Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. OK
14 partages 8 Commentaires

Que ferait Google avec Twitter s'il parvenait à le racheter ?

L'achat de LinkedIn par Microsoft pourrait accélérer une nouvelle acquisition géante dans la Silicon Valley : selon les analystes financiers, Google pourrait racheter Twitter d'ici la fin de l'année, profitant du moment de crise que connait actuellement le réseau social. Mais quels avantages Twitter apporterait à Google ?

Initialement, Google aurait accès à une base de 310 millions d'utilisateurs actifs - dont 44% (136 millions) utilisent la plate-forme quotidiennement. Cela pourrait marquer le retour triomphal de l'entreprise dans le monde des réseaux sociaux, un secteur où il a déjà échoué à trois reprises, avec Orkut, Buzz et Google+.

L'acquisition de Twitter peut marquer le retour de Google dans le monde des réseaux sociaux

Tout comme Microsoft devrait le faire avec LinkedIn, nous pouvons imaginer que Google effectuerait une intégration de ses principaux outils dans Twitter pour faciliter la production et le partage de contenu. En d'autres termes, YouTube, Google Docs, Drive, Agenda, entre autres, seraient disponibles directement dans l'interface utilisateur pour un accès rapide.

googleplus2
En rachetant Twitter, Google pourrait effectuer son grand retour dans le monde des réseaux sociaux. © ANDROIDPIT

De plus, Twitter constitue une base de consommateurs potentiels énorme pour le modèle économique de Google qui s'appuie principalement sur la publicité, que ce soit sur PC et sur Android.

Les similitudes avec l'acquisition de LinkedIn par Microsoft s'arrêtent cependant là. Notamment parce que le créateur de Windows s'intéresse davantage au domaine pro, tandis qu'un possible « Twoogle » se concentrerait sur une base d'utilisateurs beaucoup plus large.

Le parfait moment pour racheter

Si, dans son passé glorieux, Twitter a résisté aux offres d'autres concurrents comme Facebook et même Google lui-même, le scénario est maintenant différent. Le réseau social a subi plusieurs charges de ses investisseurs pour ne pas avoir augmenté sa base d'utilisateurs et pour empirer les choses, il a récemment été rattrapé par Snapchat en nombre d'utilisateurs actifs (150 millions contre 136 millions).

twitter
Il y a de nombreuses raisons de célébrer sur Twitter. © Twitter

En outre, d'autres réseaux sociaux comme Instagram et des services de messagerie comme WhatsApp et Facebook Messenger ont déjà dépassé Twitter en nombre d'utilisateurs. Pour terminer, après avoir annoncé des pertes de 521 millions de dollars en 2015, les actions de Twitter ont souffert une chute de 7% en début d'année. Aujourd'hui, elles se vendent en dessous de 20 dollars (à titre de comparaison, une action de Facebook coûte 114 dollars).

Ainsi, certains actionnaires de la société voient d'un bon œil un possible rachat de la part de Google, ce qui leur permettrait de récupérer ce qu'ils ont investi.

Twitter résiste encore. Jusqu'à quand ?

Bien qu'il dément toute négociation avec Google, Twitter a réalisé quelques changements afin d'essayer d'élargir sa base d'utilisateurs. Le dernier a été l'assouplissement de sa limite historique de 140 caractères, qui était considérée comme inchangeable et une marque de fabrique de la société.

Maintenant, le contenu tels que les sondages, les GIFs, les liens vers des photos, le nom d'utilisateur dans une réponse et les vidéos ne se limite plus aux 140 caractères. La même chose vaut pour les liens externes ou une diffusion en direct sur Periscope.

La suppression de la limite de 140 caractères peut-elle aider Twitter à attirer plus d'utilisateurs ?

En outre, la société travaille sur d'autres façons de se monétiser. L'une d'entre elles est de permettre à ses annonceurs d'observer les emojis utilisés par ses utilisateurs, afin de mieux cibler l'offre de ses produits, en fonction de l'état d'esprit des internautes.

Quoi qu'il en soit, l'histoire est loin d'être terminée et risque de connaître de nombreux rebondissements dans les mois à venir. Mais aurons-nous enfin un « Twoogle » ?

Que pensez-vous d'un éventuel rachat de Twitter par Google ?

Article traduit de Rui Maciel pour AndroidPIT.br

8 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
  • pjfb depuis 8 mois Lien du commentaire

    Twitter était à l'origine une jolie start-up et qui était un suivant de Google dit "le grand oeil". Mais il fut très vite corrompu par les malwares et devint le plus fidèle et le plus puissant de ses lieutenants...

    • Je vois que nous avons des points de vue concordants ... au moins sur les "possibilités" de Google" et ceux qui vivent dans la même perspective. Je viens de découvrir le "like" et donc l'identité de celui ou celle qui me l'a inscrit : merci et retour à l'envoyeur. Qu'est-ce qu'on ferait pas pour se sentir soutenu ?

  • Et tout y ira pour le mieux dans le meilleur des mondes possible. Ne regardons que les problèmes techniques ! Feignons de ne pas voir le reste. Amen.

