Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. OK
24 partages 4 Commentaires

5 anecdotes sur Xiaomi que vous ne connaissez peut-être pas

Xiaomi n'a pas une longue histoire : cette start-up a été créée en 2010 et s'est vite retrouvée catapultée à l'échelle internationale. Elle est certes beaucoup plus populaire en Chine que dans l'héxagone mais elle a réussi à acquérir une solide réputation sans même avoir à commercialiser tous ses smartphones sur son territoire. Cette histoire là, tous les fans la connaisse alors intéressons-nous plutôt à des anecdotes moins populaires.

Le nom est assez énigmatique

Qui dit fabricant chinois dit nom chinois. Le terme Xiaomi est la transposition de caractères chinois en alphabet occidental et, comme d'habitude, l'interprétation peut laisser à confusion. J'ai demandé des explications à ma collègue chinoise et, selon elle, les deux caractères 小米 (Xiao et Mi) signifie littéralement "petit millet" (le millet étant une céréale) ou encore "petit riz". 

Le logo de Xiaomi ressemble aux caractères occidentaux "mi". Charlotte explique que Xiaomi a essayé ici de relier les caractères chinois aux caractères latins puisqu'à l'envers, le symbôle chinois de Mi ressemble énormément au caractère qui signifie "coeur". Le terme "Mi" est d'ailleurs un nom que l'on retrouve sur tous les smartphones de la marque (Mi, Mi Note et RedMi), véhiculant ainsi une idée positive qui échappe malheureusement aux occidentaux.

xiaomi mi logo
Le logo est plutôt bien pensé. © Xiaomi

La valeur de la start-up est phénoménale

2015 était l'année de la consécration pour Xiaomi. Si en Europe (et surtout à Berlin) nous imaginons les start-up comme des petites entreprises de 30 personnes qui essayent de se faire un nom, Xiaomi est un cran au dessus puisqu'elle avait réussi à l'époque à passer devant Uber, devenant ainsi la première start-up au monde. Le chiffre d'affaire à cette époque, vous demandez-vous ? Pas moins de 20 milliards ! Que demander de plus ?

Aujourd'hui, Xiaomi a encore grandi et même si Uber est redevenu numéro 1, elle défend fièrement sa deuxième place avec une valeur de 46 milliards de dollars, loin devant AirBNB. L'entreprise continue à prospérer et emploie aujourd'hui plus de 8000 employés, ce qui est un nombre considérable mais en rien comparable aux 170 000 employés de son rival chinois : Huawei. L'entreprise est sur une pente ascendante mais il vaut mieux éviter de se reposer sur ses lauriers, le marché évolue vite et il faut évoluer avec lui si l'on veut rester dans la course.

BP
Benoit Pepicq
Xiaomi ne risque pas de se faire avaler par ses concurrents
Qu'en pensez-vous ?
202 votants
50
50

Les activités de l'entreprise sont très variées

S'il n'est pas surprenant de voir des géants tels que Sony, Huawei ou Samsung étendre leurs tentacules sur de nombreux secteurs d'activité, c'est plutôt curieux de voir ce phénomène chez une jeune entreprise. Ceci dit, le cas de Xiaomi est spécial et elle a bien compris que la clé du succès dans la high-tech est de se diversifier. Certes, elle est connue en occident principalement pour ses smartphones qu'elle vend à un prix "le plus proche possible" du coût de fabrication afin d'attirer les clients. Mais Xiaomi, c'est bien plus que cela.

Bien entendu, Xiaomi se spécialise dans la production d'appareils électroniques : smartphones, bracelets connectés, tablettes, smart TVs et même des chaussures connectées. Il travaille également sur de nombreux accessoires, des écouteurs aux chaussures connectées, et bien d'autres encore. Cependant, la surprise est ailleurs : Xiaomi maîtrise également la technologie des routeurs, des gamepads et même des drones. Ceci dit, je n'ai pas eu l'occasion de tester le Mi Drone mais d'après ce que j'ai pu lire sur le sujet ce n'est pas ce qu'il a pu faire de mieux.

AndroidPIT xiaomi mi band 2 review 4
Caméras, smartphones, bracelets électroniques... © AndroidPIT

Le jeune Xiaomi attire les pontes expérimentés

Ce n'est pas propre à Xiaomi : avoir les bons contacts est toujours utile pour une entreprise. Quel que soit son niveau, quel que soit sa taille. En tant que nouvelle dans le marché, Xiaomi avait besoin d'apprendre alors autant demander à ceux qui savent : en 2013 elle a réussi à débaucher Hugo Barra, ancien gestionnaire de produit de Google (et responsable du développement d'Android), pour en faire son vice-président.

En 2014, Xiaomi invite l'un des trois fondateurs d'Apple, Steve Wozniak. Selon lui, Xiaomi a "d'excellents produits" qui "sont suffisamment bons pour percer sur le marché américain". Voilà de quoi flatter l'égo d'une jeune entreprise. Ceci dit, l'un des créateurs de Xiaomi est appelé "le Steve Jobs chinois", l'autre est l'un des anciens pontes de Google en Chine et a également travaillé à Microsoft. En bref, du beau monde dans une start-up.

Avoir les bons contacts est toujours utile pour une entreprise. Quel que soit son niveau, quel que soit sa taille

Xiaomi a été / est accusé d'espionnage

Peut-être avez-vous déjà entendu dire que les chinois ont tendance à espionner sur les téléphones. Stéréotype ou réalité ? En 2014, des spywares (logiciels d'espionnage) ont été détectés sur le Xiaomi RedMi Note et Xiaomi RedMi 1S et étaient activés sur les modèles vendus en Chine, à Hong-Kong et à Taïwan. L'histoire a pris de l'ampleur face à la pression médiatique, une étude à été menée par une commission taïwanaise qui l'étend d'ailleurs à d'autres fabricants. Résultat des courses : tout le monde a été innocenté.

Ceci dit, la réputation était créée. En 2015, une entreprise allemande, G Data, a annoncé qu'il était courant de voir des spywares sur des smartphones chinois, ce qui confirme des résultats qu'elle avait déjà constatés auparavant sur le Star N9500. Les choses ont-elles-changé depuis ? Puis, comme le souligne mon collègue Eric, qu'est-ce qui est pire : que des fabricants chinois sachent tout sur nous ou que Google sache tout sur nous ?

Connaissez-vous d'autres anecdotes sur Xiaomi ?

4 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
  • Quang depuis 1 mois Lien du commentaire

    Huawei doit être meilleur que Xiaomi.

  • Quang depuis 1 mois Lien du commentaire

    Bonjour

  • "Xaomi ne risque pas de se faire avaler par ses coucurrents ?"
    Difficile de répondre à cette question quand on ne connaît pas la nature de son actionnariat ou à qui appartient les parts de la société.
    Hormis le fait que beaucoup de sociétés chinoises ne sont pas cotées en bourse, il est difficile de se prononcer ...
    Du coup, je n'ai pas répondu à la question.

    Edit : et je ne suis pas le seul ...

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations

J'ai compris