Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. OK

Test SmartWatch Sony : bon concept, exécution zéro

 

Lorsqu’on a entendu parler de l’idée de montres Android, on a tout de suite été excités. Le concept hyper futuriste (et un peu Star Treckien) laissait à penser que, gadget au poignet, on allait se sentir comme un James Bond des temps modernes. Sony a été l’un des premiers constructeurs à lancer une smartwatch et lorsque nous l’avons reçu au bureau, nous étions comme des gosses autour du sapin un 25 décembre. Mon acolyte Yan a été le premier à la tester, et après quelques jours d’utilisation, son verdict est tombé comme un couperet : produit à revoir. Les raisons :

Esthétique & style :

Première déception : alors qu’on s’attendait à recevoir une jolie montre, on a été assez surpris de découvrir que la SmartWatch se clippe en fait sur un bracelet en plastique qui fait vraiment cheap. A première vue, la montre a l’air plutôt solide. Après test, un mouvement un peu brusque et l’écran se détache du bracelet et valdingue dans la pièce. Humm.

Quelques détails sur la montre elle-même : avec ses 15,5 grammes, la SmartWatch de Sony est l’un des plus légers gadgets de sa taille, ce qui rend son utilisation plutôt agréable. Son design est un carré parfait de 36 sur 36 mm. Autour de son écran, un cadre argenté qui rappelle le bracelet gris et donne un côté plutôt élégant à la montre - de loin, tout du moins.

Contrairement à l’iPod Nano et autres gadgets de cette taille, la SmartWatch a un écran vraiment minuscule de 13 mm, entouré de larges marges noires sur les côtés. Vu la petite taille de la montre elle-même, c’est une perte d’espace impardonnable. Autre point négatif : à l’extérieur, il est presque impossible de voir l’écran en lumière directe. Quel est l’intérêt d’avoir une montre intelligente si on ne peut même pas lire l’heure ?

Installation : sortez votre manuel d’utilisateur !

Avant de pouvoir utiliser votre montre, vous devez la raccorder à votre appareil Android. Toutes les informations (dont la date et l’heure) proviennent de votre téléphone. Vous devez donc en premier lieu télécharger l’application Sony LiveWare puis télécharger une autre application individuelle Sony depuis Google Play (à noter : LiveWare est pré-installée sur les appareils Sony). Le procédé est épuisant et en aucun cas facile. Une fois que vous avez fini d’installer les deux applications et que vous êtes prêt à utiliser la montre, préparez-vous à endurer une longue et frustrante procédure : l’association de votre SmartWatch.

Associer votre SmartWatch

Tout d’abord, veillez à ce que le Bluetooth soit activé sur votre appareil Android et éteignez la SmartWatch en appuyant sur le bouton power jusqu’à ce que l’écran devienne blanc. Attention, voici le point épineux : pour pouvoir faire associer la montre, vous devez appuyer longtemps que le bouton power à plusieurs reprises jusqu’à ce que le symbole d’association apparaisse. Le problème est le suivant : le bouton power est également celui qui éteint et qui allume la montre. Vous voici donc coincé dans un cycle infernal. Je ne commence même pas à vous décrire combien cette procédure est frustrante. Une fois que, par magie, vous serez parvenus à deviner le bon nombre de secondes durant lequel il faut maintenir ce satané bouton, hourra, sortons le champagne, vous pouvez associer votre montre et votre portable et enfin voir ce que la SmartWatch a dans le ventre.

Les applications Smartwatch :

Seules quelques applications ont été conçues pour la SmartWatch, comme Facebook, Twitter, la météo, les appels manqués, les textos, un calendrier ou encore un lecteur multimédia. Vous pouvez en ajouter autant que vous le souhaitez puis naviguer dans le menu en balayant l’écran de la montre avec votre doigt. Malheureusement, les icônes des applications sont serrées les unes contre les autres, et se pressent à quatre par écran, ce qui rend leur nom illisible.

Quelques widgets sont plus utiles que les autres : être notifié des appels manqués et des textos reçus, par exemple, est une bonne utilisation. Par contre, les statuts Facebook et les tweets de mes amis sur un écran taille liliputien où l’on peine à distinguer plus de quatre mots, on aurait pu s’en passer. Contrôler le volume et pouvoir passer des pistes de votre Android depuis votre montre est également un gros plus, même si, non, ça ne fonctionne pas parfaitement. Enfin, il faut veiller à bien connaître tous les gestes de la SmartWatch afin d’éviter de commettre un impair : par exemple, si vous avez le malheur de taper deux fois sur un tweet, il est automatiquement retwitté. Erreur que j’ai appris à mes propres dépends. Conseil d’amie pour vous faire gagner un temps précieux : pincez l’écran pour revenir au menu.

Bugs et problèmes de la SmartWatch :

Si vous envisagez de vous séparer de votre bonne vieille Swatch pour cette montre Sony, rappelez-vous d’une chose : pour fonctionner, celle-ci doit toujours être alimentée par Bluetooth. Dès que vous vous éloignez un peu de votre téléphone pour disons, aller aux toilettes, vous vous exposez à couper la connexion montre / téléphone, ce qui vous obligera à recommencer toute l’opération d’association depuis le début. Qui a envie de vérifier en panique toutes les cinq minutes que son téléphone est bien tout près de soi ? Et oui, c’est le gros point noir de la SmartWatch : elle ne peut pas être séparée ne serait-ce qu’une seconde de son téléphone Android. Et pour compléter le tableau, il arrive que la montre se déconnecte toute seule pour se réassocier quand l’envie lui prend. Fatiguant.

 

Prix et évalution globale :

Tous ces défauts pourraient être tolérables si le prix de cette montre n’était pas si exorbitant. Qui acceptera de payer 129€ pour un gadget qui buggue plus que de raison ? Je continue à croire à l’idée d’une montre intelligente vraiment efficace, qui fera plus que de simplement activer votre téléphone à distance et qui sera adoptée en masse. D’ici là : bien tenté Sony, mais essaye encore !

1 commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :
  • Mina 30 juil. 2014 Lien du commentaire

    Je viens juste d'investir dans la Smartwatch : deux ans après la parution de votre article, c'est un délai raisonnable pour qu'un soft/appareil soit correctement utilisable sans essuyer tous les bugs de démarrage ;) Usage : en complément indispensable d'une tablette avec carte SIM, qu'on ne peut pas toujours avoir dans la poche. Après 24h de sueurs froides à cause des déconnections bluetooth intempestifs avec re-connection douteuse, j'ai installé le soft Bluetooth autoconnect, qui force la reconnection à un appareil appairé en cas de perte de communication. Ca marche impec... Bon à savoir, car à mon avis c'est cause de beaucoup de renvois de cette Smartwatch, qui au demeurant rempli parfaitement son rôle pour le prix et la description qui en est faite.

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations

J'ai compris