à mesure sur les tarifs proposés par Free montre que ce modèle économique de bas coûts est tout à fait rentable : l'illimité à 20 euros semble parti pour s'imposer comme le standard du forfait à l'instar de l'Adsl tout compris à 30 euros, déjà initié par Free.

Alors certes les vieux opérateurs ont quelques avantages, comme le service après-vente, les réseaux boutiques, -j'ai personnellement eu plus de problèmes avec Orange et ses multiples conseillers hotline qu'avec Free. Reste à savoir aussi ce que l'offre de Free vaudra vraiment en pratique, mais en attendant reconnaissons leur au moins un rôle de précurseur. 

"On rend du pouvoir d'achat car on souhaite que les concurrents viennent s'aligner sur nous" clamait mardi Xavier Niel lors de la présentation à la presse. Pari réussi pour le moment. Sur Twitter, peu importe si l'on change d'opérateur ou non, un seul mot : Merci.

6 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
  • J'ai trouvé ca, en fait étonnamment c'est assez transparent, il y a les petites lignes en pages 3 et 5, mais ca reste lisible ... http://mobile.free.fr/docs/tarifs.pdf

  • ^^ moi et free c'est une grande histoire d'amour, j'ai été chez free pendent quelques années, avec tous les problèmes rencontrés (deconnections intempestives, téléphone en rade ...) mes parents sont passe chez Alice, pour qu'ils soient achetés presque aussitôt par Free ... Blague? :P

  • Perso je pense que Free mérite qu'on s'y abonne tous rien que pour ce qu'ils viennent de nous apporter et les autres méritent qu'on résilie tous. C'est leur faire un cadeau que de rester chez eux alors qu'ils viennent d'avouer qu'ils nous ont volé pendant des années.

    En plus j'ai été des années chez Orange et franchement le service après vente était à chier, vu que tout se fait aussi au téléphone. Tu vas en boutique pour appeler à l'aide et ils te disent "on peut pas régler ton problème, il faut que vous appeliez tel numéro".
    Inversement, j'ai jamais eu un problème avec ma Freebox et quand ils m'ont pris un peu trop d'argent une fois ca n'a pas été très compliqué de les faire me rembourser.

  • Oui niveau SAV c'est plus pratique ... Bon après 3 jours on trouve déjà mieux pour moins cher, j'attends encore 2 ou 3 semaines et je fais mon choix :P parce que le forfait bloqué Universal Mobile avec fair use de 250Mo (dont le décompte se fait aussi en EDGE et pas seulement en 3G, un scandale) commence à me paraitre bien pâle faces à ces offres ...

  • Et le gros avantage de SOSH, pour moi, c'est qu'on garde le service Orange, le réseau de boutiques etc. Un service de "qualité" (ok, ça dépend) et physique, ça reste pour moi indispensable.

  • Pour commencer j'adore tes jeux de mots, tu es bien meilleure que moi pour l'ecriture et l'inspiration visiblement ^^

    Pour l'instant il y a déja un forfait plus intéressant (en tout cas vu de l'exterieur) que celui de FREE, puisqu'un nouveau forfait SOSH a 18.99€/mois a vu le jour et propose des appels vers 140 destinations (100 de plus que FREE) / SMS / MMS / DATA illimités avec un fair use de 5Go, soit 2Go et 100 destinations de plus que free pour 1€ de moins par mois ...

    Ca révèle bien ce que je pense depuis un moment, meme si elle peut etre contestée, l'arrivée de FREE est vraiment une très bonne chose pour relancer la concurrence dans ce secteur impitoyable ;)

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations

J'ai compris