  • Concentration quand tu nous tiens. Ou plus précisément intégration. La bande des 4 (G,A,F,A) a compris que pour continuer à se développer, ils leurs étaient nécessaire et même indispensable d'intégrer des services supplémentaires qui leurs permettent à la fois de mieux cibler leurs clients et de leurs apporter ces plus qu'ils n'offraient pas encore, des relais de croissance en clair.
    Linkedln (pour Microsoft qui a loupé le tournant Internet et ne fait donc pas partie des GAFA mais souhaite se rattraper) ou Twitter pour Google sont plus qu'un strapontin pour améliorer et développer leur marge bénéficiaire.
    Par contre pour nous utilisateurs, ce qui est primordial à mon avis, c'est le respect de la vie privée entraînée par ces intégrations successives qui permettent à ces "major companies" de s'emparer de connaissances sur nos vies personnelles qu'ils peuvent exploiter et monnayer sans vergogne puisque qu'aucune loi internationale n'existe pour réglementer ces intrusions maladives et coupables. Certes, elles existent déjà mais elles ne feront qu'empirer jusqu'à avoir plus de pouvoir que les états incapables et ne souhaitant pas intervenir car manquant de budget (ultralibéralisme et crise financière oblige)
    On le voit déjà dans l'Education Nationale où Microsoft monnaye ses services soit disant gratuitement contre une intrusion dangereuse pour l'indépendance de celle-ci. Les conséquences néfastes se font déjà sentir.
    Le côté positif, je le laisse volontiers à d'autres qui sauront mieux que moi exprimer leurs contentements.
    A toute fin utile, je ne travaille ni dans l'Education Nationale ni dans une autre administration mais dans le secteur privé. C'est mieux de le préciser ...

    • Nous nous rejoignons sur certains points.
      Ce n'est pas tant que nous désirons l'anonymat absolument face à ces mastodontes. Mais nous (l'utilisateur lambda) préférons maîtriser notre empreinte (notre image) numérique, pas se voir imposer celle formatée par les google, microsoft, facebook ou autres géants du social network.
      Juste pour vous donner un exemple, j'ai ouvert un compte instagram il y a quelques années en même temps que facebook. Et ça fait seulement 1 an que je me suis mis à poster vraiment et à interagir avec mes amis sur instagram, alors que je fréquente assidûment le réseau de Zuckerberg.
      J'avais décidé, depuis le départ que je n'allais pas y développer la même image, ni les mêmes relations.
      Mais depuis le rachat par facebook, instagram a changée de dimension. facebook est devenu indiscret et a fini par vendre mon profil à mes amis facebook. Finie la séparation des comptes. Comment dés lors parler sur instagram d'un ton différent à des personnes qu'on ne verra que sur instagram, et en même temps aux transfuges facebook auxquels on sert un dialogue différent sur l'autre réseau?
      C'est simple, la communication devient plus banale, sans intérêt, ou cachée en MP. Ingérable. On finit par se lasser ou abandonner.
      Les gens ne comprendraient pas pourquoi je réserve des images à instagram, alors qu'une majorité de mes amis Insta les postent sur les deux réseaux à la fois. (en fait les amis facebook nouveaux venus sur instagram)
      Instagram est déjà en train de se diluer dans facebook.
      Il reste twitter, mais pour combien de temps encore avant qu'il ne se fasse avaler par google?

      • Je crois que nous sommes plus proche que vous l'écrivez sur le jugement que nous pouvons développer sur les acteurs des réseaux sociaux. La différence principale, c'est que je refuse de les pratiquer.
        Ce qui fait que j'en ai une vision plus théorique, donc moins précise et moins élaborée que vous. Je ne crois pas pour autant qu'il faille tout diaboliser mais seulement prendre du recul par rapport au phénomène. Je sais que je peux évoluer dans ma perception et mon jugement. Un commentaire comme le votre y contribue positivement.
        Donc, votre avis et votre sensibilité m'apporte un complément sur la réalité de certains réseaux où je ne souhaite pas participer, mais dont je suis très satisfait de parfaire ma connaissance.
        S'il y avait un peu plus de commentateurs éclairés qui osent exprimer leurs avis ici (ou ailleurs) j'y trouverais davantage mon compte.
        Rêvons encore un peu plus. Si les auteurs des articles pouvaient eux-mêmes participer en donnant leur opinion personnelle et ouvrir, en passant, l'esprit de certains, cela enrichirait les dialogues.
        Par contre, je crains que même si c'était leur souhait, il y aurait une autorité quelconque qui se chargerait de leur faire comprendre qu'il pourrait gêner, soit la société qui gère AndroïdPIT soit les réseaux sociaux susnommés.
        Tout ça vaut bien un pouce.

      • Depuis, j'ai trouvé un article du mois d'avril 2016 sur le site, le 6 je crois, de Vincent Sarrazin sur un sujet proche et incluant le domaine que l'on décrit qui s'appelle : "J'ai arrêté d'utiliser Google pendant une semaine et voici ce qui est arrivé ... " C'est un article qui est intéressant par lui-même et dont certains commentaires sont à propos et pourront vous plaire ... si vous ne l'avez pas déjà lu.

  • Rideau depuis 9 mois Lien du commentaire

    Que fera Google ? Eh ben il y a 90% de chances que Twitter soit préinstallé sur Android, qu'on ait besoin d'un compte pour commenter une vidéo YouTube ou évaluer des applications sur le Play Store et que ce soit obligatoire pour accéder à certains services comme Google Play Jeux. Alors espérons que Google ait tiré des leçons de l'échec de G+ et ne nous oblige pas à l'utiliser pour profiter des services de Google.

14 partages

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations

J'ai compris